Pommes commerciales dites « modernes »

A partir des années 1960, avec l’apparition des grandes surfaces, les variétés traditionnelles de pommes régionales disparurent progressivement des étals pour faire place à des  pommes américaines dites « nouvelles ». Pourtant les premières venues dans ce nouveau  type de « magasins » n’étaient pas, dans les années 60, si nouvelles que cela, et nous  citons la pomme Golden Délicious.

Pomme Reinette grise du Canada
Pomme Reinette grise du Canada

Pomme GOLDEN DELICIOUS

Lorsque les premiers émigrants européens arrivèrent sur les terres d’Amérique vers la moitié du 17° siècle, le pommier domestique n’existait que sous forme de fruits sauvages. Les Bretons, Normands, Franc-Comtois, Basques, Alsaciens,…..Anglais ….importèrent des variétés de leurs terroirs. Oh ! ce n’était pas le genre d’importation actuelle. Chaque famille de pauvres gens qui possédait une ou  deux pommier auxquels ils étaient attachés emportèrent qui des pépins, qui de jeunes scions qu’il fallait préserver durant la longue traversée de l’Océan qui durait plus de deux mois.

Les décennies s’écoulèrent et….un premier réservoir génétique se constitua avec l’aide de dame nature grâce aux croisements. 

En Iowa en 1870, apparue une variété qui, vers 1890, en Virginie, attira l’attention : la Golden Délicious. Vers 1914 un fermier nommé A.H.Mullins fait connaître cette pomme au frères Stark, des producteurs de Louisiane, futurs obtenteurs de la pomme Starkrimson mutation de Starking Delicious, en Oregon.

En 1926 Golden D. fut introduite en Angleterre. En 1961 elle sera inscrite dans le catalogue officiel de l’I.N.R.A.  et sera produite en énorme quantité par l’Algérie, la Vallée du Rhône, la Touraine, Les Pays de la Loire, …Golden D. sera dès lors utilisée dans de nombreux croisements et produira des mutants tels que Smoothee, Belgolden, Golden Spur, …etc…

Hélas cette variété et ses descendants à qui l’elle à transmis ses gènes, a un grand défaut : sa grande sensibilité à la tavelure  et aux virus qui contraint les producteurs a appliquer de nombreux traitements afin que les taches nombreuses ne défigurent pas l’épiderme.

Pomme BELCHARD ou CHANTECLERC (synonyme)

Croisement de Golden Delicious avec Reinette Clochard une ancienne variété indemne de maladie. Une très bonne pomme sucrée et acidulée de gros calibre à épiderme jaune qui ressemble un peu à celui de Reinette Clochard. La chair est juteuse et gouteuse. Elle commence à murir en février si elle est conservée à +2°C. Sa mise à fruits est rapide  mais il faut la traiter contre la tavelure, ce qui n’est pas nécessaire avec Reinette Clochard.

Pomme GRANNY SMITH

Originaire de Nouvelles Galles du Sud en Australie. Sa chair est croquante , bien juteuse, très acidulée, peu sucrée. L’épiderme est vert. Elle est sensible aux maladies à virus, à l’oïdium, et au brunissement de la chair. Tout le monde la connait.

Pomme FUJI

Encore très cultivée elle nous vient du Japon en 1979. C’est un croisement, en 1939, de Red Delicious avec Ralls Janet. Sa couleur  rouge-orangé est attrayante. Sa chair est plus douce que celle de Golden D. et manque donc « d’acidulité ».

Pomme AKANE

C’est un croisement de Jonathan avec Worcester Pearmain, deux variétés américaines. 

Mure vers fin août elle est jaune lavée et striée de rouge carmin. La chair blanche est juteuse, sucrée, acidulée, gouteuse. A traiter contre tavelure et oïdium.. Elle est pollinisée par Reine des Reinettes.

Pomme REINE DES REINETTES

Très ancienne variété qui compte plus de 15 mutants. Epiderme jaune teinté et strié de rouge oranger. La chair est blanc jaunâtre, croquante, fine, sucrée, juteuse, bonne. Elle se conserve environ 90 jours à +2°C. Elle muri vers août-septembre. On l’a trouve encore sur les marchés. Elle est peu sensible aux maladies.

