Noisetier des sorcières

Hamamelis x intermedia 'Sunburst'

Botanique

Nom latin  : Hamamelis
Famille  : Hamamélidacées
Origine  : Amérique du nord, Japon, Chine
Période de floraison : hiver, dès que la température s'élève au-dessus de 0 °C
Couleur des fleurs  : jaune, orange, rouge
Type de plante : arbre à fleurs
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : De croissance assez lente, il atteindra 1,50 m de haut et 2 m de large, après cinq ans de plantation, 3 x 4 m après dix ans et 5 x 6 m après vingt ans

Planter et cultiver

Rusticité  : de l'ordre de - 20 °C, donc rustique mais leur épargner le Midi méditerranéen, car les hamamélis apprécient une certaine fraîcheur en été
Exposition  : exposition ensoleillée le matin et plutôt mi-ombragée l'après-midi est idéale (est, nord-est). Evitez les expositions aux vents frais et desséchants.
Type de sol : riche
Acidité du sol  : neutre à acide
Humidité du sol  : normal à humide
Utilisation : haie, isolé, bac
Plantation, rempotage : printemps, automne
Méthode de multiplication : La plupart des hamamélis du commerce sont propagés par greffage sur Hamamelis virginiana
Taille : La taille n'est pas nécessaire, excepté pour rééquilibrer la silhouette.
Maladies et ravageurs : Les hamamélis se montrent en général insensibles aux maladies et sont très peu attaqués par les insectes

En se couvrant au cœur de l'hiver d'étranges fleurs jaune d'or l'hamamélis est un petit arbre pas comme les autres. Sa floraison précoce et légèrement parfumée apporte au jardin une touche de lumière précieuse à cette époque. Par les matins de givre, il vous offrira un spectacle inoubliable. Magique et mystérieux, l'hamamélis signifie dans le langage des fleurs " Vous m'envoûtez ". On l'a d'ailleurs longtemps appelé " le noisetier des sorcières " et les anglais continuent à le nommer ainsi (witch hazel). Lumineux en hiver, il se pare aussi à l'automne de couleurs exceptionnelles, mêlant le jaune, l'orange, le rouge vif et le cuivre. Un arbuste qui mérite une place de choix !

L'hamamélis est un sujet à isoler ou à planter en petit bosquet par groupe de 3 ou 5 sujets. Placez-les à l'entrée du jardin, en signe de bienvenue ou dans un endroit visible de l'entrée et de votre maison.

  • Associez-le avec un Camellia sasanqua pour un véritable enchantement. Choisissez un camélia à fleurs rose tendre ou rouge éclatant pour accompagner un hamamélis jaune. Préférez un camélia blanc avec un hamamélis rouge.

  • En compagnie de graminées, il fera aussi merveille, surtout dans les régions où le givre matinal métamorphose la nature en féerie hivernale.

  • Pour mieux profiter de sa floraison, donnez-lui un fond de verdure permanent, devant un rideau de conifères, d'arbustes persistants ou avec de grands rhododendrons.

  • Vous pouvez garnir le pied d'un hamamélis avec des fleurs à bulbes : colchiques pour accompagner le feuillage en automne et jacinthes des bois (Hyacinthoides non-scripta), pour colorer le printemps dans la période où l'hamamélis paraît dénudé, puisqu'il a fini de fleurir, mais ne s'est pas encore couvert de ses nouvelles feuilles.

  • Ou bien optez pour un tapis de bruyères d'hiver (Erica carnea rose pâle ou blanc).

Au balcon, pour son feuillage d'automne

Il est possible de cultiver un jeune hamamélis en bac durant quelques années (5 ou 6 ans), la plante poussant très lentement dans ses premières années. Mais on profitera surtout du feuillage d'automne, car la floraison n'est réellement spectaculaire que chez les sujets adultes.

Vous pouvez l'associer à un houx, un conifère de rocaille ou un fusain : la présence d'une plante à feuillage persistant le mettra mieux en valeur.

Faut-il planter l'hamamélis en terre de bruyère ?

S'il est vrai que cet arbuste pousse beaucoup mieux en sol acide, la terre de bruyère pure peut apparaître comme un substrat un peu trop pauvre pour assurer la croissance vigoureuse d'un hamamélis. Toutefois, de bons résultats sont enregistrés en compagnie des rhododendrons dans les massifs de terre de bruyère, à condition d'épandre chaque printemps au pied des hamamélis un peu d'engrais à action lente en progressive, qui assurera la nourriture de la plante.

À quel moment les hamamélis commencent-ils à fleurir ?

Tant que la durée du jour décline, les hamamélis (hormis H. virginiana) restent en boutons. C'est généralement l'accroissement de la longueur des jours, associé à une température diurne nettement supérieure à 0 °C, qui stimule l'épanouissement des fleurs.

Le saviez-vous ?

Les hamamélis sont de grands arbustes ou des arbrisseaux rustiques, à feuilles caduques. Les fleurs, qui apparaissent sur les rameaux de 2 ans ou de l'année précédente, sont hermaphrodites (polygames), réunies par deux ou trois en glomérules axillaires. Les quatre pétales sont très étroits et chiffonnés. Ils donnent l'impression d'une araignée, d'où l'appellation poétique d'" arbre aux araignées d'or ". Les fruits sont des capsules qui s'ouvrent en deux valves. Les feuilles alternes, arrondies à l'extrémité, crénelées, dentées, ressemblent à celles du noisetier (Corylus).

