A LA UNE »
Histoires de sureau

Gaulthérie couchée, Thé du Canada, Alisier

Gaulthérie couchée, Thé du Canada, Alisier, Gaultheria procumbens

Botanique

N. scientifique Gaultheria procumbens
Synonyme Pernettya procumbens
Famille Ericacées
Origine Amérique du Nord
Floraison juillet
Fleurs blanc
Typeplante de terre de bruyère
Végétationarbustive
Feuillage persistant
Hauteur15 à 20 cm

Planter et cultiver

Rusticité très rustique, -35°C
Exposition mi-ombre à ombre
Soltourbeux et pauvre
Acidité très acide à neutre
Humidité frais à sec
Utilisationcouvre-sol, potée
Plantationprintemps, automne
Multiplicationboutures, divisons, semis
Gaulthérie couchée, Thé du Canada, Alisier, Gaultheria procumbens

Gaultheria procumbens, appelée en français la gaulthérie couchée, l’alisier, le thé du Canada ou thé des bois, appartient à la famille des Ericacées, tout comme les bruyères. La gaulthérie couchée est originaire d’Amérique du nord, son milieu de prédilection est la forêt de feuillus sur sol acide.

Dans le jardin, le thé du Canada est à considérer comme un couvre-sol de terre de bruyère. Extrêmement rustique, Gaultheria procumbens est appréciable pour sa résistance en culture. Dès que les conditions lui plaisent, elle offre un couvre-sol au feuillage persistant, rendu encore plus attrayant par ses fleurs et ses fruits. Elle présente en outre, des qualités médicinales et gustatives.

Description de la gaulthérie couchée

Gaultheria procumbens se présente sous forme d’arbrisseau haut de 15 à 20 cm maximum, au feuillage persistant. Une tige souterraine modérément traçante produit de petits arbustes au fur et à mesure du développement. Le système racinaire reste en surface.

Les feuilles lancéolées sont solides, au limbe vert vif et luisant. De juillet à août, de petites fleurs en forme de cloche épaisse se développent à l’aisselle des feuilles. Ces petites fleurs cireuses sont blanches, elles produisent ensuite une baie ronde qui devient rouge vif en automne et dure l'hiver. Cette baie est éventuellement comestible. Elles peuvent orner ce couvre-sol tout l’hiver, si elles ne servent pas de nourriture aux oiseaux. Gaultheria procumbens est auto-fertile, un seul individu permet d’obtenir les jolies baies décoratives.

Cultiver la gaulthérie couchée

Le thé du Canada demande une terre très acide à neutre ainsi qu’un sol suffisamment drainant. Pour l’installé dans le jardin, au printemps ou en automne, le sol sera bien ameubli, puis acidifié et allégé par un apport de terre de bruyère. Cette espèce périclite rapidement en sol à tendance calcaire ou si elle est arrosée avec de l’eau du robinet calcaire. Elle demande une exposition de mi-ombre à ombre légère.

L’année qui suit la plantation, les arrosages seront bien suivis pour permettre un bon enracinement. Une fois que la reprise est assurée, la gaulthérie couchée devient résistante à la sécheresse. Lorsque le tapis de Gaultheria procumbens est assez fourni, il n’y a même pus besoin de désherber.

Pour produire rapidement un beau couvre-sol, il est préconisé de planter un plant tous les 45 centimètres.

Gaulteria procumbens supporte très bien la culture en pot dans une terre de bruyère, en ombre légère.

Utilisation de Gaultheria procumbens

  • Les fruits sont comestibles, bien qu’un peu décevants en gout; ils sont meilleurs lorsqu’ils ont gelé.

  • Les feuilles de la gaulthérie sont utilisées lorsqu’elles sont jeunes, séchées ou fraiches pour faire un excellent thé.

  • L’arbrisseau contient une huile essentielle très active. Elle contient un composé proche de l’aspirine et en a les effets. Elle est utilisée en application externe pour soulager toutes sortes d’inflammations musculaires ou articulaires, de même que pour apaiser les piqures d’insecte. Ainsi, au jardin, frotter les feuilles froissées de la gaulthérie sur une piqure apporte un certain soulagement.

L’huile essentielle elle-même, est fortement déconseillée en utilisation interne: elle peut devenir rapidement surdosée et atteindre le foie.

Multiplier la gaulthérie couchée

Les divisions reprennent facilement au printemps, au moment où la plante reprend son développement.

Les boutures en juillet août, de 6 c m de rameaux semi-lignifiés, s’enracinent en 1 à 6 mois, maintenues dans un sol frais, mais non gorgé d’eau, à l’ombre et à l’abri des gelées.

Les fruits contiennent des graines. Celles-ci, bien nettoyée germent sous châssis froid. Elles doivent subir un hiver, avant de germer au printemps lorsque les températures atteignent les 20 °C.

Espèces et variétés de Gaultheria

170 espèces dans ce genre
Gaultheria mucronata, ou Permettya mucronata, la gaulthérie mucronée
Gautheria procumbens ‘Red Baron’, aux fruits plus gros

Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Gaulthérie mucronée, Gaultheria mucronata Gaulthérie mucronée, Gaultheria mucronata

Pernettya mucronata ou Gaultheria mucronata, est un arbuste de petite taille au feuillage persistant de la famille des Ericacées. Originaire d'Amérique du sud tempérée, la gaulthérie mucronée croit...

L'alisier torminal, fiche botanique L'alisier torminal, fiche botanique

Fiche botanique consacrée à l'alisier torminal, Sorbus torminalis

Solidage du Canada, Verge d'or du Canada, Solidago canadensis Solidage du Canada, Verge d'or du Canada, Solidago canadensis

Solidago canadensis, la verge d'or du Canada est une plante vivace appartenant à la famille des Astéracées. Elle est originaire d'Amérique du Nord, présente dans les prairies fraiches ou sur[...]

Elodée du Canada, Peste d'eau, Elodea canadensis Elodée du Canada, Peste d'eau, Elodea canadensis

Elodea canadensis, l'élodée du canada, surnommée encore peste d'eau, est une plante vivace aquatique appartenant à la famille des Hydrocharitacées. Elle est originaire d'Amérique du Nord, mais...

Vos commentairesAjouter un commentaire