Yann OLIFANT, végétaliste

« J'essaie d'arpenter les voies du possible dans le monde végétal en puisant mon inspiration dans l'éclectisme de l'Art. » Mes inspirations sont Joan Miro, Marcel Duchamps et Isamu Murata.

Yann OLIFANT, Ciguë
Yann OLIFANT, Ciguë
Yann OLIFANT, Ciguë
Yann OLIFANT, Asiana
Yann OLIFANT, Misère
Yann OLIFANT, Thermor FUtura 2000
Yann OLIFANT, Apnea Vitalis
Yann OLIFANT, Harem aux papillons
Yann OLIFANT, Somnus
Yann OLIFANT en compagnie de Masahiko KIMURA (un des plus célèbres bonsaïka japonais)

Végétaliste français, Yann OLIFANT est avant tout connu pour ses travaux de murs végétaux et ses collections de bonsaï, alliant créativité et esthétisme. Son engouement sur mesure pour le monde végétal l'amène à suivre une formation sur huit années à la Scuola d'Arte bonsaï (Milano) avec maître Andô (formateur des plus grands bonsaïka japonais). Il créé ainsi son entreprise YANN OLIFANT Végétalisations.

Dès lors s'ensuivent des demandes pour insérer du vert dans des espaces urbains initialement dépourvu de toute végétation, il réalise pour Eric Mangattale un mur végétal à la Zac (zone artistique contemporaine de Brest) dans une cour intérieure. La particularité de ses murs végétaux sont la capacité de faire cohabiter plantes tropicales et autochtones, opérant ainsi un effet visuel fin et sauvage. Il réalise dans la foulée, un second mur végétal suspendu avec un aquarium de trois mètres de largeur. Il insère des photographies qu'il réalise spécialement pour ses créations vertes. D'autres projets dont une grande exposition d'oeuvres végétales et de sculptures à la Zac sont en cours. Il réinvente une vie aux objets anciens en les fusionnant avec des végétaux.

L'artiste prolifique et éclectique dessine et écrit des poèmes dans la veine des surréalistes, sa démarche consiste à cultiver le terreau fertile des ombres dissidentes de son esprit, à la manière du cadavre exquis ou de l'art outsider. Il expose dans de nombreux salons d'art et son oeuvre mériterait de dépasser les frontière bretonnes.

Agé de 30 ans, il se lance ainsi dans une croisade verte et a pour ambition de rendre sa place au végétal dans l'espace urbain, de permettre aux gens de percevoir la beauté de la nature la où elle avait disparue.

Elagueur, il sculpte les arbres, toujours dans une quête esthétique élégante et aérienne. Au jardin, il est le fervent défenseur des adventices. Laissant place à la sauvagerie végétale contrôlée au détriment de la rectitude humaine. Les haies se transforment ainsi en chaos végétaux tout en courbes et rondeurs.

Lire aussi
Les Jardins de l'Abbaye de Royaumont (95) Les Jardins de l'Abbaye de Royaumont (95)

Environnée de ruisseaux et proche d'une réserve ornithologique, l'abbaye de Royaumont a été édifiée au XIIIè siècle par Saint-Louis. Implantée dans un environnement protégé, l'abbaye se dresse...

Vous aimerez...
Les Jardins de l'Abbaye de Royaumont (95)

Les Jardins de l'Abbaye de Royaumont (95)

Vos commentairesAjouter un commentaire