Tanaisie argentée, Tanaisie de Turquie ou de Syrie, Dentelle d'argent

Tanaisie argentée, Tanaisie de Syrie, Dentelle d'argent, Tanacetum haradjanii

Botanique

Nom latin  : Tanacetum haradjanii
Synonyme  : Chrysanthemum haradjanii
Origine  : Asie Mineure
Période de floraison : été
Couleur des fleurs  : jaune
Type de plante : plante vivace, plante alpine, plante de rocaille
Type de végétation : herbacée
Type de feuillage  : semi-persistant
Hauteur : 20 à 30 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : rustique jusqu'à -15 °C
Exposition  : soleil à mi-ombre
Type de sol : drainant et minéral
Acidité du sol  : légèrement acide à légèrement basique
Humidité du sol  : normal à très sec
Utilisation : rocaille, pente, jardin de gravier, bordure potée
Plantation, rempotage : divisions, semis, boutures
Méthode de multiplication : automne, printemps

Tanacetum haradjanii, appelé tanaisie argentée, tanaisie de Turquie ou tanaisie de Syrie, est une plante vivace herbacée appartenant à la famille des Astéracées. La tanaisie argentée est originaire d’Asie Mineure, notamment présente dans les montagnes de Turquie et de Syrie. C’est une plante alpine qui croît en altitude dans le creux des rochers ou à la conquête des éboulis. La tanaisie argentée est donc une plante de rocaille, xérophyte, particulièrement bien adaptée à la chaleur et à la sécheresse. Bien qu’assez rare en culture, car elle est lente à produire, son remarquable feuillage et sa robustesse en font une excellente plante d’ornement.

Description de la tanaisie argentée

Tanacetum haradjanii est une plante basse au développement assez lent. Elle forme un petit amas neigeux haut de 20/30 cm qui s’étale doucement en couvre-sol et reste bas, même en cours de floraison.   Elle a une souche rhizomateuse d’où parte de multiples tiges ramifiées, plus ou moins rampantes puis dressées, se lignifiant à la base. Chaque rameau terminal est densément feuillé et entièrement recouvert d’un feutrage très blanc, au point de produire un tapis entièrement argenté. Les feuilles sont alternes, longues de 5 à 8 cm, très divisées mais aux divisions contiguës, de telle sorte qu’elles ressemblent à des plumes feutrées, presque tricotées.

Sporadiquement, quelques tiges fleurissent au cours de l’été. Les inflorescences sont courtes, faites de plusieurs capitules en pompons jaune vif, non ligulés.

Comment cultiver la tanaisie argentée ?

Tanacetum haradjanii est une plante très solide lorsque sa terre est suffisamment drainante. Plante véritablement xérophyte (son feutrage permet de récolter la moindre parcelle de rosée), elle est très résistante à la sécheresse et à la chaleur une fois bien enracinée. Elle se contente de sols pauvres, caillouteux ou sablonneux, et peut survivre avec peu de terre dans les interstices des rochers ; il faudra seulement veiller à ce que le sol ne se gorge pas d’eau en hiver. La tanaisie argentée est rustique jusqu’à -15 °C. Elle demande une exposition ensoleillée à mi-ombre.

La tanaisie de Syrie se prête donc parfaitement à la culture en rocaille, où elle est mise en valeur à côté de la roche, mais aussi en avant-plan des massifs et bordures de dallage où son feuillage contrasté reste propre et net la plupart du temps. En effet, bien dense, la tanaisie argentée ne laisse que très peu d’adventices s’immiscer dans sa boule de feuillage. En contrepartie, sa croissance est assez lente et pour obtenir un tapis, plusieurs plantes devront être plantées espacées de 40 cm chacune.

La tanaisie argentée est plantée d’avril à juin de préférence, ou en automne en région méditerranéenne. Elle devra être régulièrement arrosée durant son premier été pour faciliter son enracinement.

Les hampes florales sont coupées dès la fanaison, sauf si l’on souhaite récolter les graines.

Lorsque les hivers sont doux, Tanacetum haradjanii est persistant. S’il gèle beaucoup, le feuillage meurt. Son feuillage peut être alors rabattu à 5 ou 10 cm du sol, en mars, mais ce n’est pas indispensable, car les nouvelles pousses cachent très rapidement les anciennes.

Comment multiplier la tanaisie argentée ?

Les boutures sont possibles à la mi-printemps ou en été.

Le semis se fait en automne ou en janvier, maintenues sous châssis froid, les graines de Tanacetum haradjanii sont semées en surface dans un godet, recouvertes de petit gravier blanc. La germination intervient au printemps après une saison froide, mais elle reste souvent sporadique.

Espèces et variétés de Tanacetum

70 espèces dans ce genre :

  • Tanacetum vulgare, la tanaisie commune
  • Tanacetum balsamita, Menthe-coq
  • Tanacetum coccineum, pyrèthre rose
  • Tanacetum corymbosum, tanaisie en corymbe
  • Tanacetum parthenium, la grande camomille
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Le purin de tanaisie Le purin de tanaisie

Chaque jardinier bien inspiré devrait cultiver de la tanaisie dans son jardin afin d'en faire du purin pour soigner ses plantes de manière naturelle. La tanaisie possède de nombreuses propriétés...

Vin de marguerite à la Tanaisie Vin de marguerite à la Tanaisie

Récoltez 4 litres de fleurs de marguerites, loin de toute source de pollution. Au retour, versez votre récolte dans un grand récipient (pas en plastique !) , 4 c. à soupe bombées de fleurs et...

Les dangers du jardinage Les dangers du jardinage

Gare aux outils de jardinage que nous laissons souvent traîner ici ou là, lorsque l'on a des enfants. Savez-vous que ce type d'accident est parmi les plus courant en France. Bien évidemment , on...

Le jardinage urbain Le jardinage urbain

Marre de la grisaille de nos villes ! Qu’à cela ne tienne, pourquoi ne pas créer un jardin sur le balcon, la terrasse ou même sur le toit des immeubles. Les citadins ont besoin de ce retour à...

Vos commentairesAjouter un commentaire