Petite lentille d'eau, Petite lenticule, Lentille d'eau commune

Petite lentille d'eau, refuge pour les batraciens

Botanique

N. scientifique Lemna minor
Famille Lemnacées
Origine tout le globe
Floraison mai à septembre
Fleurs verte, sans corolle
Typeplante aquatique flottante
Végétationvivace
Feuillage persistant
Hauteur1 à 3 mm de diamètre

Planter et cultiver

Rusticité rustique, - 26°C
Exposition ensoleillée
Soleau stagnante riche en matières organique
Acidité acide à basique
Humidité eau assez chaude
Utilisationbassin, mare, étang, fossé, aquarium
Plantationprintemps
Multiplicationdivision rapide des frondes, propagation par les oiseaux
Petite lentille d'eau, refuge pour les batraciens

La petite lentille d’eau est une plante flottante faisant partie de la famille des Lemnacées. Commune en France à la surface des eaux stagnantes, telles que lacs, étangs, fossés, Lemna minor est répartie sur l’ensemble du globe terrestre. Elle se développe le mieux dans les eaux calmes, riches en matières organiques à exposition chaude et ensoleillée.

Description de Lemna minor

Cette lentille d’eau est l’une des plus petites des plantes à fleurs européennes, bien qu’une autre espèce de lentille d’eau, Lemna miniscula soit encore plus petite. En effet les lentilles d’eaux sont des plantes où fleur, tige, feuille et racine sont condensées en quelques millimètres de large !

Lemna minor se présente sous forme d’une lentille 1 à 3 mm de diamètre. Ce disque épais est appelé fronde : c’est en fait l’épaississement de la tige de la plante. A la surface inférieure, une unique racine centrale pousse de 3 à 5 mm sous l’eau, avec un rôle absorbant. La forme lenticulaire offre à la plante une bonne stabilité en surface d’eau calme, et la fronde vert clair assure la fonction photosynthétique.

Durant la belle saison, la fleur apparait sur la lentille, réduite au strict minimum, c’est-à-dire les pièces sexuelles sans corolle. La floraison passent inaperçue, à moins d’observer à la loupe. Cependant la petite lentille d’eau se multiplie surtout par reproduction végétative, et à grande vitesse ! Les frondes bourgeonnent, et produisent 2 à 3 nouvelles lentilles en quelques jours, qui finissent par se détacher de la plante mère. On peut donc observer souvent Lemna minor par groupe de 2 ou 3 frondes.

Cycle de la petite lentille d’eau

Lemna minor est une plante vivace. Durant l’hiver, elle disparait cependant de la surface du bassin. En effet les frondes comportent des lacunes aérifères, ayant un rôle de bouée et faisant flotter la plante. A l’automne, Lemna minor vide ses lacunes aérifères et coule au fond de l’eau. Si elle ne gèle pas, la lenticule regonfle ses bouées et refait surface au printemps.

Lemna minor peut se montrer envahissante

La propension à la multiplication végétative de cette espèce la rend parfois envahissante. Lemna minor est capable de recouvrir entièrement un plan d’eau en une saison, au détriment d’autres espèces émergées, qui se retrouvent sans lumière quand la couche de lentilles est trop importante. Cependant cette lentille n’envahit un plan d’eau que si celui-ci est trop riche en matière organique. C’est souvent l’évolution naturelle vers l’eutrophisation, contre laquelle il convient de lutter pour garder un équilibre. Exporter les lentilles d’eaux, en les ramassant avec un filet, permet de retirer ce trop-plein de matière organique, qui sinon conduit vers un développement d’algues plus nocives encore pour le bassin.

Dans un bassin, on peut aussi limiter le développement excessif des lentilles d’eau par un brassage de la surface.

Utilisation de la petite lentille d’eau

  • Introduite dans l’aquarium, Lemna minor permet de limiter la profusion d’algues. En effet, elle se développe plus rapidement, et se sert du trop-plein de nitrites et nitrates, plus rapidement que les algues. Son prélèvement du surplus dans l’aquarium permet de rééquilibrer l’eau. De plus elles sont consommées par certains poissons et peuvent servir de cachette et nourriture pour les alevins.

  • Elle est un aliment pour les poissons rouges, les carpes, et même pour les canards et les poulets.

