Fuchsia royal

Fuchsia royal, Fuchsia regia

Botanique

Nom latin  : Fuchsia regia
Famille  : Onagracées
Origine  : Brésil
Période de floraison : juin à octobre
Couleur des fleurs  : rouge et mauve
Type de plante : plante grimpante
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : 3 m
Toxicité : fruit comestible

Planter et cultiver

Rusticité  : rustique jusqu’à -15°C
Exposition  : mi-ombre
Type de sol : riche et humifère
Acidité du sol  : acide à neutre
Humidité du sol  : frais
Utilisation : potée, pleine terre
Plantation, rempotage : printemps, automne
Méthode de multiplication : division, bouturage, semis

Fuchsia regia, le fuchsia royal, est une espèce botanique de fuchsia, originaire du Brésil, découverte dans les années 1980. Les fuchsias font partie de la famille des Onagracées. Si des milliers d’hybrides sont disponibles de nos jours pour les balcons ou parfois les massifs,

Fuchsia regia est une remarquable nouveauté parmi les autres, car il peut être considéré comme une plante grimpante. Actuellement, Fuchsia regia ssp. Reitzii est la sous-espèce la plus cultivée.

Description du Fuchsia regia

Le fuchsia royal forme un buisson vigoureux aux longues branches et dont les jeunes rameaux sont de couleur rouge. Ces longues branches se développent rapidement et peuvent être palissées contre un mur ou sur une pergola. Fuchsia regia n’a pas d’organe pour s’accrocher, il faut donc l’attacher ou tout simplement l’appuyer sur le support, tout comme un rosier grimpant. Il peut atteindre 4 m de hauteur s’il n’est pas recépé naturellement par le gel.

Ses feuilles ovales et légèrement dentelées sont opposées. Les feuilles sont assez petites mais d’un riche vert foncé brillant. Les fleurs, menues, naissent à l’aisselle des feuilles, tenues par un long pédoncule. Elles sont fines, allongées et pendantes : une forme typique des fleurs pollinisées par les colibris. Le calice est rouge vif, et les sépales cireux s’ouvrent, puis se cambrent pour laisser voir une corolle serrée, d’abord violine puis rose foncé. Le Pistil et les étamines dépassent largement la corolle.

Le fuchsia royal est auto-fertile, et produit ensuite un fruit oblong, virant au noir bleuté à maturité. Ce fruit est comestible : bon pour la santé, mais plus ou moins agréable au gout, en fonction des conditions de culture.

Culture du fuchsia royal

Fuchsia regia est l’un des fuchsias les plus rustiques. Il est considéré comme ayant résisté à des températures de -15°C, et même certaines expériences de cultures le situe rustique jusqu’ à -20°C. Dans les régions aux hivers très doux, les feuilles sont capables de persister. Lorsqu’il gèle, il est caduc. A partir de -10°C, il est recépé naturellement par le gel, mais repart vigoureusement au mois de mai.

Le fuchsia royal aime la mi-ombre, et supporte un ensoleillement le matin ou le soir. Il est implanté en pleine terre au printemps, avec un bon apport de terreau et de compost. Il n’aime pas les terres trop calcaires, mais supporte tout le reste, du moment que la terre reste fraiche. Une taille annuelle après la floraison permet de booster la croissance et la floraison de l’année suivante.

Multiplication de Fuchsia regia

Le fuchsia royal se multiplie par bouturage de rameaux à talon, à l’étouffé, en aout.

Surveiller la galle du Fuchsia

La galle du fuchsia est une infection spécifique au genre Fuchsia, qui s’est trouvée introduite en Europe au début des années 2000. Les extrémités des rameaux se tordent et gonflent, stoppant leur croissance. A l’intérieur de ces galles, un minuscule acarien se nourrit et se multiplie : Aculops fuchsiae.

Pour limiter, voire éradiquer la galle du fuchsia, il faut couper sévèrement les parties infestées de la plante, puis les bruler dès l’apparition des premiers signes.

Fuchsia regia est relativement peu sensible à Aculops fuschsiae, mais la surveillance reste de mise.

Espèces et variétés de Fuchsia

Le genre comprenant environ 100 espèces
Fuchsia paniculata, aux étonnantes petites fleurs roses et groupées
Fuchsia magallicana, le fuchsia rustique commun
Fuchsia boliviana, aux longues et étroites fleurs pendantes
Fuchsia x hybrida, des milliers d’hybrides à grandes fleurs
Fuchsia regia ssp. Reitzii, le plus rustique

Nos fiches
Lire aussi
Le fuchsia à palisser Le fuchsia à palisser

Patrick NICOLAS des pépinières Patrick Nicolas nous parle d'un fuchsia à palisser Le Fuchsia regia ssp Retzii à palisser grâce à sa grande vigueur et ses tiges sarmenteuses est une variété...

Bouturer le fuchsia Bouturer le fuchsia

Le fuchsia est une plante d'une élégance légère qui se décline en de multiples espèces et cultivars. Bien connu pour ses clochettes tantôt graciles tantôt bien joufflues mais toujours délicatement...

Le fuchsia rustique Le fuchsia rustique

Laurent OLLIVIER des Pépinières OLLIVIER nous conseille sur la culture du fuchsia rustique Le Fuchsia : une plante nourricière Lorsque l'on évoque les plantes nourricières (intéressantes pour tous...

Le jardin botanique royal de Kew Le jardin botanique royal de Kew

Visite du jardin royal de Kew classé au patrimoine mondial de l’humanité. Kew gardens, le jardin botanique royal de Kew, un patrimoine reconnu Les jardins botaniques royaux furent fondés en...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • MRFuchsia (Paris)
    On confia à Charles PLUMIER la conduite de deux expéditions dont le principal but consistait à déterminer les quinquinas, (son écorce fournissait la quinine nécessaire à la guérison du paludisme). C’est vers 1696 que Charles PLUMIER découvrit à Saint Domingue un petit arbuste au nom indigène « molle ecantu », dit buisson de beauté, le fuchsia.
    Répondre à MRFuchsia
    Le 27/03/2015 à 21:17