Lis de Guernesey, Nérine

Lis de Guernesey, Nérine, Nerine sarniensis

Botanique

Nom latin  : Nerine sarniensis
Famille  : Amaryllidacées
Origine  : Afrique du sud
Période de floraison : fin de l’été
Couleur des fleurs  : rouge
Type de plante : plante à bulbe
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : 60 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : peu rustique, - 4°C
Exposition  : ensoleillée
Type de sol : riche et drainant
Acidité du sol  : ph acide à neutre
Humidité du sol  : normal
Utilisation : parterre, potée, massif
Plantation, rempotage : printemps, automne
Méthode de multiplication : bulbilles, semis

Cultivé depuis longtemps sur l’ile de Guernesey, Nerine sarniensis est sans doute l’une des plus belles amaryllidacées. Elle est produite en nombreuses variétés pour la confection des bouquets. De culture facile, Nerine sarniensis n’est pourtant pas la nérine la plus cultivée par les amateurs.

Description de Nerine sarniensis

Le bulbe est de grosse taille, protégé par une tunique, avec un col développé, et quelques racines épaisses. Une ou plusieurs bulbilles peuvent apparaitre à sa périphérie. Ses feuilles rubanées sont distiques : elles sortent rangées, l’une en face de l’autre. Les hampes florales mesurent environ 60 cm de haut et portent un bouquet de 7 et 15 fleurs de lis aux pétales étroits, recourbés, et de couleur scintillante rouge sur l’espèce sauvage. Les étamines sont très longues et rouges également.

En Afrique du sud, la fécondation est assurée par un papillon, spécialisé dans les fleurs de Liliacées rouges.

Cycle du lis de Guernesey

Provenant d’Afrique du sud, le lis de Guernesey possède une croissance hivernale : les bulbes commencent par produire les hampes florales, puis les feuilles pointent alors que la plante est déjà en fleur. Durant l’hiver, Nerine sarniensis montre son beau feuillage rubané, et dès que les températures s’élèvent, celui-ci jaunit : la plante entre en dormance pendant la saison sèche.

Conditions de culture

Nerine sarniensis ne supporte pas les hivers trop froids ni les été pluvieux ; Sa culture à l’extérieur n’est possible que si la température hivernale ne descend pas sous les – 4° C. Ailleurs, il vaut mieux le cultiver en pot, ou terrine large et peu profonde, et en serre froide.

Le lis de Guernesey est installé dans un substrat contenant à parts égales, du sable grossier, du compost acide et de la terre de jardin. Il est enterré peu profond avec son col dépassant de la surface de la terre.

Un arrosage important et en profondeur intervient toutes les 2 semaines durant la saison de croissance. Au contraire pendant l’été, le bulbe en dormance doit rester au sec.

La floraison reste un peu capricieuse. Il faut notamment éviter d’apporter de l’engrais, car celui-ci incite à la profusion des feuilles au détriment des fleurs.

Comment multiplier Nerine sarniensis ?

  • par division de bulbes. Les cayeux périphériques peuvent être décrochés du bulbe central, de préférence à l’automne. Il ne faut les prélever que s’ils se détachent facilement de la plante-mère, et ne pas abimer les racines charnues.

  • par semis. Les graines doivent être fraiches. Elles sont disposées dans un mélange de sable et de compost en pot profond, enterrées sous 5 mm de terre. Un arrosage important et en profondeur doit faire apparaitre les premières feuilles. Après, un arrosage tous les 15 jours est suffisant. Les plantes fleuriront au bout de 3 à 4 saisons.

Le Saviez-vous ?

La nérine porte le nom de ‘sarniensis’ qui fait référence au nom romain de l’ile de Guernesey,, car on a cru un moment qu’elle en était originaire. Puis la légende a voulu que cette nérine sud-africaine se soit installé à Guernesey suite au naufrage près des côtes d’un bateau hollandais qui transportait ses bulbes.

Espèces et variétés de Nerine

25 espèces dans ce genre dont la plus connue est Nerine bowdenii
des variétés de différents coloris

Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Installation d'un arrosage automatique pour le potager Installation d'un arrosage automatique pour le potager

Mr Collinet habitant à Marseille : Je souhaite mettre en place dans mon jardin un arrosage automatique (goutte à goutte) pour le potager. Comment faut-il faire ? Les 3 principales contraintes...

Un potager au balcon Un potager au balcon

Nulle raison de se priver de la joie de récolter des légumes frais cultivés de façon naturelle sous prétexte que vous ne possédez qu'un simple balcon. A la fois décoratif et utile, cet aménagement...

Le calendrier du potager Le calendrier du potager

Ce tableau donné à titre indicatif présente les périodes de semis, de repiquage et de récolte pour les principaux légumes et pour un climat moyen (type Ile-de-France). Pour chaque espèce, il existe...

Débuter un potager Débuter un potager

Des légumes fraîchement cueillis et regorgeant de saveur qui n’en a pas rêvé ? Sautez le pas en créant votre potager : plaisir des sens garanti ! Le choix de l’emplacement Plusieurs...

Vos commentairesAjouter un commentaire