Clavaire chou-fleur, Galinette, Pied de poule, Poule du hêtre

Clavaire chou-fleur, Galinette, Pied de poule, Poule du hêtre, Ramaria botrytis
Clavaire chou-fleur, Galinette, Pied de poule, Poule du hêtre, Ramaria botrytis

Botanique

Nom latin  : Ramaria botrytis
Synonymes  : Clavaria sculpta, Ramaria acroporphyria
Famille  : Gomphacées
Chapeau : non différencié, forme coralloïde, Haut. 8 à 15 cm, Diam. 5 à 20 cm
Hyménium  : lisse
Spores  : sporée jaunâtre
Anneau  : absent
Pied : tronc massif
Chair : blanche, épaisse
Volve  : absente
Odeur : légère, agréable

Habitat et usages

Répartition  : Europe,  Afrique du Nord,  Amérique du Nord,  Australie, Asie
Periode : été, automne
Habitat : forestier, sur le sol
Confusions possibles : Ramaria subbotrytis, Ramaria formosa
Toxicité : comestible
Intérêt culinaire : intéressant
Usages : culinaires, médicinaux

Délicate structure aux rameaux s'affinant le long d'un arbre minuscule de 15 cm de haut, aux couleurs claires et vives, une forme corallienne se détache sur les fonds sombres des sous-bois. Même doute que pour les coraux sous-marins, ce corail forestier serait-il animal, végétal ? Ni l'un ni l'autre, il s'agit d'un champignon Basidiomycète de la famille des Gomphacées, une Ramaria botrytis, communément nommée Clavaire chou-fleur, élégante, étonnante et... comestible.

Description de la Clavaire chou-fleur

Ce champignon corallien de 5 à 20 cm de diamètre ne peut passer inaperçu : sa forme buissonnante  se détache nettement sur le sol, d'un tronc court et épais, blanc se teintant d'ocre, poussent de nombreux rameaux courts, se ramifiant en ramules crème-rosé. Les sommités, dites « menottes »,   plus foncées, sont  plutôt rose lilas, parfois même violettes. Les spores, organes de dissémination, sont produits sur toute la surface des ramules. La chair blanche et épaisse dégage une odeur agréable, une saveur douce, fruitée pour certains.

La Clavaire chou-fleur peut être solitaire, disposée en petits groupes, parfois en cercles de sorcières.

Le mycélium, fins filaments blancs de la partie végétative, se propage dans le sol où il s'associe aux racines des arbres environnants pour former une mycorhize, partenariat à bénéfices réciproques.

Détermination de Ramaria botrytis

Le risque de confusion est possible avec Ramaria formosa, relativement toxique, aux ramules plutôt roses et sommités jaunes. Si la Ramaire est petite, de teintes vives tirant sur le rose aux sommités claires, alors il peut s'agir de  Ramaria subbotrys, la mini Clavaire chou-fleur. Les Ramaires sont très nombreuses et présentent de nombreux caractères communs. Les confusions sont fréquentes et le microscope peut s'avérer indispensable pour une détermination fiable.

Le milieu de vie de la Galinette

La Clavaire chou-fleur affectionne les sous-bois de feuillus, les hêtres âgés particulièrement, et les sols acides. Les conifères peuvent l'accueillir mais plus rarement. Le sporophore, partie reproductive visible, se développe à même le sol, son mycélium échangeant les matières nutritives par contact étroit  avec les racines des arbres environnants, symbiose dite  ectomycorhizienne.

Toxicité ou intérêt culinaire

La Clavaire chou-fleur, comestible, est fort appréciée par certains, son goût fruité évoquant, parfois, la choucroute. Elle se prépare cuite à l'étouffée, marinée dans de l'huile, poêlée mais aussi séchée. Il est recommandé de la consommer jeune et surtout de ne pas la confondre avec d'autres Ramaires dont nombreuses sont purgatives.

Usages du pied de poule

La consommation de la Clavaire chou-fleur nécessite quelques précautions, l'espèce accumulant les toxines du sol. Attention en Franche-comté et en Lorraine, où sa rareté frôle l'extinction, les récoltes sont à éviter.

Sur le plan médicinal, des études ont montré une activité anti-microbienne ainsi qu'une action anti-oxydante.

Espèces et variétés de Ramaria

Ramaria botrytis représente l'espèce type de ce genre comportant plus de 200 espèces.

  • Ramaria aurea : Galinette, Menotte, jaune doré, comestible médiocre
  • Ramaria formosa : Clavaire élégante, Menotte, rose-orangée, toxique
  • Ramaria gracilis : Clavaire gracile, blanc rosé, odeur anisée, non comestible
  • Ramaria flava : Clavaire jaune, jaune à orangée, comestible
  • Ramaria rugosa var.cinerea : rameaux longs et  fins, blanche à grise

 

Fiches des champignons du même genre

Mise en garde : Les informations, les photos et les indications présentes sur ce site sont publiées à titre informatif et ne doivent en aucun cas remplacer l'avis d'un professionnel mycologue pour l'identification des champignons. Seule une formation adéquate ou la confirmation par un mycologue averti peut vous permettre d'identifier de manière fiable un champignon. Dans le doute, abstenez-vous de consommer un champignon ! Le site ne saurait donc être tenu pour responsable en cas d'intoxication par les champignons présentés.

Lire aussi
Clavaire jaune, Ramaria flava Clavaire jaune, Ramaria flava

non différencié, forme coralloïde, Haut. 5 à 12 cm, Diam. 6 à 15 cmPetites structures coralliennes rencontrées dans nos sous-bois : les champignons n'en finissent pas de nous surprendre par leur...

Clavaire grise, Clavuline cendrée, Clavaire cendrée, Clavulina cinerea Clavaire grise, Clavuline cendrée, Clavaire cendrée, Clavulina cinerea

non différencié, forme coralloïde, Haut. 10 à 12 cm, Diam. 5 à 8 cmUn corail gris à nuances violettes émergeant d'un tapis de mousse verte... spectacle automnal déconcertant, discret, à l'abri de...

Chou-fleur, Brassica oleracea var. botrytis Chou pommé, Brassica oleracea var. botrytis

Le chou-fleur fait partie, comme le chou brocoli, des choux dont on consomme, non pas les feuilles, mais les inflorescences. Ces dernières poussent sur une tige épaisse et courte, garnie de longues...

Adopter une poule dans le jardin Adopter une poule dans le jardin

Redécouvrons tous les intérêts, trop souvent oubliés, que ce joli animal peu exigeant propose. Nous sommes nombreux à observer avec attention la qualité de nos aliments, leur origine et mode de...

Vos commentairesAjouter un commentaire