Élever un cochon

Des cochons se prélassent dans la boue ...
Des cochons se prélassent dans la boue ...

Contrairement au passé où le cochon était indispensable à la vie de la ferme, il devient de nos jours un animal domestique fort prisé qui ne finira pas sa vie sur la table du déjeuner. Mais attention, avant de vous lancer, renseignez-vous bien, car nombreux sont les propriétaires de cochons désabusés.

Un animal comme un autre ou presque...

Quoi de plus mignon qu'un petit cochon bien rose et bien dodu ! Craquant, l'animal donne envie de l'adopter, mais attention, comme tous les autres animaux, il a besoin d'affection et de soins constants. Les cochons nains ont progressivement fait leur apparition sur le marché rendant la tentation d'adopter un cochon encore plus intense, mais méfiance ! Ces cochons n'ont bien souvent de nains que le nom et peuvent peser plus de 200 kg à l'âge adulte, autant le savoir et posséder la place nécessaire pour assumer un tel animal ! La tendance est aussi aux cochons vietnamiens qui ont pour réputation de fuguer régulièrement et de se reproduire dès le plus jeune âge. Il faudra un enclos sécurisé si vous ne voulez pas passer votre temps derrière votre cochon !

Très affectueux, le cochon s'ennuie tout seul, il risque alors de dévorer tout ce qui lui passe sous le groin : son élevage en appartement est à proscrire. Le mieux serait d'acquérir deux cochons et de leur offrir un enclos de 100 m² dans le jardin pour qu'ils soient heureux. N'oubliez pas de clôturer solidement l'enclos sur 1 m de hauteur, car le cochon est un animal pouvant déployer une force insoupçonnable.

Réglementation

L’article D212-34 du Code rural détaille les obligations légales à suivre pour élever plusieurs cochons à la fois. Il s'agit alors de tests de dépistage de maladies comme le syndrome dysgénésique et respiratoire du porc, la maladie d'Aujeszki, ou du SRDP. Ces tests peuvent varier selon les départements. Il faudra aussi déclarer l'exploitation et le site d'élevage, et boucler les animaux. Si vous n'élevez qu'un seul cochon, nul besoin de déclaration juste d'un peu de bienséance pour l'éloigner des voisins (une distance de 10 m devrait suffire car un cochon bien entretenu ne dégage aucune odeur).

Alimentation du cochon

Omnivore et pas difficile, le cochon se contente de tout ce qui lui passe sous le groin. S'il a accès à une parcelle de terrain, il va fouiller le sol pour trouver lui même sa nourriture faite de vers, d'insectes, de racines et de plantes en tous genres. Le cochon apprécie particulièrement les soupes confectionnées à base de restes de repas. Là encore, nul besoin d'être fin cuisinier, tout ce qui se mange peut y passer : recyclage assuré !

Le cochon apprécie aussi l'orge qui pourra être la base de son alimentation, il aime la verdure sous toutes ses formes et le petit lait. Vous pouvez ajouter quelques compléments minéraux si son alimentation n'est pas très variée pour qu'il reste en bonne santé.

Lire aussi
Accueillir et élever des poussins Accueillir et élever des poussins

Mignons, craquants, les poussins font la joie du poulailler ! Pour les accueillir et les élever dans de bonnes conditions suivez notre petit guide. Où trouver des poussins ? Si vous avez un coq...

Comment bien élever des poules ? Comment bien élever des poules ?

Les poules sont des animaux un peu plus complexes que l'on ne l'imagine. Avoir un poulailler dans son jardin doit être réfléchi mûrement afin d'accueillir et d'élever les poules en toute sérénité....

Adopter un cochon d'Inde Adopter un cochon d'Inde

Adorable petit animal, le cochon d'Inde est une boule de tendresse qui saura ravir tout propriétaire attentionné. Voyons comment acquérir ce petit animal et lui apporter les soins nécessaires à son...

L'alimentation du cochon d'Inde L'alimentation du cochon d'Inde

Des erreurs sont souvent commises quant à l'alimentation du cochon d'Inde car cet herbivore strict ne peut pas consommer autre chose que des végétaux. Voyons comment bien le nourrir pour le garder...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Fred (Aquitaine)
    Possesseur de cochons nains de longue date, je suis tombé sur votre intéressant article. Il faut cependant préciser pour les personnes tentées par l'acquisition de cochons "nains" que depuis le 1er novembre 2018, en raison de la recrudescence de peste porcine africaine dans la faune sauvage (sangliers), la déclaration est obligatoire - assortie ou non d'une visite vétérinaire - dès le premier cochon.
    Répondre à Fred
    Le 05/11/2018 à 10:20