Andromède campanulé, Enkianthe à fleurs de campanule

Andromède campanulé, Enkianthe à fleurs de campanule, Enkianthus campanulatus

Botanique

N. scientifique Enkianthus campanulatus
Famille Ericacées
Origine Nouvelle Zélande
Floraison mai, juin
Fleurs crème à rosé
Typearbre, arbuste de haie
Végétationarbustive
Feuillage caduc
Hauteur3 à 4 m

Planter et cultiver

Rusticité très rustique, -24°C
Exposition mi-ombre à ombre légère
Solsol humifère
Acidité très acide à acide
Humidité frais et drainant
Utilisationarbuste isolé, arbre en nuage, potée, bonsaï
Plantationnovembre à mars
Multiplicationsemis, bouturage
Andromède campanulé, Enkianthe à fleurs de campanule, Enkianthus campanulatus

Enkianthus campanulatus, l’enkianthus campanulé ou encore l’andromède campanulé, est un arbuste de la famille des Ericacées. Originaire du nord-est de l’Asie, en milieu ouvert associé avec des rhododendrons, Enkianthus campanulatus est ce qu’on appelle une plante de terre de bruyère.

Bien que rare dans les jardins, l’andromède campanulé est un bel arbuste originale, magnifique dans sa parure d’automne.

Description de l’andromède campanulé

L’enkianthus campanulé est un arbuste caduc, ramifié dès la base, aux tiges de port nettement dressé. Les tiges croissent en verticille, nombreuses à partir d’un même point de croissance, ce qui lui apporte une ramure dense, bien rythmé, et souvent une silhouette naturellement équilibrée. En revanche, une petite partie des branches encore jeunes est susceptibles de mourir pour laisser la place aux autres. Enkianthus campanulatus s’élève jusqu’à 3 à 4 m, mais a une croissance lente. Pour les petits jardins, ou pour un usage en isolé, la forme naine, Enkianthus campanulatus ‘Hollandia’, se limite à 1,20 m de hauteur.

Les feuilles sont épaisses, ovales et entières, très légèrement dentelées, au limbe lisse et brillant. Enkianthus campanulatus est caduc, et ses feuilles prennent de merveilleuses couleurs automnales : jaune orangé à rouge vif. Il crée une heureuse surprise au sein d’un massif d’arbustes de terre de bruyère souvent persistants.

Les fleurs apparaissent nombreuses, en grappes pendantes de mai à juin : de délicates clochettes crème, de 1 cm environ, nervurées de rouge, qui oscillent gracieusement au bout d’un long pédoncule.

Comment cultiver l’Andromède aux fleurs de campanule ?

Enkianthus campanulatus est une plante qui nécessite un sol humifère, mais surtout, d’acide à très acide. Le ph doit être inférieur à 6.5. Si la terre du jardin n’est pas naturellement acide, l’arbuste sera planté dans la terre de bruyère. D’autre part, l’enkianthus campanulé supporte mal que le sol sèche trop en été, se racines demandent à se maintenir dans une certaine fraicheur toute l’année. Chaque printemps, un renouvellement du paillage du sol permet de maintenir plus facilement cette humidité. Le paillage peut être fait avec des écorces de pins, qui acidifient, ou mieux encore, avec du compost, qui fait office d’engrais naturel.

Enkianthus campanulatus, se plante en automne ou au printemps, lorsqu’il ne gèle pas. Durant les 2 premiers étés suivant sa plantation, il lui faut des arrosages réguliers à l’eau douce. Si les deux conditions, acidité et fraicheur du sol, sont acquises, l’andromède campanulé devient une plante solide et fiable. Il aime une exposition plutôt mi- ombre, mais supporte le plein soleil avec un sol bien frais. Abrité des vents dominants, il montrera une plus belle floraison et le feuillage automnal durera plus longtemps.

Taille de l’andromède campanulé

De croissance assez lente, et d’un port naturellement esthétique, l’enkianthus campanulé ne nécessite pas d’être taillé, sauf pour nettoyer les branches mortes, ou pour éventuellement enlever une branche qui nuit à l’harmonie de l’ensemble.

Les fleurs naissent des bourgeons qui sont produits sur les branches de l’année précédente. Donc si Enkianthus campanulatus doit être élagué, cette taille s’effectue juste après la floraison.

Multiplier Enkianthus campanulatus

Le bouturage n’est pas très aisé, mais possible avec les rameaux semi-aoutés en été.

Les graines germent au printemps dans une potée maintenue à 20°C pendant 3 mois.

Espèces et variétés de Enkianthus

10 espèces d’arbustes
Enkianthus cernus, aux fleurs blanc pur
Enkianthus deflexus, une espèce himalayenne
Enkianthus quinqueflorus, une espèce aux grandes feuilles et grandes fleurs
variété :
Enkianthus campanulatus var palibinii, aux fleurs d’un rouge plus intense
Enkianthus campanulatus ‘Hollandia’, un nain
Enkianthus campanulatus ‘Venus’, aux grosses fleurs pâles

Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Campanule agglomérée, Campanule à bouquet, Campanule à fleurs agglomérées, Campanula glomerata Campanule agglomérée, Campanule à bouquet, Campanule à fleurs agglomérées, Campanula glomerata

Campanula glomerata, la campanule à bouquet est une plante vivace européenne, donc bien adaptée à notre climat français. Ses bouquets hauts et denses s'imposent en vigueur et intensité en une[...]

Campanule gantelée, Campanule à feuilles d'ortie, Campanula trachelium Campanule gantelée, Campanule à feuilles d'ortie, Campanula trachelium

Campanula trachelium ou la campanule à feuille d'ortie est une plante vivace florifère et sans entretien. Indigène, cette haute campanule est partout chez elle : tolérante, elle se pérennise...

Campanule des Carpates, Campanula carpatica Campanule des Carpates, Campanula carpatica

La campanule des Carpates, Campanula carpatica fait partie des plantes vivaces incontournables ; cette campanule en petit dôme est probablement celle qui fleurit le plus longuement ; elle tolère...

Campanule à grandes fleurs, Platycodon à grandes fleurs, Fleur ballon, Platycodon grandiflorus Campanule à grandes fleurs, Platycodon à grandes fleurs, Fleur ballon, Platycodon grandiflorus

Platycodon grandiflorus, la campanule à grandes fleurs est une plante vivace de la famille des Campanulacées. Originaire de Chine et du Japon, le platycodon, unique espèce du genre est cultivé[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire