Le Cymbidium, une orchidée au fort développement

La culture du cymbidium, une orchidée de fort développement, nous est expliquée ici par Florian de l'Orchidium. De l'importance d'une bonne amplitude thermique pour faire refleurir cette plante spectaculaire à la luminosité et aux apports d'engrais nécessaires selon la période : vous saurez tout sur le cymbidium !

Je m'abonne 

Origines du Cymbidium

Le cymbidium est un genre d'orchidées originaires des régions montagneuses d’Asie tropicale. Il s'agit d'une plante de climat frais qui apprécie les amplitudes thermiques notamment entre le jour et la nuit.

Culture du Cymbidium

Pour une culture optimale du cymbidium, il est vivement conseillé de le sortir au jardin durant la belle saison à partir des Saint de glaces, soit mi-mai, et ce, jusqu'en octobre selon les régions. Dans les régions à climat très doux (zone de l'oranger), où il ne gèle pas et s'il est placé dans une zone très abritée, le cymbidium pourra demeurer en extérieur toute l'année. En cas de coup de froid sérieux annoncé, il sera alors possible de le rentrer durant cette courte période.

Emplacement idéal

En extérieur, l'orchidée sera placée à l'ombre d'un grand arbre avec beaucoup de lumière et si possible le soleil du matin qui lui sera très bénéfique et assurera sa floraison future. Évitez le soleil brûlant de la mi-journée.

La plante pourra demeurer à l'extérieur jusqu'au mois d'octobre dans la majorité des régions, ou lorsque la température nocturne descend à 5 ou 6°C.

Rentrez alors l'orchidée et placez-la dans une zone très lumineuse et à une température fraîche afin de ne pas lui causer de choc thermique et afin de l'habituer progressivement à une température plus élevée.

Cette orchidée apprécie une fraîcheur relative (entre 15 et 18°C). Cette fourchette correspond à la température optimale pour espérer une floraison de longue durée s'étendant sur 3 mois.

Si la plante est cultivée dans une pièce plus chaude, la floraison durera moins longtemps.

Arrosage

Arrosez le cymbidium très régulièrement, soit une fois par semaine en été. En cas de grosse canicule, il est souhaitable de brumisez le feuillage et d'arroser par le dessus très légèrement afin de rafraîchir et d'humidifier les racines.

En hiver l'arrosage demeure régulier (environ une fois par semaine) surtout si le cymbidium est cultivé en appartement chauffé. S'il est placé dans une pièce fraîche, un arrosage tous les 10 à 12 jours sera suffisant.

Rempotage

Rempotez le cymbidium tous les deux ou trois ans. Vous pouvez en profiter pour diviser la plante. Conserver toujours au moins 3 ou 4 pseudo-bulbes réunis lors de la division.

Substrat de culture

Vous avez deux possibilités pour le substrat de culture :

  • Cultiver le cymbidium dans un substrat composé d'écorces de pin simples, dans ce cas là, l'arrosage devra être très régulier et réalisé par bassinage (bain) d'au moins ½ heure pour que l'écorce ait la possibilité de bien s'imbiber et de diffuser l'humidité au fil du temps, jusqu'au prochain bassinage.

  • La cultiver dans un mélange composé de 2/3 de terreau pour 1/3 d'écorces de pin. Ce mélange permet de faciliter la culture car le terreau assure une meilleure rétention de l'eau que les écorces seules, chose qui facilite son entretien. Cependant, veillez à ce que le substrat ne demeure jamais détrempé trop longtemps.

Rusticité

Cette orchidée accepte les basses températures (5°C), cependant, elle est gélive.

Elle ne pourra pas être plantée en pleine terre, d'autant que la nature du sol du jardin est rarement adapté à ce type de culture, c'est pourquoi elle est cultivée en pot. Cela permet également de la sortir durant la belle saison, puis de l'hiverner dans une véranda, un jardin d'hiver, une serre ou un logement très lumineux lorsqu'il risque de geler.

