Abélia Edouard Goucher

Abelia x 'Edouard Goucher'
Abelia x 'Edouard Goucher'

Botanique

Nom latin  : Abelia x 'Edouard Goucher'
Famille  : Caprifoliacées
Origine  : horticole
Période de floraison : fin de l'été
Couleur des fleurs  : blanc rosé
Type de plante : arbuste ornemental
Type de végétation : arbustive
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : 1,80 m à 2,40 m

Planter et cultiver

Rusticité  : rustique jusqu'à -18°C
Exposition  : ensoleillée à mi-ombre
Type de sol : tolérant
Acidité du sol  : légèrement acide à légèrement alcalin
Humidité du sol  : normal
Utilisation : isolé, fond de massif, haie
Plantation, rempotage : automne, printemps
Méthode de multiplication : bouturage

Abélia x ‘Edouard Goucher’ est un arbuste ornemental appartenant à la famille des Caprifoliacées, comme les viornes et le sureau. Abelia Edouard Goucher est un hybride obtenu en 1911 issus d’un croisement entre Abelia x grandiflora, un hybride ayant fait ses preuves et Abelia Shumanii, assez rustique mais de moindre encombrement. Un peu plus compact et très florifère, l'abélia Edouard Goucher se montre résistant au froid, même au nord de la Loire.

Comment utiliser Abélia Edouard Goucher?

Bien que les abélias aient souvent étés conseillés pour la haie, à moins que ce ne soit en haie libre, abélia Edouard goucher sera bien mieux mis en valeur en isolé, ou dans un massif. En effet, les tailles d’une haie formelle sont difficilement compatibles avec la floraison de l’abélia. Par contre à l’intérieur du jardin, il pourra être laissé libre, ou formé et maitrisé par une taille annuelle au bon moment, ce qui favorisera un port équilibré et une belle floraison.

Description d’Abelia x Edouard Goucher

Abélia Edouard Goucher s’inscrit dans la finesse, aussi bien avec les fleurs qu’avec le feuillage. Il produit un arbuste buissonnant dès la base, de croissance rapide, produisant chaque année de longues tiges arquées. Les feuilles sont petites, lancéolées, longues de 2 cm environ, pointues, opposées. L’arbuste est persistant, tant que le gel n’est pas trop important, le feuillage prend avec le froid une jolie teinte bronze, cuivré à violacé.

A partir de fin aout et jusqu’aux premiers froids, les fleurs se succèdent à l’aisselle des feuilles sur les branches qui se sont développées dans l’année. Les fleurs sont petites et nombreuses, par grappes 4 ou 5. Les corolles sont tubulaires s’ouvrant en 5 lobes, bien roses. Les calices sont rose foncé, plus mats; ils persistent, décoratifs sur les branches même lorsque la fleur est tombée.

Laissé pousser librement abélia Edouard Boucher est capable de dépasser les 2 m en hauteur et peut devenir presque aussi large.

Planter abélia Edouard Goucher

Abélia Edouard Goucher est une plante tolérante, facile à cultiver. Il apprécie un sol au environ de neutre, qui peut être d’argileux à humifère, et une exposition ensoleillée au moins la moitié de la journée.

Souvent accusé d’être frileux, abélia Edouard Boucher est bien plus rustique qu’on ne pensait. II a été vu résistant à des températures inférieures à -18°C, cela bien entendu avec des arbustes bien installés. Dans ces conditions, il perd ses feuilles en hiver. Il arrive cependant que certaines branches meurent durant l’hiver, peut-être à cause des courants d’air glacés. C’est une raison qui fera préférer aussi une culture à l’intérieur du jardin, un peu protégé plutôt qu’en haie.

Il est repiqué au jardin en automne, avec un paillage protecteur, ou au printemps, après les dernières fortes gelées. A la plantation, du terreau mélangé à la terre de jardin aide les racines à se développer hors de la motte. Il ne faut pas hésiter à planter de petits sujets, car ils reprennent bien et se développent parfois plus rapidement qu’un gros.

Durant le premier été, quelques arrosages lui seront offerts pendant les mois les plus secs.

Tailler Abélia Edouard Boucher

Edouard Boucher se taille très bien pour être formé, très dense, en pseudo boule par exemple, ou simplement pour éviter qu’il n’ait un port trop désordonné, ou encore ôter les branches mortes. Les fleurs apparaissant sur les nouvelles branches de l’année, donc l’abélia est taillé une unique fois au printemps juste avant la reprise de la végétation. Les tailles en automne sont évitées par ne pas affaiblir l’arbuste dans sa lutte contre le froid.

Multiplier Abélia x Edouard Goucher

Il se multiplie facilement à l’aide de bouture de tiges jeunes de 15 cm en été à l’étouffé.

Espèces et variétés de Abelia

Une trentaine d’espèce arbustive
Abelia chinensis, l’abélia de Chine
Abelia floribunda, avec des fleurs plus grandes, mais moins rustique
Abelia schumannii, espèce bien rustique mais moins vigoureuse Abelia triflora, plus grand etoriginaire de l’Himalaya
Abelia x grandiflora, croisement de Abelia chinensis et Abelia uniflora

Nos fiches
Lire aussi
La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

Le retour du printemps pour notre plante exotique Le retour du printemps pour notre plante exotique

Cet article fait suite à la fiche Protéger efficacement une plante exotique en hiver ou nous avions pris comme exemple la protection d'un jeune bananier, que nous retrouvons ici... Au début du...

L'ortie, une plante à tout faire L'ortie, une plante à tout faire

Sa mauvaise réputation lui a valu pendant des années un arrachage systématique dans nos jardins. Considérée comme une mauvaise herbe, qui plus est urticante , l'ortie regorge pourtant de trésors...

Vos commentairesAjouter un commentaire