Céleri perpétuel, Livèche, Ache des montagnes

Céleri perpétuel, Livèche, Ache des montagnes, Levisticum officinalis
Céleri perpétuel, Livèche, Ache des montagnes, Levisticum officinalis

Botanique

Nom latin  : Levisticum officinalis
Synonymes  : Hipposelinum Levisticum, Ligusticum Levisticum, Selinum Levisticum
Origine  : Europe
Espèces proches : Selinum wallichianum
Période de floraison : juin à août
Couleur des fleurs  : jaune verdâtre
Type de plante : plante herbacée
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : 70  à 180 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : très rustique, -24 °C
Exposition  : soleil, mi-ombre
Type de sol : tolérant
Acidité du sol  : acide à  basique
Humidité du sol  : frais à humide
Utilisation : plante aromatique, plante médicinale
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : semis

Le céleri perpétuel, Livesticum officinalis, encore appelé livèche ou ache des montagnes est une plante vivace appartenant à la famille des Apiacées, les ombellifères, au même titre que l’angélique ou la carotte et les céleris potagers. Si le céleri perpétuel n’est pas du même genre que le céleri (rave, feuille ou branche) Apium graveolens, ses feuilles en ont un arôme proche. Livesticum officinalis est une plante européenne. Il croît surtout en montagnes, au bord des ruisseaux, ou dans les prairies humides, mais se rencontre également en plaine, en bordure de haie, lisière de champs ou friche. L’ache des montagnes est utilisée depuis longtemps comme plante médicinale et aromatique.

Description du céleri perpétuel

Levisticum officinalis est une grande plante, atteignant facilement 70 cm en feuilles et 1 m 80, voire 2 m en fleurs. Ses feuilles sont longues, au pétiole creux, au limbe découpé à plusieurs reprises en de nombreux segments en forme de losange, vert sombre et luisants, glabre.

Les feuilles basales poussent en rosette sur une racine épaisse qui s’enfonce profondément dans le sol. La plante s’étoffe avec le temps, grâce à des rejets latéraux ; elle est capable de s’élargir sur 1 m ; cette masse de feuillage montre un côté exubérant assez décoratif.

Les fleurs apparaissent de juillet à aout, en plusieurs ombelles portées haut sur une épaisse hampe florale. Elles sont petites et jaune verdâtre. Elles sont attrayantes pour de nombreux insectes, telles que les abeilles et les syrphes : c’est une plante favorable à la biodiversité du jardin. Les fleurs produisent des graines de 7 mm, à deux faces côtelées, en septembre octobre.

Caduque, la livèche passe l’hiver au repos sous terre, et ne réapparait que fin mars.

Utilisation du céleri perpétuel

  • Les feuilles, très odorante et au gout de céleri peuvent entrer dans la composition d’un bouquet garni, dans le bouillon, ou autre plat mijoté. Elles s’utilisent fraiches ou séchées.

  • Les graines sont comestibles, utilisées parfois en pâtisseries ou pour faire du sel de céleri.

  • Salées, les racines se consomment crues, râpées, ou cuites avec un étonnant gout de bouillon. Elles renferment une huile essentielle. Toute la plante est considérée comme plante médicinale, qui, entre autres, joue un rôle favorable en cas de désordre digestif.

Planter et cultiver le céleri perpétuel

La livèche est tolérante pour le type de sol, mais celui-ci demande à conserver une certaine fraicheur ou humidité, même en été. Levisticum officinalis préfère les sols drainants, mais se développe sans problèmes en terre lourde et argileuse. Il apprécie une exposition ensoleillée ou mi-ombre, se montre extrêmement rustique.

Cultivé pour ses feuilles, le céleri perpétuel est planté en automne ou au printemps à partir d’une division, puis laissé en place, en fond de massif de plantes aromatiques, ou même parmi les plantes ornementales. Pour avoir des feuilles nouvelles toute l’année, les hampes florales de quelques rosettes de feuilles sont coupées au début de leur développement.

Il est intéressant cependant de laisser monter quelques hampes florales sur un large pied pour obtenir des graines.

Pour la culture de la racine, c’est plutôt le semis qui est utilisé. Les graines sont semées, en terrine sous châssis froid, soit dès leur maturité si elles sont récoltées sur place ; dans ce cas la levée est très bonne, soit en automne, ou à la fin de l’hiver, avec une germination plus lente. Les jeunes plantules sont repiquées dès que leur taille leur permet, en place au potager. Les racines sont récoltées au bout de 3 ans.

Espèces et variétés de Levisticum

Une seule espèce dans ce genre

Lire aussi
Le jardin botanique des montagnes noires (29) Le jardin botanique des montagnes noires (29)

Le Parc Botanique des Montagnes Noires est un jardin récent né de l’union de l’activité « pépinière » et de l’activité « travaux paysagers et maçonnerie » d'André COZIC. Conçu en...

Tranche de gigot à l'ail et purée de céleri-rave Tranche de gigot à l'ail et purée de céleri-rave

Préchauffez le four à 180 °C. Lavez le céleri-rave, pelez-le et découpez-le en morceaux. Faites cuire les morceaux avec le lait dans une casserole, à couvert, une quinzaine de minutes. Les morceaux...

Salade de céleri rave & carottes au thon Salade de céleri rave & carottes au thon

Éplucher les légumes, puis les râper. Mélanger dans un saladier, puis ajouter le thon émietté. Assaisonner à souhait.

Galettes de céleri-branche Galettes de céleri-branche

Pelez l'ail. Lavez le céleri-branche. Séparez les côtes des feuilles. Coupez les côtes et les feuilles en morceaux. Faites cuire les côtes et l'ail à la vapeur une quinzaine de minutes. Ajoutez les...

Vos commentairesAjouter un commentaire