L'analyse foliaire

L'analyse foliaire
L'analyse foliaire

L’analyse foliaire se pratique généralement sur les plantes annuelles, vivaces, les arbres fruitiers et la vigne afin de mieux maîtriser l’alimentation de ces végétaux et donc d’améliorer leur santé et leur rendement. Elle permet en outre d’ajuster les recommandations d’apport en éléments fertilisants.

Utilité de l’analyse foliaire

L’analyse foliaire constitue le complément idéal aux analyses du sol. Elle permet de donner un aperçu de la composition minérale de la plante et se révèle particulièrement intéressante pour évaluer les teneurs en potassium, magnésium, manganèse et phosphore et autres oligoéléments comme le cuivre le fer ou le bore.

Grâce à l’analyse foliaire on pourra déterminer les carences en éléments nutritifs et y pallier.

Dans le cas des plantes annuelles qui doivent trouver le temps de leur rapide développement la totalité des éléments nécessaires dans le sol et l’eau, elle interviendra comme diagnostic en cas de problèmes liés à des conditions externes.

Comment et quand procéder à une analyse foliaire ?

Les résultats d’une analyse foliaire dépendront d’un protocole de prélèvement rigoureux où rien ne sera laissé au hasard. Un minimum de cent feuilles couvrant toute la zone d’échantillonnage sera nécessaire.

Pour certaines espèces plusieurs stades de prélèvements seront préconisés par exemple avant et après la floraison afin de déterminer l’état nutritionnel issu de la mobilisation des réserves et de celui qui sera disponible pour entrer dans l’année suivante : en effet, certains éléments peuvent varier de façon très importante selon l’âge des feuilles prélevées et le stade de croissance.

Les périodes d’échantillonnage seront différentes selon les espèces traitées par exemple, on prélèvera les feuilles du fraisier en juin, celles des arbres fruitiers en juillet, de la vigne en septembre et de l’olivier en décembre.

Pour les arbres, pensez à prélever des feuilles aux quatre points cardinaux de l’arbre pour de meilleurs résultats.

Conseils de prélèvement

  • Abstenez vous d’échantillonner dans des conditions extrêmes : après une forte pluie ou une période de sècheresse ;
  • La matinée semble être le meilleur moment pour effectuer le prélèvement ;
  • Respectez la période de prélèvement pour chaque espèce ;
  • Sélectionnez la bonne partie à prélever (limbe, feuille entière, pétiole …) ;
  • Faites correspondre l’échantillonnage pour les analyses foliaire avec celui des analyses du sol surtout dans le cas de parcelles fertilisées séparément ;
  • Choisissez des échantillons en bonne santé ;
  • Les feuilles doivent être propres et exemptes de toute trace de terre qui pourrait fausser les analyses ;
  • Les feuilles fraîchement récoltées devront être placées dans des sacs en papier afin d’éviter leur pourrissement ;
  • Expédiez les échantillons le plus rapidement possible après la récolte.

Lire aussi
Analyse de la potabilité de l'eau Analyse de la potabilité de l'eau

L'arrivée d'eau potable directement dans nos robinets est pour nous une évidence, mais nombreux sont les pays qui n'ont pas cette chance. En France, les communes ont pour obligation de mettre de...

L'analyse de l'eau de piscine L'analyse de l'eau de piscine

L’eau d'une piscine évolue au fil du temps selon les conditions météorologiques mais aussi en fonction de son utilisation. Une analyse régulière est primordiale afin de rééquilibrer ses...

Les outils d'analyse de l'eau de la piscine Les outils d'analyse de l'eau de la piscine

Pour garder sa belle couleur et sa transparence, l'eau de la piscine doit être très souvent analysée et traitée. Pour y arriver de nombreux outils sont à votre disposition. Les outils d'analyse de...

Un jardin légèrement en pente Un jardin légèrement en pente

Une demande de Mme Bauer en Alsace Nous avons un terrain de largeur 20 x 30 m longueur environ,très légèrement en pente. Comment l'aménager (murets, escaliers ? point d'eau ?...) pour donner...

Vos commentairesAjouter un commentaire