Amaryllidacées / Amaryllidaceae

Agapanthe d'Afrique, Tubéreuse bleue, Agapanthus africanus

Les Amaryllidaceae sont une famille de plantes monocotylédones herbacées appartenant à l’ordre des Liliales. La grande majorité des amaryllidacées sont des plantes bulbeuses et montrent une saison de repos marquée bien protégée sous terre durant une saison froide ou sèche. Elles sont donc principalement caduques, mais il existe quelques exceptions comme le Clivia qui reste en feuilles toute l’année. Les Amaryllidacées sont très cultivées, dans les jardins comme en intérieur.

Les plantes populaires : Jonquille, Perce-neige, Nivéole, Amaryllis des jardins

Place de la famille parmi les autres  et distribution

Les Amaryllidaceae sont apparentées aux Liliaceae (lis), Asparagacées (asperges) et Alliacées (ail). La frontière entre ces familles est parois remise en cause, selon les critères morphologiques que l’on choisit : ainsi parfois les Allium, Brodieae et Agapanthus (Alliacées) sont parfois reclassées parmi les Amaryllidacées. De même, les Agavacées sont parfois incluses dans cette famille.

Les Amaryllidacées sont distribuées sur tous les continents, plus présents et diversifiés dans les régions tempérées chaudes et subtropicales. Quelques genres sont cependant présents en climat tempéré.  

Caractères généraux des Amaryllidacées

les Amaryllidacées sont des plantes vivaces présentant souvent un bulbe, mais parfois un rhizome bulbeux (Ixoliron). Les feuilles sont le plus souvent toutes basales, allongées, rubanées.

L’inflorescence est une hampe florale souvent assez haute, avec une ou 2 spathes s’ouvrant sur une ombelle de fleurs. Cependant, parfois cette ombelle ne porte qu’une unique fleur, comme c’est le cas chez certains narcisses.

Des espèces automnales peuvent avoir une hampe très courte, voire souterraine et développent leur fruit sous le sol à l’abri des intempéries (Haylockia, Amérique du Sud).

Les fleurs possèdent un périanthe composé de 2 verticilles de 3 tépales libres comme chez Leucojum les nivéoles et Galanthus les perce-neiges, ou soudés à la base comme chez Cyrthantus le lis de feu, Zephyranyhes les lis de pluies, Crinum, Amaryllis.

Dans de nombreux genres tels que les narcisses, il existe une couronne en coupe (Narcissus poeticus), ou en trompette (Narcissus jonquilla la jonquille, Pancratium maritimum le lis maritime).

L’ovaire est infère et comporte 3 loges ou se développent les graines charnues.

Les plantes de la famille des Amaryllidacées

les Amaryllidacées rassemblent environ 1100 espèces en 80 genres. En excluant les genres qui présentent un ovaire supère comme Allium, les Amaryllidacées peuvent être divisées en 2 grands groupes selon qu’il y a présence d’une couronne ou non  dans la fleur :

  • les fleurs sans couronnes, sont considérées comme plus primitives :  genres Galanthus, crinum, amaryllis, Zephyranthes, habranthus, Clivia, cirtanthus, Nerine...
  • les fleurs avec couronnes : genres Narcissus, Pancratium, Hymenocallis...

Malgré leur répartition plutôt tropicale, plusieurs genres sont indigènes en France : Leucojum vernum la nivéole de printemps et Leucojum aestivum la nivéole d’été, Narcissus pseudonarcissus le narcisse trompette et Narcissus jonquilla la jonquille, Pancratium maritimum le lis maritime, Galanthus nivalis le perce-neige.

Utilisation des Amaryllidacées

la famille présente un grand intérêt horticole, car les fleurs sont souvent très belles et les plantes faciles à planter sous forme de bulbes. Ainsi les narcisses sous un nombre considérable de variétés et les Perce-neige sont des plantes très populaires et couramment cultivées, représentatives de la fin d’hiver et du printemps. Les narcisses sont cultivés depuis plus de 400 ans. Il existe même des galanthophiles : des collectionneurs passionnés de Galanthus, espèce et variétés de perce-neiges au sens large, qui seront capables d’échelonner leur floraison de l’automne jusqu’au printemps.

D’autres genres sont issus des climats tempérés de l’hémisphère sud, ou d’Asie et présentent également un intérêt en tant que plantes qui seraient rustiques en France, mais elles sont moins connues : Habranthus turbispathus,  Zephyranthes candida, Crinum powelli, Amaryllis belladonna

Le lis maritime Pancratium est très beau, mais se limite en milieu sablonneux côtier : il est protégé.

Nombre d’espèces de culture chaude, non rustique sont vendues en tant que plantes en pot  pour intérieur ou serre : Hyppeastrum (les amaryllis d’intérieur), Clivia, Cyrtanthus,  Sprekelia, Nerine...

Nos fiches de culture

Agapanthus

Allium

Allium paradoxum

Alstroemeria

Amarine

Amaryllis

Clivia

Crinum

Cyrtanthus

Galanthus

Hippeastrum

Hymenocallis

Leucojum

Lycoris

Narcissus

Nerine

Scadoxus

Sternbergia

Zephyranthes

Lire aussi
Les dangers du jardinage Les dangers du jardinage

Gare aux outils de jardinage que nous laissons souvent traîner ici ou là, lorsque l'on a des enfants. Savez-vous que ce type d'accident est parmi les plus courant en France. Bien évidemment , on...

Le jardinage urbain Le jardinage urbain

Marre de la grisaille de nos villes ! Qu’à cela ne tienne, pourquoi ne pas créer un jardin sur le balcon, la terrasse ou même sur le toit des immeubles. Les citadins ont besoin de ce retour à...

Le jardinage avec les enfants Le jardinage avec les enfants

Le contact des enfants à la nature est spontané et intuitif. Naturellement portés à aller à la découverte des petites bêtes, des plantes, de l’eau et de la terre, les enfants éprouveront un...

La guérilla du jardinage : place à la rébellion végétale ! La guérilla du jardinage : place à la rébellion végétale !

Des grenades, des bombes... Voilà un artillerie bien lourde qui pourrait causer quelques dégâts si elle n'était destinée à fleurir nos villes de manière secrète et révolutionnaire. Focus sur les «...