Les macérations

Le sureau noir en floraison
Le sureau noir en floraison

Utilisées dans la lutte contre les maladies et parasites au jardin bio, les macérations permettent d'extraire les propriétés actives de certaines plantes pour en soigner d'autres. Mode d'emploi...

Qu'est-ce qu'une macération ?

Certaines plantes sensibles aux effets de la chaleur, perdent leurs propriétés lorsqu'elles sont infusées. La macération à froid dans de l'eau ou de l'huile est alors une bonne solution pour extraire les principes actifs de manière douce.

L'opération consiste à placer la plante choisie dans de l'eau de source ou de l'eau de pluie filtrée parfois même de l'huile et de laisser reposer le tout 24 à 48 heures pour que les principes actifs se libèrent mais sans fermentation.

La recette

Les proportions peuvent varier selon les plantes, nous partirons ici sur une base générale.

Ingrédients :

  • 1 litre d'eau de source ou de pluie ;
  • 150g de plante.

Matériel :

  • un récipient muni d'un couvercle ;
  • une passoire ou une étamine ;
  • un entonnoir ;
  • une bouteille opaque en verre d'un litre.

Comment procéder ?

Placez la plante au fond du récipient et versez l'eau de source par dessus pour qu'elle soit complètement immergée.

Couvrez et laissez reposer au moins 12 heures puis filtrez en écrasant bien la plante dans l'étamine ou la passoire pour en extraire tous les sucs.

Versez dans la bouteille à l'aide de l'entonnoir.

Quelques macérations utiles au jardin bio

L'ail est un antifongique puissant, il se prépare en macération dans de l'huile.

Il suffit de laisser macérer une nuit 100 g d'ail écrasé dans 4 cuillères à soupe d'huile d'olive. Filtrez puis versez la préparation dans une bouteille contenant un litre d'eau de source. Laissez reposer une semaine avant d'utiliser dilué à 5% en pulvérisations sur les plantes atteintes de maladies cryptogamiques.

Les baies de sureau peuvent aussi constituer une macération de choix pour lutter contre les pucerons, les thrips, les noctuelles ou les altises.

Faites macérer 80 g de baies de sureau dans un litre d'eau de source pendant 48 heures. Écrasez les baies dans le chinois en filtrant la préparation. Versez dans un pulvérisateur et brumisez les plantes attaquées en insistant aussi sur le revers des feuilles.

Lire aussi
Les dangers du jardinage Les dangers du jardinage

Gare aux outils de jardinage que nous laissons souvent traîner ici ou là, lorsque l'on a des enfants. Savez-vous que ce type d'accident est parmi les plus courant en France. Bien évidemment , on...

Le jardinage urbain Le jardinage urbain

Marre de la grisaille de nos villes ! Qu’à cela ne tienne, pourquoi ne pas créer un jardin sur le balcon, la terrasse ou même sur le toit des immeubles. Les citadins ont besoin de ce retour à...

Le jardinage avec les enfants Le jardinage avec les enfants

Le contact des enfants à la nature est spontané et intuitif. Naturellement portés à aller à la découverte des petites bêtes, des plantes, de l’eau et de la terre, les enfants éprouveront un...

La guérilla du jardinage : place à la rébellion végétale ! La guérilla du jardinage : place à la rébellion végétale !

Des grenades, des bombes... Voilà un artillerie bien lourde qui pourrait causer quelques dégâts si elle n'était destinée à fleurir nos villes de manière secrète et révolutionnaire. Focus sur les «...

Vos commentairesAjouter un commentaire