  • la petite lentille d’eau exportée d’un bassin ou d’un étang non pollué par des eaux usées peut servir d’engrais vert ou être compostée. Il faut cependant éviter si il y présence de métaux lourd dans le milieu (à cause de la chasse ou au bord des routes).

  • Lemna minor est utilisée pour le traitement des eaux usées, en phyto-épuration : eaux industrielles ou domestiques.

Espèces et variétés de Lemna

22 espèces européennes de lentilles d’eau réparties en 3 genres

Lire aussi
Petite pervenche, Vinca minor Petite pervenche, Vinca minor

Vinca minor, la petite pervenche est une plante herbacée vivace appartenant à la famille est Apocynacées. La petite pervenche est une plante indigène ; elle est distribuée dans toute la[...]

Pimelée ferrugineuse, Bonne petite, Pimelea ferruginea 'Bonne Petite' Pimelée ferrugineuse, Bonne petite, Pimelea ferruginea 'Bonne Petite'

Pimelea ferruginea 'Bonne Petite' est une variété naturelle de l'espèce Pimelea ferruginea. Cette espèce est un arbrisseau originaire d'Australie. Ce genre est proche des Daphnés. Pimelea...

Lentille, Lens culinaris Lentille, Lens culinaris

Lens culinaris est une espèce de légumineuse qui produit un légume sec utilisé depuis des centaines d'années : les lentilles. Les lentilles sont les graines de cette plante annuelle. Séchées,[...]

Marasme petite-roue, Marasmius rotula Marasme petite-roue, Marasmius rotula

Son élégante coiffe évoque un minuscule parachute, mais son nom commun, Marasme petite-roue, a préféré retenir sa forme striée-cannelée, tels les rayons d'une « petite roue ».

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Nettlebay (Île de St-Martin, Antilles Fra)
    Ah, j'ai oublié: les "lentilles" font environ 1 cm de longueur. Elle s'assemblent en radeaux jusqu'à complètement couvrir une zone. Parfois tellement densément qu'on en retrouve sur les nénufars ou qu'au contraire c'est eux qui les couvrent.
    Répondre à Nettlebay
    Le 10/06/2019 à 21:05
  • Nettlebay (Île de St-Martin, Antilles Fra)
    Bonjour. J'habite à St Martin aux Antilles. J'ai un petit bassin sur ma terrasse (deck) semi-encastré et j'y héberge plus de 100 guppies (je ne compte plus), des nénufars, un superbe pied de papyrus et d'autres herbes aquatiques et plus récemment une sorte de lentille d'eau très envahissante (40% de la surface du bassin couverte en 12 jours). Je "fais le ménage" toutes les 2 semaines et j'exporte le trop-plein de lentilles (et de poissons parfois) dans les 3 bassins de notre résidence. Pour info, les guppies sont endèmiques aux Antilles. On les trouve dans les fossés et le bas des"ravines" (torrents) à l'état sauvage. Les gens ici en mettent aussi dans les citernes pour éradiquer les moustiques. En leur donnant une nourriture adaptée les mâles peuvent devenir aussi beaux que ceux d'aquarium. Pour revenir à mes lentilles, je ne sais pas si ça en est vraiment. Comme on le voit sur la photo https://i.imgur.com/ahzPqTp.jpg, elles sont en fait reliées à une tige centrale, au nombre de 8 + 1 en extrémité. En dessous, elles portent une petite touffe de racines. Quand on les jette dans l'eau elles se remettent à l'endroit en général toutes seules. Dans un bassin très ensoleillé et/ou trop chaud, elle deviennent marron. À l'ombre ou semi-ombrage elles restent bien vertes. Où les ai-je trouvées? Un vaste magasin de déco bien connu à St Martin avait naguère partagé les lieux avec magasin d'aquariophilie qui n'existe plus depuis plusieurs années. Il reste seulement un grand bassin en béton massivement recouvert de ces petites plantes flottantes. J'ai donc demandé à en prendre quelques unes pour mon bassin. Elles ont démarré très lentement (le temps de s'acclimater) mais maintenant, c'est la folie! À votre avis, de quelle plante s'agit-il?
    Répondre à Nettlebay
    Le 10/06/2019 à 20:48
  • Catherine (Suisse romande)
    Merci pour votre site, j'y trouve toujours des articles très intéressants !
    Répondre à Catherine
    Le 05/10/2013 à 16:01