Gaulthérie mucronée

Les fruits de la Gaulthérie mucronée, Gaultheria mucronata
Les fruits de la Gaulthérie mucronée, Gaultheria mucronata

Botanique

Nom latin  : Gaultheria mucronata
Synonyme  : Pernettya mucronata
Famille  : Ericacées
Origine  : amérique du sud
Période de floraison : mai à juin
Couleur des fleurs  : blanc
Type de plante : arbuste ornemental
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : 1 m à 1,50 m

Planter et cultiver

Rusticité  : rustique, -16°C
Exposition  : soleil à mi-ombre
Type de sol : frais et limoneux
Acidité du sol  : acide
Humidité du sol  : normal
Utilisation : isolé, massif, haie basse, couvre-sol
Plantation, rempotage : automne, printemps
Méthode de multiplication : boutures, rejets

Pernettya mucronata ou Gaultheria mucronata, est un arbuste de petite taille au feuillage persistant de la famille des Ericacées. Originaire d’Amérique du sud tempérée, la gaulthérie mucronée croit en lisière de forêt, ou en transition avec les marais ou les tourbières.

Rustique, Gaultheria mucronata est devenue une plante ornementale appréciée des jardiniers pour sa jolie floraison, et ses beaux petits fruits.

Description de Gaultheria mucronata

La gaulthérie mucronée se présente sous forme d’un petit arbuste dense et ramifié, portant des feuilles ovales, portant une petite pointe raide à l’extrémité, c’est-à-dire mucronée. Les feuilles sont alternes et coriaces, à l’épiderme vert, se pigmentant de bronze quand il fait froid. Au mois de mai, les fleurs s’épanouissent en de nombreuses et petites clochettes blanches et cireuses, gracieusement pédonculée. Ces fleurs ne sont pas sans rappeler les clochettes du muguet.

Gaultheria mucronata est dioïque, les pieds sont soit mâles soit femelles, il faut les deux sexes pour obtenir des graines. Les gaulthéries mucronées femelles vont être pollinisée par les insectes et produirent des baies en forme de petites pommes, blanches, rosées, ou plus foncées. Pour avoir une belle production de fruits, Il vaut mieux avoir un pied mâle parmi les pieds femelles. Les fruits sont d’un aspect spongieux, ils résistent au gel, et restent parfois décoratifs jusque la floraison suivante.

Culture de Gaultheria mucronata

La gaulthérie mucronée, se cultive à la mi-ombre ou au soleil. Trop d’ombre la rend dégingandée. Elle se plait dans un sol frais et acide, qui peut être de nature argileuse, ou limoneuse, ou encore tourbeuse. Elle ne peut pas se développer dans un sol calcaire.

Gaultheria mucronata est installée de préférence à l’automne ou au printemps : la difficulté est de permettre au plant souvent cultivé dans un pot de tourbe de s’adapter à votre terre de jardin de nature très différente.

Pour son implantation il faut préparer une fosse de plantation au moins 3 fois plus large et profonde que la masse des racines, et y mélanger la terre du jardin avec ¼ de tourbe et ¼ de terreau. Quelques racines périphériques de la motte emprisonnée dans le pot doivent être délicatement détachées et intégrées dans la terre préparée. Une fois plantée un arrosage immédiat assure le contact entre la terre et les racines. Durant le premier été, la gaulthérie doit être arrosée chaque semaine.

Une fois bien reprise, la gaulthérie mucronée développe un dispositif racinaire superficiel capable de drageonner, les plantes installées font alors d’épais couvre-sol. Cette plante n’en est pas pour autant envahissante, les racines superficielles s’arrachent facilement s’il le faut.

Propagation

Bouturage de tiges semi-ligneuses en aout : Les boutures sont maintenues dans du sable humide et couvertes de plastique. En utilisant comme contenant une bouteille coupée en plastique transparent, cela permet de voir lorsque les racines sont bien développées. Lorsque les racines sont visibles sur le tour, les boutures sont repiquées en terre en châssis ou en pot, puis en place au printemps suivant.

Par semis : les graines doivent être récoltées en automne, et entièrement nettoyées du fruit. Elles sont plantées sous châssis froid et doivent subir le gel hivernal pour être capables de germer.

Le saviez-vous ?

Appelé auparavant Pernettya mucronata, cette arbrisseau est classifié avec le genre gaultheria depuis 1990.

Espèces et variétés de Gaultheria

170 espèces d’arbustes persistants
Gaultheria procubens, le thé du Canada
Gaultheria ou Pernettya mucronata 'Crimsoniana' aux fruits rouges
Gaultheria mucronata ‘White Pearl’ aux fruits blancs
Gaultheria mucronata ‘Mulberry Wine’ aux baies violettes
Gaulheria mucronata ‘Mascula’ est un pied mâle

Nos fiches
Lire aussi
La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

Le retour du printemps pour notre plante exotique Le retour du printemps pour notre plante exotique

Cet article fait suite à la fiche Protéger efficacement une plante exotique en hiver ou nous avions pris comme exemple la protection d'un jeune bananier, que nous retrouvons ici... Au début du...

L'ortie, une plante à tout faire L'ortie, une plante à tout faire

Sa mauvaise réputation lui a valu pendant des années un arrachage systématique dans nos jardins. Considérée comme une mauvaise herbe, qui plus est urticante , l'ortie regorge pourtant de trésors...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • DorisGer (Alsace)
    Attention ! Ne consommez pas les baies de cet arbuste. Sachant la grande toxicité de pas mal de baies et parties de plantes de nos jardins et maisons. D'ailleurs il faut toujours se laver les mains après avoir touché des plantes : le muguet, les pieds d'alouette, énormément le laurier rose, la liste est longue de plantes très toxiques. Ne laissez pas toucher vos enfants ! La majorité sont au moins légèrement toxiques !
    Répondre à DorisGer
    Le 14/05/2016 à 20:38
  • Doris (Alsace)
    Sur les différents sites, le pernyetta mucronata apparaît soit portant des fruits toxiques, soit des fruits comestibles, sans beaucoup de saveur. Qu'en est-il réellement, n'aimant pas cultiver de plantes aux fruits ou à la sève toxique ?
    Répondre à Doris
    Le 17/12/2015 à 15:08
  • Marie-Claude (Ile de France)
    Peut-on cultiver cet arbuste dans un grand pot?
    Répondre à Marie-Claude
    Le 06/04/2014 à 15:19