Pomme BOSKOOP ROUGE

C’est un mutant rouge de la  très ancienne Boskoop  qui n’était presque pas rouge mais surtout grise. En l’a trouve encore bien dans le commerce. Gros fruit à chair blanc verdâtre, juteuse, sucrée, agréablement acidulée que l’en utilise pour la table et pour les pâtisseries. Elle convient pour toutes les régions et produit surtout sur du vieux bois.

Pomme ELSTAR

Originaire du Danemark en 1910 elle fut introduite en France en 1972. C’est une bonne et belle pomme jaune pâle lavé et strié d’un beau rouge. La chair est  juteuse, agréablement sucrée et acidulée. La peau est plus tendre que celle de Royal Gala qui a une chair moins gouteuse. Il faut traiter contre tavelure et oïdium.

Pomme ROYAL GALA

Originaire de Nouvelle-Zélande ou elle a été obtenue par croisement de Golden D. avec Kidd’s Orange Red. Mure d’octobre à mars. Le fruit est conique, jaune clair, plus ou moins  lavé et strié de rouge sang. La chair blanc-jaunâtre est ferme, juteuse, sucrée, sous acidulée. Il faut la traiter contre la tavelure.

Pomme PINK LADY

C’est un croisement entre Golden Delicious et Williams qui est une variété Australienne de 1935. Maturité novembre à août en frigo. Le fruit de taille moyenne à grosse est presque aussi haut que large ; son épiderme jaune est plus ou moins lavé de rose ou de rouge. La chair blanchâtre est croquante, sucrée, mi acidulée, mi juteuse. A traiter contre la tavelure.

Pomme REINETTE GRISE DU CANADA

Cette variété signalée pour la première fois en 1805 n’a de Canada que le nom car elle est Française. C’est un gros fruit plus large que haut à l’épiderme gris est rugueux. Sa chair  blanc verdâtre est fine, bien juteuse, croquante, acidulée, gouteuse, surtout si elle est cultivée en bio. Les meilleurs fruits,  se conservent mieux, sont ceux cultivés en altitude. De floraison tardive, cette variété supporte une altitude de 1000 mètres. Elle est encore présente dans nos commerces. Se prête bien aux beignets. Se conserve de novembre à avril en bonne cave.

Pomme REINETTE CLOCHARD

Déjà cultivée avant 1800 en Poitou-Charentes, Sarthe, Touraine, Maine-et-Loire, Vendée, Deux-Sèvres, c’est une pomme à toutes fins y compris la tarte Tatin. Son épiderme jaune mélangé de fauve, son excellente chair à saveur de Reinette, sa résistance aux maladies en font un atout négligé maintenant dans le commerce, car elle disparait de plus en plus des grandes surfaces au bénéfice de son croisement avec Golden D., la Belchard,  qu’il faut traiter contre la tavelure. La chair de Reinette Clochard est ferme, fine, juteuse, sucré/acidulé équilibré. 

Lire aussi
Les roses modernes Les roses modernes

En 1867 à Lyon, le rosiériste Jean-Baptiste Guillot donna naissance à la première rose contemporaine que l'on trouve aujourd'hui dans nos jardins : l'hybride remontant. Cette rose était issue de[...]

Compote pommes et crème de marrons Compote pommes et crème de marrons

L'automne, c'est la saison des pommes, des châtaignes, des noix... et des compotes ! Cette recette, qui marie le côté acidulé de la pomme, la saveur gourmande de la crème de[...]

Pommes au four garnies Pommes au four garnies

Il est très facile de préparer des pommes au four. Simplement caramélisées, c'est déjà un régal. Mais si en plus vous ajoutez une petite pommade 'crumble', vanillée et parsemée de[...]

Poires commerciales Poires commerciales

Alors qu'au 19° siècle et à la première moitié du 20° siècle les variétés de poires se comptaient par centaines, de nos jours elles sont peu nombreuses à occuper les étals[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire