Les techniques de bouturage

Le bouturage est une méthode de multiplication simple et rapide pour obtenir une plante ressemblant en tous points au pied mère. De nombreuses techniques existent adaptables à chaque type de végétaux.

Le bouturage de tiges produit des racines à la base
Le bouturage de tiges produit des racines à la base

Généralités sur le bouturage

Pour une réussite assurée, quelques paramètres doivent être respectés :

  • Utilisez des outils bien affûtés et préalablement désinfectés.
  • Bouturez des sujets en pleine santé.
  • Taillez toujours de façon nette et précise.
  • Respectez les besoins de chaque plante et gardez le substrat toujours humide.

Les différentes techniques

Certaines plantes peuvent être bouturées de diverses manières, d'autres seront plus difficiles à bouturer... A vous d'adapter la bonne technique à chaque plante.

1- Le bouturage de tige

Il s'agit de couper l'extrémité d'une tige sur un tronçon d'environ 15 cm pour la transplanter dans un mélange très léger (½ terreau pour ½ de sable) afin de la faire enraciner. La bouture pourra être pratiquée sur une partie herbacée, semi-lignifiée ou aoûtée selon la période ou la nature de la plante.

Vous pouvez ainsi multiplier vos pélargoniums, fuchsias mais aussi la majorité des arbustes.

2- Le bouturage à talon

Il consiste à prélever une branche secondaire en la détachant de la tige principale qui la portait en conservant un petit segment de bois de cette dernière. Cette zone est particulièrement susceptible d’émettre de nouvelles racines. La bouture sera plantée dans un substrat léger et humide. Cette bouture est particulièrement adaptée au romarin, aux petits fruits rouges, mais aussi certains conifères et arbustes à fleurs.

3- Le bouturage à crossette

Ce type de bouturage concerne les plantes lignifiées comme l'olivier ou la vigne par exemple. Il consiste à prélever une partie d'environ 1,5 cm sur la branche portant le rameaux secondaire. La bouture a donc une forme de « T ». Elle sera plantée de la même manière que les boutures précédentes et cultivée dans les même conditions.

4- Le bouturage de feuilles

Certaines plantes comme les Saintpaulias, les pépéromias ou les bégonias Rex se multiplient de cette manière. Coupez simplement la feuille avec son pétiole et plantez-la dans un mélange très léger maintenu humide. Une plantule apparaîtra bien vite à la base de la feuille. Autre technique : pratiquez des entailles sur les nervures au revers de la feuille et posez la bien à plat sur le substrat en maintenant les bords avec de petits galets. Une plantule devrait surgir de chaque entaille.

5- Le bouturage dans l'eau

Très facile et ne nécessitant qu'un simple verre d'eau, ce type de bouturage se pratique aisément sur les balsamines, les impatiens, les lauriers roses ou les saules. Coupez une extrémité de tige d'une quinzaine de centimètres et placez la dans un verre d'eau contenant un petit bout de charbon de bois.

Très vite apparaîtront des racines. Il suffira alors de planter la bouture dans un substrat adapté et de la cultiver comme un sujet adulte.

6- Le bouturage de racines.

Le bouturage de racines se pratique sur les arbustes en hiver. Il s'agit de déterrer la motte pour prélever un tronçon de racine gros comme un crayon. La bouture sera plantée à l'horizontale dans un mélange léger et maintenu humide. Les plantules devraient apparaître au printemps.

Lire aussi
Les étapes de réalisation d'un bouturage réussi Les étapes de réalisation d'un bouturage réussi

Gilles COLINET de la pépinière Jean HUCHET nous parle des techniques de bouturage

Le bouturage Le bouturage

Le bouturage consiste à multiplier vos plantes en replantant dans certaines conditions un fragment de celles-ci.

Le bouturage Le bouturage

Caroline LEGRAND et Bernard BUREAU des pépinières HORTIFLOR nous explique pourquoi et comment multiplier par bouturage ?

L'hormone de bouturage L'hormone de bouturage

Dans les livres spécialisés ainsi que sur les sites dédiés au jardinage, il est souvent mentionné que l'hormone de bouturage doit être utilisée lors de la multiplication d'une la plante.[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Wykae (Bordeaux)
    Il y a aussi la bouture de bois sec, sur tout se qui est arbuste on extrait sur une branche ayant poussé durant l'été (donc encore entre le ligneux (avec écorce) et l'herbacé) bien sur toujours deux mm au dessus d'un noeud pour éviter d’éventuelles maladies sur le pied mère, ensuite on coupe en biais en dessous du noeud (2mm) du morceaux de bois récupéré et on le plante dans du terreau de préférence dehors (il vaut mieux faire ce type de bouture en hiver).
    Répondre à Wykae
    Le 30/01/2016 à 11:47
  • Noba (Dakar sénégal)
    C'est très important cette lecon du jardin
    Répondre à Noba
    Le 28/04/2015 à 21:16