Bignone jaune

Bignone jaune, Campsis radicans 'Flava'

Botanique

N. scientifique Campsis radicans 'Flava'
Synonymes Campsis radicans 'Yellow Trompette', Bigninia radicans, Tecoma radicans
Famille Bignoniacées
Origine Amérique du nord
Floraison juin ou juillet à octobre
Fleurs doré
Typeplante grimpante
Végétationvivace
Feuillage caduc
Hauteur5 à 10 m

Planter et cultiver

Rusticité très rustique, -25°C
Exposition soleil à mi-ombre
Solriche et humifère
Acidité acide à basique
Humidité drainant, résiste à la sécheresse une fois bien enracinée
Utilisationmur, pergola, tonnelle, clôture
Plantationprintemps, automne
Multiplicationbouture, greffage, semis
Bignone jaune, Campsis radicans 'Flava'

Campsis radicans ‘Flava’ ou ‘Yellow Trompette’ est une variété de plante grimpante appartenant à la famille des Bignoniacées. Campsis radicans ‘Flava‘ se distingue par la luminosité de sa floraison, très claire.

La bignone de Virginie jaune est une plante grimpante magistrale pour les patios, cours, ou palissée sur une clôture. Elle se montrera très florifère avec un peu de patience.

Description de la bignone jaune

Bignonia radicans ‘Yellow Trompette’ est une vigoureuse plante grimpante, au feuillage caduc. Elle est capable de s’étaler de 5 à 10 m, de s’élever de 6 m. Sa croissance devient vigoureuse une fois qu’elle est bien enracinée. Les rameaux sarmenteux s’allongent et produisent des racines adventives qui se transforment en crampon; elle est donc capable de s’accrocher seule sur un mur assez lisse et en bon état. Les feuilles, au limbe vert profond, sont grandes, composées de 5 à 11 folioles ovales, dentés et acuminés. Les fleurs apparaissent à partir de juillet. Elles sont rassemblées en cimes de 4 à 10, sur les branches de l’année. Les grandes fleurs tubulaires du campsis de Virginie ‘Flava’ sont d’un beau jaune crémeux, plus doré que réellement jaune.

La plante prenant de l’âge devient lignifiée à la base, un peu comme un cep de vigne.

Planter et cultiver le Campsis radicans ‘Flava ‘

La bignone jaune est une plante facile mais dont la floraison, en revanche, se fait souvent attendre. Dans le meilleur des cas, elle fleurit bien au bout de 3 à 4 ans de culture. C’est pourquoi il faut acheter plutôt un plant greffé, certes plus couteux mais qui sera bien plus satisfaisant qu’une bouture ou une marcotte.

Elle nécessite un ensoleillement important pour fleurir, d’au moins la moitié de la journée, et aussi d’être protégée des vents secs et froids: bien que très rustique, ses bourgeons floraux sont sensibles aux brusques baisses de température.

La trompette de Virginie jaune supporte n’importe quel sol relativement meuble, de très acide à très calcaire. Lors de la plantation au printemps ou en automne, le sol est travaillé, puis enrichi d’une bonne part de terreau, qui attirera les racines vers l’extérieur. Après un arrosoir complet sur le pied au moment de la transplantation, la surface sera paillée avec des débris végétaux, écorces ou copeaux, qui empêchent le sol de se dessécher. Le jasmin de virginie demande facilement 3 à 4 ans pour s’enraciner, période pendant laquelle il ne doit pas souffrir de sécheresse.

Tailler la bignone jaune

Pour maitriser Campsis radicans ‘Flava’, tout aussi vigoureuse que la forme naturelle, toutes les branches de l’année précédente sont rabattues à 2 bourgeons, en n’en laissant qu’une tous les 25 cm. On nettoie ainsi les bouts de branches qui dépérissent naturellement en hiver et on évite les fouillis de petites branches inesthétiques.

Multiplier la bignone jaune

Le semis ne donne pas forcément une plante de même couleur. Les boutures à chauds ne sont pas très faciles, en revanche, les marcottes, favorisées en laissant tune branche courir par terre sont faciles à réaliser. Une partie de la branche est enterrée et s’enracine, elle sera sevrée de la plante mère l’année suivante. Le problème est que ces plantes jeunes attendront 10 années avant de fleurir.

C’est pourquoi la bignone jaune est donc plutôt multipliée par greffe sur une racine de plante âgée ou sur une racine de catalpa.

Espèces et variétés de Campsis

Le genre comprend plus de 700 espèces
Campsis grandiflora ou Campsis chinensis, la bignone de Chine
Campsis radicans, forme naturelle de la bignone de Virginie
Campsis x tagliabuana, bignone 'Madame Galen'

Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Bignone, Jasmin  de Virginie, Jasmin trompette, Campsis radicans Bignone, Jasmin de Virginie, Jasmin trompette, Campsis radicans

Campsis radicans, le jasmin de Virginie appartient à la famille des Bignoniacées, tout comme le catalpa qui lui sert parfois de porte-greffe. Il est originaire d'Amérique du nord: elle se[...]

Bignone Madame Galen, Campsis x tagliabuana 'Madame Galen' Bignone Madame Galen, Campsis x tagliabuana 'Madame Galen'

Campsis x tagliabuana 'Madama Galen' est une plante grimpante appartenant à la famille des Bignoniacées. Campsis tagliabuana est une hybridation entre l'espèce Campsis grandiflora originaire de...

Bignone à vrilles, Bignone orangée, Trompette de Virginie, Bignonia capreolata Bignone à vrilles, Bignone orangée, Trompette de Virginie, Bignonia capreolata

Bignonia capreolata, la bignone orangée, la bignone de Virginie ou encore bignone à vrilles est une grande plante grimpante de la famille des Bignoniacées. Proche des Campsis, avec qui elle[...]

Clavaire jaune, Ramaria flava Clavaire jaune, Ramaria flava

Appréciant des sous-bois divers, la Clavaire jaune, à l'allure de petite structure de corail, se rencontre fréquemment.

Vos commentairesAjouter un commentaire