Oxalis bonsaï

Oxalis bonsaï, Oxalis megalorrhiza
Oxalis bonsaï, Oxalis megalorrhiza

Botanique

Nom latin  : Oxalis megalorrhiza
Synonyme  : Acetosella megalorrhiza
Famille  : Oxalidacées
Origine  : Chili, Pérou, Bolivie
Période de floraison : de juin à septembre
Couleur des fleurs  : jaune vif
Type de plante : plante à caudex, caudiciforme, ou pachycaule
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : 40 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : 2°C minimum, supporte des températures très chaudes
Exposition  : lumineuse, derrière une fenêtre
Type de sol : sol drainant et profond : terre de jardin + sable
Acidité du sol  : neutre à basique, ne craint pas le calcaire
Humidité du sol  : sec, arrosage régulier pendant l’été
Utilisation : plante d’intérieur, véranda
Plantation, rempotage : en pot profond, de mars à août
Méthode de multiplication : semis

L’Oxalis megalorrhiza est une plante à caudex, c’est-à-dire qu’elle fait des réserves d’eau et d’énergie sous forme d’une partie renflée, plus ou moins souterraine. C’est ce qui permet à cette plante de résister longtemps sans arrosage et de coloniser des milieux semi-désertique en Amérique du sud.

Oxalis megalorrhiza porte des feuilles composées de 3 folioles, portées par un long pétiole ; la forme est très proche des feuilles de trèfles .Ces feuilles si luisantes qu’elle semble vernies, sont regroupées en haut d’une tige épaisse marquée par les cicatrices des anciennes feuilles. Cette tige est elle-même portée par un tubercule. Le tubercule se ramifie dans la terre, envoyant de longues racines en profondeur.

Les jeunes feuilles marque une sensibilité au toucher : si on appuis légèrement au centre des feuilles, on génère un mouvement actif de repli des folioles vers le bas, surtout par température froide.de même qu’elle se replie aussi en cas de manque d’eau.

Les fleurs jaunes et plates, de 2 cm de diamètre, s’ouvrent tout le long de la belle saison. Elles sont portées par des tiges ramifiées. Par autopollinisation, elles produisent facilement des petites graines brunes, qui fidèlement au genre Oxalis sont projetées au loin par un mécanisme ressort. Le semis étant relativement facile, il n’est pas rare que cette plante envahisse lentement le pot de ses voisins, surtout en serre chauffée ou véranda.

Comment cultiver Oxalis megalorrhiza ?

C’est l’une des plantes caudiciformes les plus faciles à cultiver, mais elle est malheureusement rarement proposée à la vente, si ce n’est par les producteurs de cactées et xérophytes. Comme toute ces plantes de milieu sec elle demande un mélange drainant, qui consiste à ajouter du sable ou de la perlite à votre terre de jardin ou si celle-ci est trop lourde, à du terreau bien décomposé.

L’arrosage, qui peut être avec l’eau du robinet, est fait régulièrement pendant la belle saison : on arrose dès que le substrat semble sec. Lorsque la plante a soif ses feuilles se replient. Oxalis megalorrhiza aime l’ambiance chaude d’une véranda, elle supporte des températures jusque 40°C, mais elle se contente également d’une fenêtre d’appartement bien exposée.

Fin septembre on diminue puis cesse les apports d’eau car la plante doit entrer en repos hivernal. La température idéale sera alors de 10 à 15° C. Oxalis megalorrhiza peut perdre la totalité de ses feuilles en hiver. En appartement il faut éviter de redémarrer la végétation trop vite par un arrosage intempestif, car si la lumière est insuffisante, la plante filera et sera fragilisée.

Comment reproduire Oxalis megalorrhiza ?

La plante produit des graines que l’on peut semer dès production dans le même mélange que la plante mère, sans soleil direct et en maintenant une bonne humidité pendant 2 ou 3 semaines. Quand les plantules ont 3 ou 4 feuilles, il faut les durcir en alternant 4 jour humides et 3 jours secs (environs).la croissance des feuilles est rapide, c’est le caudex et les tiges épaisses qui sont plus longs à se développer.

Le saviez-vous ?

Oxalis megalorrhiza fait partie des okas du Pérou, elle y est consommée. Sa racine s’approche du gout de la pomme de terre en plus acide.

Espèces et variétés de Oxalis

Le genre comprend plus de 500 espèces différentes, la plupart sont des plantes bulbeuses ou rhizomateuses

Nos fiches
Lire aussi
Le bonsaï : L'arrosage fait (presque) tout ! Le bonsaï : L'arrosage fait (presque) tout !

Par ce que l'eau est la principale nourriture d'un bonsaï, de la qualité de l'arrosage dépend la santé et la beauté de l'arbre. Quelques conseils. L'arrosage d'un bonsaï nécessite toutes les...

Le bonsaï : une histoire millénaire Le bonsaï : une histoire millénaire

Né en Egypte, développé en Chine puis codifié au Japon, l'art de la culture des arbres en pot remonte à 4 000 ans. Une formidable épopée planétaire qui n'a touché l'Europe finalement qu'assez...

Bonsaï : Les différentes espèces Bonsaï : Les différentes espèces

Si tous les arbres et buissons peuvent être conduits en bonsaï, certaines essences se prêtent mieux à la structuration que d'autres. Si théoriquement il n'existe pas d'arbres spécifiques à l'art du...

Le bonsaï : L'art de la taille Le bonsaï : L'art de la taille

Un arbre miniature parfaitement structuré s'obtient en le sculptant régulièrement par une taille décidée des feuilles et des racines. Ce geste est l'essence même de l'art du bonsaï ! Outre la...

Vos commentairesAjouter un commentaire