Les orchidées de Madagascar

Les orchidées de Madagascar
Les orchidées de Madagascar

Madagascar est LE pays de l'orchidée. Sur cette île au large de l'Afrique, 1200 espèces d'orchidées sont recensées ce qui fait de Madagascar le pays offrant la plus grande diversité d'orchidées du monde.

L'orchidée est une fleur gracile et gracieuse dont la beauté est légendaire. Elle se décline en quelque 20 000 espèces dans quasiment toutes les contrées du monde ! A Madagascar, l'orchidée est la fleur reine puisque les scientifiques recensent sur cette seule île quelque 1 200 espèces d'orchidées différentes.

Cette profusion tient à la conformation géologique de l'île détachée de l'Afrique et de l'Inde il y a 160 millions d'années. Longtemps ignorée et de fait protégée, l'île de Madagascar est encore aujourd'hui un véritable sanctuaire d'espèces endémiques d'orchidées. Présentes depuis des millénaires sur place, ces espèces uniques au monde ont développé au fil du temps de véritables stratégies de survie en créant des relations de symbiose avec certains animaux comme les papillons, les fourmis, les oiseaux et d'autres espèces végétales.

Parmi les stratégies développées on peut noter celle de l’orchidée Leporella finbriata qui secrète une phéromone très spécifique et tout à fait irrésistible pour les fourmis Myrmeca mâles. L'orchidée Satyrium quant à elle secrète un nectar dont raffole le souimanga, un petit oiseau malgache. D'autres orchidées ont développé des stratégies encore plus complexe pour séduire les pollinisateurs. Tel est le cas de la Stanhopea graveolens dont l'odeur forte attire les moucherons, qui attirent les araignées qui elles-mêmes, attirent le colibri pollinisateur !

Pendant longtemps, Madagascar a été le lieu où tous les botanistes se ruaient pour diversifier leurs collections d'orchidées. Devant l'engouement international des particuliers et sous l'effet de l'exploitation économique de la forêt primaire, l'habitat naturel des orchidées a été mis à rude épreuve. Heureusement, depuis les années 1960, les botanistes ont percé le mystère de la reproduction de ces plantes si particulières par clonage et désormais, la production est possible à grande échelle sans nouveau prélèvement sur place. D'ailleurs, depuis les années 70, la cueillette d’orchidée est interdite à Madagascar et dans le monde.

Parmi les espèces les plus emblématiques d'orchidées Malgaches certaines sont devenues extrêmement rares à l'état naturel comme l'orchidée noire (Cymbidiella falcigera) ou encore l'Eulophiella roempleriana reconnaissable par sa délicate corole rose fuschia. Certaines orchidées présentes à Madagascar ont été importées de l'extérieur comme le vanillier de culture (Vanilla planifolia). Cette espèce voisine avec une autre espèce exclusive à Madagascar, le vanillier sauvage (Vanilla madagascariensis), à fleur blanche au coeur orangé sans feuilles.

Lire aussi
La multiplication des orchidées par semis La multiplication des orchidées par semis

Les orchidées fascinent depuis toujours, mais la technique du semis est maîtrisée que depuis peu... Les orchidées ont suscité beaucoup d'intérêts et de passions au siècle dernier en Europe....

Les orchidées, des origines à leurs cultures Les orchidées, des origines à leurs cultures

Dossier consacré aux orchidées de leurs origines à leurs cultures qui ont toujours fascinées par leurs fleurs étranges Dans la nature les orchidées sont reparties entre les deux cercles polaires,...

La multiplication des orchidées La multiplication des orchidées

Quelles sont les différentes techniques de multiplication des orchidées ? Tour d'horizon Par division de plante Uniquement si vraiment nécessaire car une grande potée fleurie est bien plus belle...

Entretien des Orchidées d'intérieur Entretien des Orchidées d'intérieur

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les Orchidées ne sont pas des fleurs si delicates, comme d’autres plantes d’intérieur, les Orchidées ont simplement besoin d’une...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • BOUBA (VAR)
    Bjrs et merci pour les explications pour soigner nos fleurs.
    Répondre à BOUBA
    Le 29/12/2018 à 09:39