Ronce ornementale du Tibet

La ronce du Tibet, Rubus thibetanus est une ronce ornementale, belle en été parce son feuillage de fougère et remarquable en hiver avec ses tiges nues et blanches. C’est un arbuste original et facile à cultiver idéal pour qui aiment jouer avec la palette des couleurs naturelles.

Ronce ornementale du Tibet, Rubus thibetanus 'Silver Fern'

Botanique

N. scientifique Rubus thibetanus
Synonyme Rubus veitchii
Famille Rosacées
Origine Asie
Floraison juillet à août
Fleurs rose
Typearbuste sarmenteux à petits fruits
Végétationvivace
Feuillage semi-persistant
Hauteur1,2 m à 2,5 m

Planter et cultiver

Rusticité très rustique, jusqu'à -23 °C
Exposition ensoleillée à mi-ombre
Sollimoneux et assez drainant
Acidité acide à moyennement basique
Humidité frais à sec
Utilisationfeuillage et bois d'hiver très ornemental, petits fruits, massif, arbustif, bordure boisée
Plantationde novembre à mars
Multiplicationmarcottage, division, semis
Ronce ornementale du Tibet, Rubus thibetanus 'Silver Fern'

Rubus thibetanus, appelée ronce ornementale du Tibet et surnommée ronce fantôme par les anglophones est un arbuste appartenant à la famille des Rosacées, comme les roses ou les pommiers. La ronce du Tibet est originaire de l’ouest de la Chine ; elle croît en lisière forestière, dans les fourrés ou en ravin entre 900 et 2100 m.

Rubus thibetanus est cultivée parfois en Europe comme ronce décorative, mais peu répandue, car elle souffre de la méfiance du jardinier puisque nos ronces européennes sont très envahissantes. Cependant, la forme horticole au feuillage plus gris et plus découpé la rend bien plus attrayante. Elle devient une espèce paysagère originale pour laquelle nous prendrons plaisir à trouver l’endroit qui la mettra le mieux en valeur : les arbustes décoratifs en hiver ne sont pas si courants.

Description de la ronce du Tibet

Rubus thibetanus est un arbuste haut de 1,20 à 3 m qui s’élargit sur autant.

Ses multiples tiges sortent de terre et s’élèvent vers le haut, s’arquent puis retombent. Elles se ramifient aussi en nombreux rameaux latéraux qui offrent un feuillage étalé. Une souche dense comportant plusieurs grandes tiges prend un port en fontaine très harmonieux. Pendant la croissance, les tiges de l’année ont une couleur rouge violacée, mais avec le froid de l’hiver, leur écorce se pare d’une cire blanche, une pruine épaisse et lumineuse.

Les feuilles sont composées de 5 à 13 folioles, dentées et découpées à la manière de celle des fougères, notamment la foliole de pointe. Ce feuillage très fin est, chez la forme de base, vert sombre au revers blanchâtre.

La floraison se situe en juin, des fleurs roses, typiques des Rosacées, nectarifères et mellifères. Rubus thibetanus fructifie en août : de petites mures rouge sombre à noires, courtes d’environ 16 millimètres, qui sont comestibles, mais qui finiront probablement dans l’estomac d’un oiseau, d’autant que cette ronce n’est pas particulièrement productive.

La ronce du Tibet perd ses feuilles en hiver, et c’est à ce moment que ses tiges cireuses sont les plus voyantes. Rubus thibetanus drageonne, notamment en sol frais et riche, mais heureusement est bien moins envahissante que nos ronces françaises.

Rubus thibetanus ‘Silver Fern’ est une remarquable forme améliorée de Rubus tibetanus : ses feuilles plus découpées et plus pointues imitent joliment celle d’une fougère. De plus, les limbes composés sont vert-bleuté sur le dessus et blanchâtre, au-dessous, donnant au buisson une teinte argentée qui contraste agrabléament avec des plantes voisines plus vertes ou pourpres.

Comment cultiver la ronce du Tibet ?

Rustique jusqu’à 23 °C, la ronce du Tibet apprécie les jardins frais où elle supporte le plein soleil, mais aussi les jardins plus chauds avec une exposition mi-ombre. Elle est tolérante, mais préfère un sol ordinaire, de type limoneux relativement drainant.

Dans la nature, Rubus thibetanus croit parfois dans les endroits secs, mais si la terre est humide à fraîche, elle se montre plus vigoureuse et plus haute.

