Des fruits et légumes sans goût ni saveur

Des fruits et légumes sans goût ni saveur
Des fruits et légumes sans goût ni saveur

Le constat est alarmant : les produits de consommation courantes, n'ont plus de goût ! Il suffit d'un week-end passé dans une ferme à la campagne pour se rendre compte de la différence qualitative des produits dégustés. Comment en est-on arrivés là ? Que faire pour retrouver des produits savoureux dans ce monde où industrialisation massive et standardisation règnent en maîtres absolus ? Tentons de décrypter ce phénomène...

L'étrange bascule des valeurs

Les soixante dernières années ont été marquées par une nouvelle manière de consommer : le beau a remplacé peu à peu le goût. Les fruits et légumes bien brillants, de formes parfaites furent en tous point préférés aux anciennes variétés. Créant l'illusion, ces magnifiques trompe-l’œil mis au point par l'industrie agroalimentaire s'immiscèrent sans difficulté dans nos habitudes alimentaires. Deux générations plus tard, la consommation de ces produits sans goût ni texture ne choque plus personne faute de pouvoir comparer. Heureusement quelques petits producteurs militants, mais aussi certains grands chefs tirent la sonnette d'alarme. Une prise de conscience commence à poindre : il était grand temps !

Des effets pernicieux

Outre la perte de goût, certes dommageable, les méthodes de cultures industrielles posent de nombreux problèmes. Utilisation de pesticides de manière massive, fruits et légumes poussant hors sol sous une lumière artificielle et bourrés d'engrais sont notre lot quotidien (Les légumes génétiquement modifiés en tant que tel ne sont pas autorisés dans l’alimentation humaine. Seuls le sont les produits dérivés de soja, maïs et colza). L'impact sur la santé n'est pas négligeable d'autant que plusieurs études ont mis en évidence la dangerosité de ces pratiques. Côté nutritionnel, les fruits et légumes consommés auraient perdus en densité, notamment du côté des vitamines et oligoéléments indispensables à notre organisme.

Depuis les années 50 des chercheurs mesurent ce contenu nutritionnel et le constat est sans appel : pour obtenir la même quantité de vitamine A que dans une pêche de cette époque, il faudrait en manger 26 de nos jours ! Une étude canadienne faisant grand bruit en 2002 a été publiée dans le plus grand quotidien du pays. Elle portait sur le taux de vitamines contenu dans 25 fruits et légumes sélectionnés. Résultats environ 80% des végétaux testés ont vu leur teneur en calcium et en fer diminuer dangereusement. L'exemple de la pomme de terre est frappant puisqu'elle aurait perdu 100% de sa vitamine A, la moitié de son taux en vitamine C et en fer, et ¼ de son calcium. Sachant que ces éléments ont une influence majeure sur le bon fonctionnement du renouvellement cellulaire et du système immunitaire, cette constatation est plus qu'inquiétante. En 2007, un rapport du World Watch Institute confirmera cette thèse fort décriée à l'époque.

Causes et remèdes

Nous l'avons vu, les fruits et les légumes actuels poussent dans des conditions contre-nature. Les engrais boostent la croissance et diminuent le temps de fixation et de transformation chimique des éléments. Les sols sont de plus en plus appauvris par de telles conditions de culture... lorsqu'il y a encore un sol ! Les fruits et légumes poussant sous une lumière artificielle sans jamais voir le soleil ne peuvent opérer la transformation des sucres, d'où une perte de saveur, exacerbée par les traitements de conservation et les temps de transports et de stockage. A l'arrivée, fruits et légumes, offrent à l’œil de belles enveloppes mais fort vides...

Des solutions existent pour changer les habitudes, notamment se tourner vers une agriculture biologique plus respectueuse de l'environnement, du cycle des saisons et se rapprochant de ce que faisaient nos arrières grands-pères dans leurs champs. N'hésitez pas à parcourir les marchés et à pousser les portes des fermes de votre région, pour trouver des petits producteurs passionnés. Enfin, les plus courageux et les chanceux possesseurs d'un jardin pourront à loisir cultiver leur potager : les saveurs retrouvées leur feront bien vite oublier le travail effectué !

Lire aussi
La sculpture sur fruits et légumes La sculpture sur fruits et légumes

Art oriental ancestral, la sculpture sur fruits et légumes arrive sur nos tables propulsée par les grands chefs désireux de mettre un peu de poésie et d'originalité dans leurs plats. Histoire de la...

Les fruits et légumes riches en vitamine C Les fruits et légumes riches en vitamine C

Indispensable pour se sentir en pleine forme, affronter les virus et fixer le fer, la vitamine C doit être consommée très régulièrement. Voyons où la trouver au naturel ! Bénéfices pour la santé de...

Les vrais faux légumes anciens Les vrais faux légumes anciens

Les légumes oubliés ont de nos jours le vent en poupe. Recherche de vraies valeurs, de qualités gustatives et d'originalité, le consommateur change ses habitudes pour se tourner vers des variétés...

Les locavores : manger des légumes qui voyagent moins que vous ! Les locavores : manger des légumes qui voyagent moins que vous !

Être locavore est une nouvelle philosophie née d'une prise de conscience sur la nécessité de consommer des aliments produits dans un rayon plus restreint. Recherche de la qualité, respect de...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Kati (Limousin)
    On a beau cultiver les légumes et les fruits dans son jardin : déjà les graines et les plants sont détériorés, hélas, et comment savoir qui est le marchand qui en vend de l'authentique ? Les bios sont souvent aussi insipides que les autres.
    Répondre à Kati
    Le 14/03/2018 à 18:30