Noline

Noline, Nolina matapensis

Botanique

Nom latin  : Nolina matapensis
Famille  : Agavacées
Origine  : sud des Etats-Unis, Mexique
Période de floraison : août, septembre
Couleur des fleurs  : crème
Type de plante : plante exotique
Type de végétation : arbustive
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : 5 à 8m

Planter et cultiver

Rusticité  : moyennement rustique, –10 °C
Exposition  : plein soleil à éventuellement mi-ombre
Type de sol : drainant
Acidité du sol  : neutre à alcalin
Humidité du sol  : normal à très sec
Utilisation : potée, rocaille, serre froide, véranda
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : semis

Généralités

Nolina matapensis, est une plante de la famille des Asparagacées, proche des yuccas, dasylirions, et agaves. Originaire du sud des Etats-Unis et du Mexique, c’est est une plante xérophyte qui pousse en montagne, où elle subit de très importants écarts de température ainsi que des périodes de sécheresses importantes.

Peu courante, Nolina matapensis est une plante assez rustique à l’allure aussi exotique qu’un palmier, et plantée avec succès en extérieur en climat doux. Elle est coriace et de culture facile.

Description de la Noline

Ce nolina, assez rare, peut atteindre dans la nature une taille de 8 m de hauteur, mais en culture sa croissance est lente. La plante montre un tronc dont la base peut mesurer 30 à 50 cm, lui servant de réserve d’eau en période de sécheresse. Le tronc s’allonge et s’épaissit avec l’âge. Les anciennes feuilles séchées et mortes persistent sur le tronc. Elles peuvent être sectionnées sans dommage, le tronc est alors encore protégé par les bases des pétioles, ce qui apporte une texture décorative intéressante. Une touffe importante de longues feuilles s’éparpillent en retombant du sommet de la tige. Elles sont vertes, luisantes et marginées de minuscules petites dents. Les feuilles mesurent de 50 cm à 100 cm pour environ 1 cm de large. Les fleurs crème petites et nombreuses sont regroupées en grappe dense sur une solide hampe florale.

Culture de Nolina matapensis

Ce nolina est l’un des plus résistants au froid. Originaire des montagnes, il supporte facilement une température de –10°C ainsi qu’une légère couche de neige, si on lui aménage un sous-sol bien drainant, fait de gravier, qui évite la rétention d’eau en hiver autour des racines. Cette espèce est considérée comme ayant provisoirement supporté -23°C en Arizona. Il se prête bien à la culture en pleine terre sur le pourtour méditerranéen, ou en climat océanique. Sa croissance est assez lente, mais mieux vaut tenir compte de la largeur qu’il peut occuper à terme, soit environ 2 m au bout de 20 ans.

En pot, Nolina matapensis est facile de culture lorsqu’on lui laisse une saison de repos en hiver, au frais et au sec. Pendant la belle saison, Nolina matapensis apprécie un arrosage copieux et régulier dans un sol drainant, une fois par mois enrichi d’engrais, ce qui lui permet de grandir. On laisse la terre du pot sécher entre 2 arrosages.

Il a besoin de soleil direct, et se montre particulièrement résistant à la sécheresse et à la chaleur.

Multiplier Nolina matapensis

Le nolina se sème assez facilement : les graines germent en 2 à 3 semaines dans un mélange bien drainant et gardé humide à une température minimale de 25 °C. Les jeunes plants ont besoin de lumière douce et ne supporte pas la sécheresse tant que la tige qui leur sert de réserve d’eau n’est pas lignifiée (recouverte d’écorce). Les petits Nolina sont donc arrosés régulièrement, tout en laissant leur terre sécher entre 2 arrosages.

La croissance des jeunes est lente, puis s’accélère un peu après. Durant le premier hiver, les jeunes plants ne supporteront pas un arrêt complet des arrosages pour la dormance : la terre des pots doit être humectée légèrement 1 fois par mois.

Espèces et variétés de Nolina

Le genre comprend environ 30 espèces
Nolina nelsonii, aux feuilles bleues
Nolina hibernica, une autre très belle espèce caulescente
Nolina recurvata, ou Beaucarnea recurvata, vendu couramment comme plante d’appartement

Lire aussi
Les dangers du jardinage Les dangers du jardinage

Gare aux outils de jardinage que nous laissons souvent traîner ici ou là, lorsque l'on a des enfants. Savez-vous que ce type d'accident est parmi les plus courant en France. Bien évidemment , on...

Le jardinage urbain Le jardinage urbain

Marre de la grisaille de nos villes ! Qu’à cela ne tienne, pourquoi ne pas créer un jardin sur le balcon, la terrasse ou même sur le toit des immeubles. Les citadins ont besoin de ce retour à...

Le jardinage avec les enfants Le jardinage avec les enfants

Le contact des enfants à la nature est spontané et intuitif. Naturellement portés à aller à la découverte des petites bêtes, des plantes, de l’eau et de la terre, les enfants éprouveront un...

La guérilla du jardinage : place à la rébellion végétale ! La guérilla du jardinage : place à la rébellion végétale !

Des grenades, des bombes... Voilà un artillerie bien lourde qui pourrait causer quelques dégâts si elle n'était destinée à fleurir nos villes de manière secrète et révolutionnaire. Focus sur les «...

Vos commentairesAjouter un commentaire