Sa haute stature et son étalement semble mieux adapté au grand jardin, cependant, bien menée et rigoureusement limitée pour qu’elle dessine une souche dense avec seulement le haut des branches qui s’étale, on peut aussi dans des espaces plus modestes, ou chaque plante à son rôle. Ainsi devant une haie persistante vert sombre, les tiges blanches de cette ronce sont remarquables en hiver, et si quelques cyclamens coum fleurissent à ses pieds tandis que des arums d’Italie donnent de la verdure, le tableau hivernal devient enchanteur.

Plantez la ronce tibétaine en automne, hiver, ou printemps, voire plus tardivement si la plante est en pot. Il suffit de lui offrir une fosse de plantation profonde et ameublie et d’arroser ce premier été s’il fait trop sec. Elle peut nécessiter 2/3 années pour faire ses belles tiges blanches.

Taille et entretien

Chaque printemps, avant la mise en feuille, vous pouvez couper à ras de terre les tiges les plus vieilles qui commencent à perdre leur surface cireuse. Cela permet de laisser la place aux nouvelles tiges et de conserver un port harmonieux pas trop dense.

N’importe quand dans l’année, vous pouvez enlever les drageons gênants ou ceux qui vont trop loin.

Une fois quelle est acclimatée et vigoureuse, la ronce du Tibet peut être rajeunie tous les 3 ou 4 ans par un recépage complet à 20/30 cm du sol au mois de mars.

Comment multiplier la ronce du Tibet ?

Boutures et marcottage

Des boutures de section du bas des tiges peuvent éventuellement reprendre, mais les branches de cette ronce ployant vers le sol, le marcottage est facile : il suffit d’enterrer l’extrémité d’une tige. Elles s’enracinent en quelques mois, disponibles pour être transplantée en novembre.

Divisions

Avec le temps Rubus thibetanus fait quelques rejets, des tiges racinées qui émergent plus loin de la souche principale : on peut les prélever sans difficulté en automne.

Semis

Les graines de Rubus thibetanus ont besoin d’une stratification froide pour germer : une période de froid inférieure à 3 °C pendant minimum 1 mois. Elles sont donc semées immédiatement après la récolte des fruits ou stockées peu de temps, et le pot de semis est laissé dehors pendant l’hiver, protégé des pluies, mais non du froid.

Si le semis est plus tardif, soit après le mois de février, la germination peut être activée en mettant le pot de semis au minimum 1 mois dans la zone la plus froide du réfrigérateur.

Espèces et variétés de Rubus

900 espèces de Rubus environ

  • Rubus idaeus, le framboisier
  • Rubus fruticosus, la ronce commune, considérée comme un complexe d’espèces
  • Rubus caesius, la ronce bleue
  • Rubus saxatilis, la ronce des rochers
  • Rubus chamaemorus, la ronce des tourbières ou platebière ou mûre blanche
  • Rubus hirtus, la ronce hérissée
  • Rubus ulmifolius, la ronce à feuilles d’orme
  • Rubus tomentosus, la ronce tomenteuse
  • Rubus arcticus, la ronce arctique
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Ronce a mûres, Ronce fruitière, Rubus fruticosus Ronce a mûres, Ronce fruitière, Rubus fruticosus

La ronce fruitière existe en multiples variétés améliorées, souvent issues de nos ronciers sauvages ; Rubus fructicosus, mais non épineuse. Elles produisent des mûres énormes et délicieuses. Bien...

Framboisier-fraise japonais, Framboisier à feuilles de sorbier, Rubus illecebrosus Framboisier-fraise japonais, Framboisier à feuilles de sorbier, Rubus illecebrosus

La framboise fraise, Rubus illecebrosus, est une plante couvre-sol ornementale, une petite ronce décorative pour son feuillage, ses fleurs et ses fruits comestibles qui attirent les oiseaux. Basse,...

Framboisier (Framboise), Rubus idaeus, Rubus strigosus Framboisier (Framboise), Rubus idaeus, Rubus strigosus

Le framboisier appartient à la famille des Rosacées. Le nom d'espèce idaeus fait référence au fait que les Anciens croyaient que le mont Ida en Crête était le lieu d'origine[...]

Daphné du Tibet, Daphne tangutica Daphné du Tibet, Daphne tangutica

Le daphné du Tibet est l'une des espèces les plus tolérantes, faciles à cultiver, mais encore rares en culture. Son feuillage est soigné et ses fleurs odorantes.

Vos commentairesAjouter un commentaire