Laurier d'Amérique, Laurier de montagnes

Laurier d'Amérique, Laurier de montagnes, Kalmia latifolia
Laurier d'Amérique, Laurier de montagnes, Kalmia latifolia

Botanique

Nom latin  : Kalmia latifolia
Famille  : Ericacées
Origine  : Amérique du nord
Période de floraison : juin, juillet
Couleur des fleurs  : blanche à rose
Type de plante : arbuste d'ornement
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : 1m
Toxicité : toute les parties de la plante sont toxiques

Planter et cultiver

Rusticité  : rustique jusqu'à - 27°C
Exposition  : mi-ombre
Type de sol : riche et drainant
Acidité du sol  : acide
Humidité du sol  : frais
Utilisation : massif, pourtour de bassin, sous-bois
Plantation, rempotage : printemps, automne
Méthode de multiplication : bouture, marcottage, semis

Kalmia latifolia, le laurier américain est un petit arbuste de la famille des Ericacées, originaire d’Amérique du nord. Il est donc assez proche des bruyères. C’est un arbuste très original et peu répandu pour terrain acide en climat frais et humide. Kalmia latifolia est attrayant avec son beau feuillage persistant et sa floraison charmante et abondante.

Description du laurier d’Amérique

Kalmia latifolia est un arbuste au branchage compact de 1 m de hauteur pour 1,20 m d’étalement. Bien ramifié, et aux entre-nœuds courts, Kalmia latifolia porte des feuilles persistantes entières, d’un vert bleuté, vernissées. Chaque rameau à la fin du printemps, produit des grappes de fleurs en forme de coupe, entourant des étamines voyantes. Les fleurs contiguës ne fleurissent pas toutes en même temps. Elles forment un beau et large corymbe, où se dessinent les boutons encore non éclos, très nervurés et particulièrement graphiques. Les boutons floraux sont plus foncés que les fleurs épanouies et bien mis en valeur. Les différents cultivars proposent des coloris roses, blanc pur, rouge.

Culture du Kalmia latifolia

Le laurier des montagnes aime la fraicheur et l’humidité atmosphérique. Sa place est à mi-ombre, dans un sol riche en humus, frais à humide, mais drainant. Il ne supporte pas les terres calcaires. Un climat de type océanique, pluvieux, lui convient particulièrement, il y montre une grande vigueur.

Pour lui assurer ces conditions, une bonne partie de la terre du jardin est décaissée (sauf si celle-ci est naturellement acide), puis elle est remplacée par de la terre de bruyère, enrichie de compost. La fraicheur au niveau de la terre peut être maintenue en été par un paillage de débris végétaux ou d’écorce de pin que l’on renouvelle chaque printemps. Lors de la première année de plantation, l’arbuste est arrosé pendant les périodes les plus sèches, avec de l’eau non calcaire, de l’eau de pluie par exemple.

Le kalmia se plante en compagnie d’azalées, de piéris et de bruyères.

Kalmia latifolia peut se cultiver en bac sur terrasse du fait de son petit développement. Il faut juste éviter de le laisser se dessécher lors des fortes chaleurs. Il a besoin d’un bac suffisamment grand pour garder de la fraicheur autour de ses racines. Son substrat est fait d’un mélange de terre de bruyère enrichi d’un terreau de feuille ou de compost. Le kalmia préfère être nourri d’un compostage de surface annuel plutôt que par de l’engrais.

Kamlia latifolia ne doit pas être taillé. Toutes les extrémités de l’arbuste fleurissent. On peut toutefois enlever les fleurs fanées.

Comment reproduire Kalmia latifolia ?

Le semis est possible avec les graines fraichement récoltées, qui sont plantée immédiatement dans un sol identique à celui de la plante-mère. Les semis sont conservés humides et sous châssis froid durant l’hiver.

Pour reproduire un cultivar, il faut soit le bouturer avec des boutures aoûtées en été, soit le marcotter à l’aide d’une branche basse, proche du sol.

Le saviez-vous ?

Toute la plante entière est considérée comme toxique. Kalmia latifolia est néanmoins utilisé en homéopathie pour le traitement de la douleur.

Espèces et variétés de Kalmia

6 espèces dans ce genre

  • Kalmia angustifolia, laurier des moutons
  • Kalmia latifolia ‘Alba’ aux fleurs blanches
  • Kalmia latifolia ‘Clémentine Churchil’, aux fleurs rouges
  • Kalmia latifolia ‘Elf’, une forme naine
Lire aussi
Le bouturage du Laurier Rose Le bouturage du Laurier Rose

Emblème des jardins méditerranéens qu'il pare de son abondante et odorante floraison durant de long mois, le Laurier rose (Nerium oleander) est une plante facile à multiplier par bouturage. Une...

Le laurier rose Le laurier rose

Jean-Yves POIROUX de la pépinière POIROUX nous présente les lauriers roses résistants au froid Les lauriers roses : des espèces résistantes au froid Le laurier rose, appartenant au genre Nerium,...

Les bienfaits du laurier sauce Les bienfaits du laurier sauce

Bien connu pour entrer dans la composition de sauces en cuisine, le laurier (Laurus nobilis) possède aussi des vertus médicinales connues depuis l'Antiquité. Petit tour d'horizon de ses multiples...

La taille du laurier rose La taille du laurier rose

Arbuste très florifère dans le Sud de la France, le laurier rose peut être conduit en haies, en sujet isolé ou même en arbre. Dans les régions les plus fraîches, il sera cultivé en pot à l'abri....

Vos commentairesAjouter un commentaire