Rebutia perplexa

Rebutia perplexa

Botanique

Nom latin  : Rebutia perplexa
Synonymes  : Aylostera perplexa, Aylostera pulvinosa subsp perplexa, Rebutia pulvinosa subsp perplexa
Origine  : Bolivie
Période de floraison : printemps
Couleur des fleurs  : rouge, orange, parfois jaune
Type de plante : cactus
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : pas de feuillage
Hauteur : environ 10 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : supporte ponctuellement -2 °C
Exposition  : ombre claire
Type de sol : minéral et drainant
Acidité du sol  : légèrement acide à légèrement basique
Humidité du sol  : arrosage régulier l'été et très sec l'hiver
Utilisation : pot, extérieur en été, véranda, serre
Plantation, rempotage : printemps, été
Méthode de multiplication : semis, bouture
Maladies et ravageurs : cochenilles, pourriture du collet

Rebutia perplexa est un cactus très florifère originaire de Bolivie. Il fait partie de la famille des Cactacées. Ce petit cactus, aujourd’hui rattaché aux Rebutia faisait partie auparavant du genre Aylostera, qui contenait une vingtaine d’espèces toutes distribuées en Argentine septentrionale et Bolivie méridionale ; ce sont des cactus montagnards qui vivent en terrain caillouteux au milieu des graminées. Rebutia perplexa a été décrit assez récemment, par Donald, vers 1980. En culture, une fois ses besoins pris en compte, Rebutia perplexa est un cactus facile à faire fleurir.

Description de Rebutia perplexa

Rebutia ou Aylostera perplexa forme un amas aggloméré de petits cactus globulaires à peu allongés qui produisent de nombreux rejets. Chaque tête fait une boule de 1, 5 cm de diamètre en moyenne. Les tiges sont vertes, à peine mamelonnées. Elles portent des lignes d’aréoles avec une vingtaine d’aiguillons courts (1 à 2 mm) et cassants, jaunes à bruns.

Les boutons floraux se développent au printemps à la base ou mi-hauteur de chaque boule mature. Plus la plante est âgée, et plus elle est florifère. Les fleurs de 2 cm de diamètre et 3 cm de longueur montrent une belle corolle en trompette aux multiples pétales arrondis roses. Lorsque la plante a déjà de multiples rejets florifères, elle disparait complètement sous les fleurs !

Les fleurs au pollen abondant sont facilement pollinisées et produisent de petits fruits ronds collés au corps du cactus, orangés, puis bruns lorsque les petites graines noires sont mûres.

Comment cultiver Rebutia perplexa ?

Ce n’est pas un cactus difficile, bien qu’il soit un peu plus sensible à l’humidité que la plupart des Rebutia. Il est installé dans un mélange minéral et drainant, par exemple une terre de jardin sablonneuse ou graveleuse, ou le mélange à cactées ordinaire 1/3 terreau, 1/3 terre de jardin, 1/3 sable. Le pot doit laisser l’eau d’arrosage s’écouler librement. Il ne faut jamais laisser d’eau dans la soucoupe plus de quelques heures. D’avril à septembre, il est arrosé copieusement à chaque fois que l’on constate que sa terre est entièrement sèche. Inutile de lui administrer de l’engrais, ça le rend plus fragile, mieux vaut renouveler sa terre une année sur deux.

Rebutia perplexa préfère également une lumière claire, mais tamisée : on évite autant que possible le soleil direct (dans la nature il est ombragé par les graminées) tout en lui offrant le maximum de luminosité.

Rebutia perplexa n’a pas besoin de température très élevée, il commence à croitre à partir de 14 °C, et apprécie donc le plein air pendant la belle saison.

À l’inverse, il a absolument besoin d’une saison froide et sèche en hiver pour se mettre au repos. La température ne doit pas dépasser les 10 °C ou il s’use à essayer de croitre, devient très fragile et ne fleurit plus. De septembre à avril, son substrat doit être absolument sec.

Comment multiplier Rebutia perplexa ?

Par bouture de rejet pendant la saison chaude

Par semis au printemps ou en début d’été. Les graines germent très rapidement à 20 -25 °C, déposées sur un substrat humide. Les plantules sont petites et doivent gagner quelques millimètres pour supporter le repos de l’hiver. Elles peuvent être légèrement humectées une fois ou deux ce premier hiver.

Espèces et variétés de Rebutia

Le genre comprend environ 40 espèces

Nos fiches
Lire aussi
Les dangers du jardinage Les dangers du jardinage

Gare aux outils de jardinage que nous laissons souvent traîner ici ou là, lorsque l'on a des enfants. Savez-vous que ce type d'accident est parmi les plus courant en France. Bien évidemment , on...

Le jardinage urbain Le jardinage urbain

Marre de la grisaille de nos villes ! Qu’à cela ne tienne, pourquoi ne pas créer un jardin sur le balcon, la terrasse ou même sur le toit des immeubles. Les citadins ont besoin de ce retour à...

Le jardinage avec les enfants Le jardinage avec les enfants

Le contact des enfants à la nature est spontané et intuitif. Naturellement portés à aller à la découverte des petites bêtes, des plantes, de l’eau et de la terre, les enfants éprouveront un...

La guérilla du jardinage : place à la rébellion végétale ! La guérilla du jardinage : place à la rébellion végétale !

Des grenades, des bombes... Voilà un artillerie bien lourde qui pourrait causer quelques dégâts si elle n'était destinée à fleurir nos villes de manière secrète et révolutionnaire. Focus sur les «...

Vos commentairesAjouter un commentaire