Le plessage

Technique utilisée depuis le Moyen-âge, le plessage consiste à façonner des haies en les tressant sur pieds. Focus sur une technique ancienne encore usitée dans certaines régions...

Haie plessée dans le Northamptonshire
Haie plessée dans le Northamptonshire

Qu'est ce que le plessage ?

Le plessage est une technique d'entretien d'une haie champêtre qui consiste à éclaircir celle-ci afin de ne conserver que les branches susceptibles d'être ensuite tressées à partir du sol et maintenues sur des piquets en bois imputrescibles comme le robinier ou le châtaignier disposés tous les 50 cm. Cette haie deviendra par la suite une clôture vivante à la fois esthétique et utile. La haie vive a pour avantage de ne pas demander plus d'entretien qu'une haie traditionnelle tout en étant beaucoup plus résistante qu'une palissade en bois coupé.

Un peu d'histoire

La technique du plessage déjà utilisée à des fins défensives par Jules César lors de la « guerre des Gaules » fût reprise dès le Moyen-âge afin de permettre l'élevage et le parcage des animaux domestiques sans qu'ils ne puissent s'échapper par la partie inférieure de la haie souvent dégarnie.

Ces haies avaient aussi une vocation défensive contre les bêtes sauvages et contre les prédateurs afin de protéger les cultures.

Plus tard, elles servirent à la récolte du bois de chauffage, mais l'évolution de l'agriculture depuis les années 50 a induit une modification du paysage telle que ce type de haie vive n'est plus utilisé que dans certaines région par seulement une poignée d'agriculteurs. Le plessage fait maintenant partie de ces techniques « oubliées » que quelques passionnés essaient de faire revivre au travers de stages.

Comment procéder ?

Les techniques différent d'une région et d'une essence à l'autre mais le plessage se pratique uniquement de novembre à mars lorsqu'il ne gèle pas.

Chêne, noisetier, hêtre, prunellier ou aubépine ne pourront pas être traités de la même façon. D'une manière générale, il faudra préparer la haie : cette opération se nomme le dérinçage. Elle consiste à débroussailler son pied et à sélectionner les brins qui seront utilisés.

Vient ensuite le plantage des piquets tous les 50 cm qui maintiendront les branchages en place une fois tressés. La haie existante sera alors taillée très court afin de favoriser le départ de nouveaux brins qui seront alors entaillés de manière à les coucher au sol avant de les entrelacés sur la structure de piquets. En poussant, la clôture vivante deviendra impénétrable, ne restera plus qu'à l'entretenir au fil du temps.

Lire aussi
La haie bocagère La haie bocagère

Jouant un rôle exceptionnel dans la biodiversité végétale et animale, la haie bocagère tombée en désuétude à la fin du siècle dernier, revient en force dans les pratiques culturales. Écosystème[...]

Vous aimerez...
La haie bocagère

La haie bocagère

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • La Maison Botanique (Centre-Val de Loire)
    Comme chaque années, La Maison Botanique organise un stage Plessage et Trognes, à destination des professionnels et des particuliers. Cette 17ème édition et aura lieu les 9 et 10 février 2018 à Boursay. Nous vous serions très reconnaissant de partager cette information autour de vous.
    Répondre à La Maison Botanique
    Le 14/12/2017 à 11:42