Myrte écarlate, Rata grimpant

Myrte écarlate, Rata grimpant, Metrosideros carmineus

Botanique

N. scientifique Metrosideros carmineus
Famille Myrtacées
Origine Nouvelle-Zélande
Floraison début du printemps
Fleurs rouge
Typearbuste d'ornement, plante grimpante
Végétationarbustive
Feuillage persistant
Hauteur60 à 90 cm en culture, 25 m dans son milieu naturel

Planter et cultiver

Rusticité rustique jusqu'à -5°C
Exposition soleil à mi-ombre
Solriche et humifère
Acidité acide à neutre
Humidité frais
Utilisationconteneur, extérieur en climat non gélif
Plantationprintemps
Multiplicationboutures, semis
Myrte écarlate, Rata grimpant, Metrosideros carmineus

Metrosideros carmineus, le rata grimpant, est une espèce de myrte écarlate appartenant à la famille des Myrtacées. Cette liane, capable d’un grand développement, s’appuie sur les arbres des forêts pluvieuses en Nouvelle-Zélande. C’est une espèce endémique.

Metrosideros carmineus est très différent en culture : peu rustique, il se maintient facilement en conteneur, voire en pleine terre dans les climats doux, produisant un petit arbuste élégant et florifère.

Description du myrte écarlate grimpant

Metrosideos carmineus est une liane pouvant s’allonger de 15 m ou plus, accrochée aux troncs d’arbre ou branches par de courtes racines transformées en crampon, à la manière du lierre. Arrivée en hauteur pour profiter de la lumière, elle s’éparpille sous une forme plus arbustive, qui sera capable de fleurir. C’est pourquoi les jeunes tiges grimpantes et les branches florifères de la canopée sont d’aspect différent. Le myrte écarlate demande plus d’une dizaine d’années avant d’être capable de fleurir. En culture, on ne rencontre généralement que des sujets matures issus de boutures de branches florifères, qui ont perdu leur caractère grimpant. Le Metrosideros carmineus cultivé est donc un petit arbuste dense, haut et large de 60 à 90 cm, non grimpant.

Le feuillage persistant du myrte écarlate grimpant est décoratif. Ses feuilles régulières et opposées sont de couleur vert clair (sauf pour la forme ‘Ferris Wheel’, qui est foncée comme une feuille de houx), épaisses et brillantes, ayant presque une texture de plante succulente. Elles sont ovales, légèrement pointues, assez réduites. Les feuilles immatures sont rondes.

Les fleurs naissent en plusieurs thyrses en bout de branches. Bien que leur corolle soit très réduite, les fleurs groupées de Metrosideros carmineus enflamment l’arbuste par leur couronne d’étamines rouges. La floraison intervient généralement au printemps, mais il peut toujours y avoir quelques surprises pour ces plantes d’origine australe, car pour elles, le printemps se situe au mois d’octobre.

La variété Metrosideros carmineus ‘Carrousel’, basse, est presque une plante rampante.

Cultiver Metrosideros carmineus

Le rata grimpant est facile à cultiver. Il apprécie une terre riche et humifère, d’un pH à tendance acide, et se complet dans un terreau de bonne qualité. Metrosideros carminueus se cultive généralement en pot, sauf en pourtour méditerranéen ; il supporte mal les températures inférieures à - 4 °C.  Il demande une exposition abritée du vent, à mi-ombre, en évitant les heures de soleil les plus brulantes.

Cultivé en pot, il se maintient en intérieur ou est sorti dehors durant la belle saison.   Le printemps et l’été sont des périodes où le rata grimpant doit être arrosé très régulièrement, le sol ne devant quasiment pas sécher entre 2 arrosages, tandis que le font du pot ne doit pas tremper dans l’eau. La plante gagne à être nourrie par un engrais équilibré ou bien doit être rempotée assez régulièrement dans un terreau neuf.

Lorsqu’arrive l’hiver, les arrosages sont réduits en même temps que la température baisse. La terre sèche, mais sans excès entre chaque arrosage.

Multiplier Metrosideros carmineus

Les semis sont assez faciles, mais donnent une plante d’abord juvénile et grimpante, qui mettra des années à fleurir. Ce type de plante est donc très rare en culture. Les fines graines sont semées en surface et non recouvertes de terre. Elles ont besoin de lumière pour germer. Elles germent en situation chaude et très humide : 25 °C et couvertes d’un film plastique.

Les boutures de branches semi-lignifiées reprennent facilement en atmosphère chaude et humide.

Espèces et variétés de Metrosideros

Environ 50 espèces dans ce genre 

  • Metrodideros robustus, plus rustique
  • Metrocideros umbellatus, sans doute le plus rustique
  • Metrosideros excelsus, l’arbre de Noël de Nouvelle-Zélande
  • Metrosideros carmineus ‘Carrousel’, au feuillage panaché
  • Metrosideros camineus ‘Ferris Wheel’, feuilles sombres et très brillantes
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Polygale à feuilles de myrte, Polygala myrtifolia Polygale à feuilles de myrte, Polygala myrtifolia

Polygala myrtifolia, le polygale à feuilles de myrte est un arbuste de la famille de Polygalacées. Originaire d'Afrique du sud, le polygale à feuilles de myrte y est distribué dans[...]

Arbre de Noël de Nouvelle-Zélande, Pohutukawa, Metrosideros excelsus Arbre de Noël de Nouvelle-Zélande, Pohutukawa, Metrosideros excelsus

Metrosideros excelsus, l'arbre de Noël de Nouvelle-Zélande encore appelé pohutukawa est un arbre de haute taille appartenant à la famille de Myrtacées, au même titre que les eucalyptus ou les[...]

Etoile du Texas, Ketmie écarlate, Hibiscus coccineus Etoile du Texas, Ketmie écarlate, Hibiscus coccineus

Hibiscus coccinea, appelé couramment ketmie écarlate, hibiscus écarlate ou étoile du Texas est une plante vivace appartenant à la famille des Malvacées, proches des mauves et des lavatères....

Myrte d'Australie, Cerisier des Antilles, Eugenia myrtifolia Myrte d'Australie, Cerisier des Antilles, Eugenia myrtifolia

Eugenia myrtifolia, encore appelé myrte d'Australie ou cerisier des Antilles est un arbre fruitier tropical originaire d'Australie. Capable d'atteindre les 15 m de haut dans son milieu naturel,...

Vos commentairesAjouter un commentaire