Engrais

Les apports d'engrais se font tout au long de l'année :

  • durant la période de croissance (de mars à septembre/octobre) faites un apport d'engrais de croissance équilibré en NPK, pour accompagner la formation de nouvelles pousses ;

  • lorsque vous rentrez la plante en automne, commencez à faire des apports d'engrais pour préparer une belle floraison. Cet engrais sera plus dosé en potasse qu'en azote.

Après la floraison

Coupez la tige florale au plus bas, car celle-ci va faner sur toute sa longueur et devenir marron. Cette taille est surtout pratiquée pour des raisons esthétiques.

Comment faire refleurir le Cymbidium ?

Une bonne luminosité est nécessaire. Placez la plante en extérieur durant la belle saison et offrez-lui le soleil du matin.

L'amplitude thermique est un des secrets pour faire refleurir le cymbidium. Cette plante ne doit pas être gardée toute l'année à la même température pour pouvoir refleurir c'est la raison pour laquelle, il est nécessaire de la laisser dehors jusqu'à ce que les températures baissent vraiment en automne. Si possible, conservez-la à l'extérieur jusqu'à début novembre, tant qu'il ne gèle pas et que la température ne descend pas sous 5°C.

Lire aussi
Questions fréquentes sur le cymbidium Questions fréquentes sur le cymbidium

Le cymbidium est une des orchidées les plus faciles à cultiver. Ses grandes hampes florales portant des fleurs très attrayantes ont fait son succès au fil des années. Cette orchidée[...]

Comment rempoter le cymbidium ? Comment rempoter le cymbidium ?

Dans cette vidéo Florian de l'Orchidium nous donne toutes les clés pour rempoter le Cymbidium, une orchidée facile à vivre et à faire refleurir pour peu que de bonnes conditions[...]

Cymbidium Cymbidium

Le cymbidium est une des variétés d'orchidées les plus populaires avec le phalaenopsis en raison de sa culture facile ou plutôt parce qu'il est difficile de les faire mourrir. Une[...]

Les chênes à petit développement Les chênes à petit développement

Bruno ROULLIER des Pépinières Laurentaises nous présente les chênes à petit développement

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Pierre (Grand-Est)
    Récemment j'ai effectué un rempotage d'un Cymbidium, soit le 1.03.2022. L'orchidée mère en elle même a déjà 8 ans et ce prélèvement en a au moins 6 avec 4 bulbes dont trois possèdent 5 feuilles vert clair (très belles feuilles non tachées et pointes impeccables). Le quatrième bulbe très très jeune s'est ouvert la semaine dernière et laisse place à plusieurs futures feuilles qui sont sur le point de sortir. La sortie du bulbe en est déjà à 6 cm. Ma question va concerner ce jeune bulbe. Tout d'abord, celui-ci est violet foncé en extérieur (ni marron ni noir mais bien violet avec probablement plus de rouge que de bleu dedans). Ce bulbe a des petites gouttes qui perlent. Cela veut-il dire que le bulbe transpire parce qu'il a trop chaud ? (ma température est de 20°C... ce qui est "un peu élevé") Le violet correspond-t-il au fait qu'il s'agit de la croissance du bulbe normale ? Ou bien cela traduit-il un déficit en phosphore ? Un ph trop acide bloquant ce dernier? L'exposition est de 10h par jour en lumière tamisée dont 6 en directe mais le feuillage ne présente pas de brûlure ce qui laisse à penser que c'est bon de ce point de vue là. Pour l'arrosage, je mets les 2L d'eau hebdomadaire pour cette orchidée terrestre et retire l'excédent immédiatement. Le pot fait 25 cm de diamètre. Je ne pense pas que ce soit un problème d'eau. Mon hypothèse est que la plante transpire et qu'elle a un peu chaud suite à un air trop sec. Hygrométrie= 55%. Qu'en pensez-vous ? Merci
    Répondre à Pierre
    Le 25/03/2022 à 15:28