Le feuillage, caduc, lisse sur le dessus est légèrement velouté au revers. Les feuilles ovales, légèrement dentées ou crénelées, ressemblent beaucoup à celles du noisetier, avec des nervures parallèles bien marquées. Elles mesurent de 5 à 15 cm de long, selon le espèces. Vert franc, elles se parent en automne d'exceptionnelles nuances, mêlant le jaune, l'orange, le rouge vif et le cuivre.

Le mot Hamamelis dérive du grec hama (avec) et melon (fruits) signalant que la plante peut porter en même temps des fleurs et des fruits. Mais les Grecs de l'Antiquité donnaient le nom d'Hamamelis au néflier.

Les graines de Hamamelis virginiana sont oléagineuses et comestibles. L'écorce et les feuilles présentent des propriétés astringentes connues des indiens de Virginie depuis des siècles. Elles entrent dans la composition de lotions utilisées pour soigner les coupures et les contusions. L'écorce macérée dans le whisky constituait un remède populaire utilisé pour apaiser les blessures par les colons américains, sous le nom de " Pond's extract ".

À la suite des travaux du médecin thérapeute français Georges Dujardin-Beaumetz (1833-1895), qui l'a surnommé la " digitaline des veines ", en raison de la présence d'un tanin astringent et vasoconstricteur : l'hamamélitanin, Hamamelis virginiana est aujourd'hui employé pour traiter les affections veineuses (varices, hémorroïdes, congestions veineuses, séquelles de phlébites), souvent associé à l'Hydrastis canadensis, une petite plante herbacée des sous-bois canadiens, appelée aussi " sceau d'or " ou " racine orange " et qui possède les mêmes propriétés.

Dans le langage des fleurs, l'hamamélis a pour signification : " vous m'envoûtez ". Il est vrai qu'on l'a longtemps appelé " le noisetier des sorcières ", les anglais contenant d'ailleurs à le baptiser ainsi (witch hazel). C'est une plante considérée comme magique et mystérieuse, mais certains auteurs disent que le " witch " qui se réfère à des propriétés magiques pourrait être remplacé étymologiquement par " wych ", qui désigne une plante à rameaux souples, les premiers colons américains ayant d'ailleurs utilisé des branches d'hamamélis comme baguettes de sourcier.

Espèces et variétés de Hamamelis

Le genre Hamamelis compte 5 espèces. Il a donné son nom à la famille des Hamamélidacées, qui regroupe 23 genres et une centaine d'espèces parmi lesquels on retrouve des plantes ornementales du plus grand intérêt comme le Liquidambar (copalme d'Amérique), le Parrotia, le Fothergilla ou le Corylopsis qui se caractérisent tous par un splendide feuillage automnal.

  • Hamamelis virginiana est un grand arbuste qui mesure entre 3 et 5 m de haut. Il apprécie les terres fraîches et légères, plutôt acides. C'est le plus précoce, ses fleurs jaunes citron commençant à s'épanouir en automne et se succédant jusqu'au cœur de l'hiver
  • Hamamelis japonica est un arbuste de 3 à 4 m de hauteur, qui dans son Japon natal peut atteindre exceptionnellement 10 m. Les fleurs, aux pétales de 2 cm de long, sont généralement jaunes. Épanouies en très grand nombre, de janvier à mars, elles exhalent un parfum agréable.
  • Hamamelis mollis, l'hamamelis de Chine aux fleurs jaunes d'or non tortueuses atteint 5 m de haut en culture. 'Brevipetala', porte des pétales plus courts, droits, d'un jaune-bronze orangé
  • Hamamelis x intermedia, Les fleurs aux pétales de 2 cm de long, s'épanouissent de janvier à mars. Il existe de nombreux cultivars dont 'Advent', au port ample, fleurs parfumées jaune vif légèrement tachés de rouge, de 2 à 3 cm de long. 'Barmstedt Gold', vigoureux, à port dressé, fleurs jaune d'or, très parfumées. 'Jelena' et 'Diane', portent des fleurs rouge foncé, leur feuillage est d'un admirable rouge pourpre cuivré en automne. 'Fuerzauber', est orangé. 'Ruby Glow', porte des fleurs rouges de 3 cm de long, le feuillage est plus étroit que celui des autres cultivars
Lire aussi
Les ronds de sorcières Les ronds de sorcières

Étranges phénomènes naturels, les ronds de sorcières stimulent l'imagination et évoquent des légendes ancestrales profondément ancrées. Mais que sont-ils réellement ? Tentons d'y voir plus clair......

Tailler le noisetier pour plus de noisettes Tailler le noisetier pour plus de noisettes

Tailler le noisetier permet d'équilibrer sa ramure tout en l'aérant. La production de noisettes sera alors bien meilleure. Quand tailler le noisetier ? Si vous possédez un jeune noisetier,...

La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

Vos commentairesAjouter un commentaire