Les macérations

Le sureau noir en floraison

Utilisées dans la lutte contre les maladies et parasites au jardin bio, les macérations permettent d'extraire les propriétés actives de certaines plantes pour en soigner d'autres. Mode d'emploi...

Qu'est-ce qu'une macération ?

Certaines plantes sensibles aux effets de la chaleur, perdent leurs propriétés lorsqu'elles sont infusées. La macération à froid dans de l'eau ou de l'huile est alors une bonne solution pour extraire les principes actifs de manière douce.

L'opération consiste à placer la plante choisie dans de l'eau de source ou de l'eau de pluie filtrée parfois même de l'huile et de laisser reposer le tout 24 à 48 heures pour que les principes actifs se libèrent mais sans fermentation.

La recette

Les proportions peuvent varier selon les plantes, nous partirons ici sur une base générale.

Ingrédients :

  • 1 litre d'eau de source ou de pluie ;
  • 150g de plante.

Matériel :

  • un récipient muni d'un couvercle ;
  • une passoire ou une étamine ;
  • un entonnoir ;
  • une bouteille opaque en verre d'un litre.

Comment procéder ?

Placez la plante au fond du récipient et versez l'eau de source par dessus pour qu'elle soit complètement immergée.

Couvrez et laissez reposer au moins 12 heures puis filtrez en écrasant bien la plante dans l'étamine ou la passoire pour en extraire tous les sucs.

Versez dans la bouteille à l'aide de l'entonnoir.

Quelques macérations utiles au jardin bio

L'ail est un antifongique puissant, il se prépare en macération dans de l'huile.

Il suffit de laisser macérer une nuit 100 g d'ail écrasé dans 4 cuillères à soupe d'huile d'olive. Filtrez puis versez la préparation dans une bouteille contenant un litre d'eau de source. Laissez reposer une semaine avant d'utiliser dilué à 5% en pulvérisations sur les plantes atteintes de maladies cryptogamiques.

Les baies de sureau peuvent aussi constituer une macération de choix pour lutter contre les pucerons, les thrips, les noctuelles ou les altises.

Faites macérer 80 g de baies de sureau dans un litre d'eau de source pendant 48 heures. Écrasez les baies dans le chinois en filtrant la préparation. Versez dans un pulvérisateur et brumisez les plantes attaquées en insistant aussi sur le revers des feuilles.

Lire aussi
Installation d'un arrosage automatique pour le potager Installation d'un arrosage automatique pour le potager

Mr Collinet habitant à Marseille : Je souhaite mettre en place dans mon jardin un arrosage automatique (goutte à goutte) pour le potager. Comment faut-il faire ? Les 3 principales contraintes...

Un potager au balcon Un potager au balcon

Nulle raison de se priver de la joie de récolter des légumes frais cultivés de façon naturelle sous prétexte que vous ne possédez qu'un simple balcon. A la fois décoratif et utile, cet aménagement...

Réalisez un potager 100% naturel ! Réalisez un potager 100% naturel !

Vous avez décidé de créer votre propre potager pour profiter toute l’année de légumes et de fruits cultivés « maison » ? Vous avez raison ! Créer un potager dans son jardin, ou même sur son...

Le calendrier du potager Le calendrier du potager

Ce tableau donné à titre indicatif présente les périodes de semis, de repiquage et de récolte pour les principaux légumes et pour un climat moyen (type Ile-de-France). Pour chaque espèce, il existe...

Vos commentairesAjouter un commentaire