Les animaux nuisibles

Quelques explications concernant la classification française d'animaux en espèces nuisibles.

Un pigeon
Un pigeon

Une liste d’animaux classés nuisibles permet chaque année la destruction d’espèces envahissantes, dangereuses pour la santé ou susceptibles de gêner l’agriculture. Elle émane du Ministère de la chasse qui fixe la liste des animaux susceptibles d’être classés comme nuisibles. Cette liste varie selon les besoins et les constatations émises par chaque département. Elle est arrêtée par le préfet de région après avis de la commission départementale de chasse et de la fédération des chasseurs pour une période allant du 1er juillet au 30 juin de l’année suivante.

Motif de classement d’un animal en nuisible

  • Intérêt de santé et de sécurité publique :

    Ceci concerne les animaux vecteurs de maladies comme le renard qui peut transmettre la rage  par exemple.

  • Pour prévenir les dommages agricoles, forestiers ou aquacoles :

    C’est le cas du sanglier qui détruit tout sur son passage en fouissant dans le sol, ou de certains oiseaux qui ravagent les cultures de céréales.

  • Pour assurer la protection de la faune et de la flore :

    Le ragondin et le rat musqué sont des espèces importées, étrangères à la faune locales qui portent atteinte à la stabilité des berges ou des digues et qui modifient l’écosystème.

Liste des animaux susceptibles d’être classés comme nuisibles

Les mammifères

Sanglier, belette, chien viverrin, fouine, lapin de garenne, martre putois, ragondin, rat musqué, raton laveur, vison d’Amérique, renard.

Les oiseaux

Corbeaux freux, corneille noire, étourneau sansonnet, geai des chênes, pie bavarde, pigeon ramier.

RenardPie bavarde

Modalités de destruction

Par suite de l’arrêté préfectoral fixant la liste des espèces classées nuisibles, la destruction des espèces classées nuisibles est un droit accordé au propriétaire, possesseur ou fermier, qui procède personnellement aux opérations de destruction après avis du Maire de la commune et accord de la Direction Départementale des territoires. Le bénéficiaire devra rendre compte du nombre d’individus détruits.

Cette destruction ne peut s’effectuer que sous certaines conditions fixées au préalables par le préfet : modes de destructions, horaires et périodes, formalités.

Les moyens de destruction les plus courants sont :

  • Le tir, soumis à une autorisation annuelle.
  • Le piégeage, très réglementé : les pièges doivent être conformes à la réglementation et le piégeur doit avoir suivi une formation.
  • Le déterrage, pour chasser à l’aide de chiens les animaux dans des terriers.
  • Et les toxiques qui doivent être sélectifs et dont la liste est contrôlée par le Ministre de la chasse.

NDLR : L'objectif de cet article est de clarifier la notion d'animaux nuisibles au sens de la loi française. Il rappelle qu'il existe des lois qui encadrent très précisement la gestion de ces animaux. Il ne reflète en aucun cas notre opinion sur ce sujet. Nous ne cautionnons d'ailleurs pas ces lois d'un autre âge, au contraire nous faisons la promotion du respect de la vie sous toutes ses formes. Quel est le véritable nuisible ? La loi ne le dit pas....

Lire aussi
Macération de tabac contre les nuisibles Macération de tabac contre les nuisibles

Contre les pucerons et tous autres insectes nuisibles, faire macérer 50 g de tabac dans 1 litre d'eau, pendant 15 jours, filtrer le tout et diluer 1 pour 10 (soit[...]

Lutter contre les insectes nuisibles Lutter contre les insectes nuisibles

Pour lutter contre tous les insectes nuisibles à tous les stades de développement, de l'œuf à l'animal adulte, on employait jusqu'au 19ème siècle le jus de pomme de terre. Les[...]

Les petits animaux inattendus du compost Les petits animaux inattendus du compost

Certains petits animaux trouvent refuge dans le tas de compost qui en se décomposant dégage de la chaleur dont ils profitent notamment en hiver. Au delà de l'étonnement de les[...]

De l'importance des petits animaux du jardin De l'importance des petits animaux du jardin

L'importance de protéger les animaux qui vivent dans notre jardin n'est plus à prouver. En effet, le jardin sert de refuge à une faune sauvage d'autant plus variée que les[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Alpin (Paca)
    Je rejoins Granny entre une respiration et des animaux qui ne cherchent qu'à manger, il y a un monde d'écart. Le plus nuisible est bien l'homme !
    Répondre à Alpin
    Le 29/07/2020 à 05:14
  • Granny02 (Picardie)
    Bonsoir, AUCUN animal n'est NUISIBLE, ils ont tous un rôle à "jouer" dans la nature ! L'HOMME, lui, par contre, est nuisible avec ses pesticides et autres produits chimiques, en particulier bon nombre de cultivateurs qui "vaporisent" leurs cultures et arbres fruitiers !! A chacun sa place !!
    Répondre à Granny02
    Le 02/10/2016 à 20:08
    Stef (Nord)
    Tu as raison GRANNY foutons les en l'air ces hommes ! lol non franchement encore un discours d'intégriste écolo non ? Bientôt on va nous dire d arrêter de respirer car on produit du CO2 ... Vu qu'on en fait partie il suffit juste de vivre en équilibre et en respectant son environnement.
    Répondre à Stef
    Le 05/12/2016 à 13:50