Lamier pourpre

Lamier pourpre, Lamium purpureum

Botanique

Nom latin  : Lamium purpureum
Origine  : Europe à l’ouest de l’Asie
Période de floraison : de mars à décembre
Couleur des fleurs  : pourpre
Type de plante : plante à fleur herbacée, adventice
Type de végétation : annuelle
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : 10 à 20 cm
Toxicité : comestible, médicinale

Planter et cultiver

Rusticité  : feuille aromatique
Exposition  : ensoleillé à mi-ombre
Type de sol : terrain vague, terrain cultivé
Acidité du sol  : tolérant
Humidité du sol  : normal
Utilisation : adventice
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : semis, tiges traçantes

Généralités

Lamium purpureum, fait partie de la famille des labiacées, on lui reconnait typiquement les caractères de la famille : tige carrée, fleurs zygomorphes, et feuillage aromatique. Beaucoup ont une allure qui rappelle celle de l’ortie, profitant de la protection due à cette ressemblance. Le lamier pourpre est devenu une réelle adventice des cultures, souvent elle germe en hiver aux abords du potager. Elle pousse dans les terrains vagues ou sur les terrains cultivés, la terre nue étant une aubaine pour cette petite plante.

Description du lamier pourpre

Le Lamier pourpre est facile à déterminer : lorsque vous cassez une tige et en regardez la section, celle-ci est carrée. Ensuite vous allez la trouver par exemple au milieu de votre potager fleurissant au mois de mars, mignonne avec ses fleurs roses à violettes, de forme étranges. Les fleurs sont zygomorphes, divisées en deux lèvres, la lèvre supérieure, faite de 3 pétales soudées en casque, la lèvre inférieure, également de 3 pétales soudées, est trilobées et plus grandes, servant de plate-forme d’atterrissage pour les insectes. Les fleurs sont verticillées sur les parties supérieures des tiges.

Les lamiers pourpres germent en hiver ou à l’automne et sont annuels. Une plantes développe une tige traçantes enracinées, qui se développe au fur et à mesure de de la saison, de cette tige partent des tiges dressées dépassant rarement 20 cm de haut qui fleurissent sur leur partie supérieure.

Les feuilles sont entières dentelées, et velues. Malgré une ressemblance avec l’ortie, elles ne sont jamais urticantes. Vertes en bas de la tige, elles prennent une couleur pourpre très prononcées dans la partie supérieure de la plante, mettant en valeur les petites fleurs.

La plante est aromatique, cela signifie que si on froisse son feuillage, il se dégage une odeur poivrée.

Intérêt écologique de Lamium purpureum

On peut laisser les lamiers prendre place en hiver dans son potager, pour plusieurs raisons :

  • Le lamier pourpre fleurit dès le mois de mars, voire avant si les conditions le permettent, or à cette époque de l’année, il est une source importante de pollen et de nectar pour les abeilles et autres insectes, qui ont très peu de nourriture à disposition.

  • le lamier pourpre est un couvre sol annuel de petit développement, très facile à éradiquer. Mais pendant les mois d’hiver, il protège votre sol nu des pluies battantes qui tassent la terre, évitent le phénomène de croute de battance et de lessivage. De plus son système racinaire structure et aère la terre. Celle-ci sera plus facile à travailler au printemps. Vous pouvez donc lui laisser la place tant que vous n’en avez pas besoin. D’autant que le jour où on l’enlève , on peut en faire une salade.

Le lamier pourpre est une plante médicinale

Les feuilles lavées et broyées sont un excellent désinfectant et cicatrisant, que l’on utilise en cataplasme sur les plaies. Il possède d’autres propriétés médicinales : astringent, il est anti diarrhéique et c’est aussi un diurétique.

Le lamier pourpre est comestible

Plus que comestible, il est excellent pour la santé car il contient beaucoup de fer et autres sels minéraux. La saveur douce de la partie supérieure de ses tiges se déguste en salade. Mais on peut aussi le manger cuit, sauté à la poêle. Enfin, haché, il peut agrémenter les sauces.

Espèces et variétés de Lamium

Les lamiers rassemblent 40 à 50 espèces, dont la fameuse ortie blanche, Lamium album, ou fausse ortie certaines sont cultivées en tant que plantes ornementales dans les jardins

Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Les dangers du jardinage Les dangers du jardinage

Gare aux outils de jardinage que nous laissons souvent traîner ici ou là, lorsque l'on a des enfants. Savez-vous que ce type d'accident est parmi les plus courant en France. Bien évidemment , on...

Le jardinage urbain Le jardinage urbain

Marre de la grisaille de nos villes ! Qu’à cela ne tienne, pourquoi ne pas créer un jardin sur le balcon, la terrasse ou même sur le toit des immeubles. Les citadins ont besoin de ce retour à...

Le jardinage avec les enfants Le jardinage avec les enfants

Le contact des enfants à la nature est spontané et intuitif. Naturellement portés à aller à la découverte des petites bêtes, des plantes, de l’eau et de la terre, les enfants éprouveront un...

La guérilla du jardinage : place à la rébellion végétale ! La guérilla du jardinage : place à la rébellion végétale !

Des grenades, des bombes... Voilà un artillerie bien lourde qui pourrait causer quelques dégâts si elle n'était destinée à fleurir nos villes de manière secrète et révolutionnaire. Focus sur les «...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Laulef (Centre Val de Loire)
    Merci pour ces informations très intéressantes. Je ne vais donc pas y toucher tant que je n'ai pas besoin du carré de potager, en espérant faire le bonheur de quelques butineuses !
    Répondre à Laulef
    Le 19/03/2019 à 15:11