A LA UNE »
Les guêpes maçonnes

Saule Marsault pleureur

Saule Marsault pleureur, Salix caprea 'Kilmarnock'

Botanique

Nom latin  : Salix caprea 'Kilmarnock'
Synonymes  : Salix caprea 'Pendula'
Famille  : Salicacées
Origine  : Eurasie, horticole
Période de floraison : mars à avril
Couleur des fleurs  : argentée puis jaune pâle
Type de plante : petit arbre pleureur
Type de végétation : arbustive
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : 0,80 à 3 m

Planter et cultiver

Rusticité  : rustique -24°C
Exposition  : ensoleillée à mi-ombre
Type de sol : tolérant
Acidité du sol  : tolérant
Humidité du sol  : normal à frais
Utilisation : en isolé, en massif
Plantation, rempotage : automne, printemps
Méthode de multiplication : par greffage

Le saule marsault pleureur, en latin Salix caprea ‘Kilmarnock’ ou Salix caprea ‘Pendula’ est une adorable forme horticole de saule, appartenant à la famille des Salicacées. Le saule marsault botanique est un arbre assez petit répandu en Europe et en Asie, une espèce pionnière que l’on rencontre en lisière forestière ou dans les bois clairs. La forme ‘Pendula’ fut découverte au 19ème siècle et fut propagée par Thomas Lang de Kilmarnock. Salix caprea ‘Kilmarnock’ est devenu la star des petits jardins, c’est un arbre pleureur miniature d’une taille adaptable en fonction des besoins, des plus charmants lors de sa floraison printanière.

Description du saule marsault pleureur

Salix caprea ‘Pendula’ est une forme retombante greffée sur un saule marsault normal. La hauteur du point de greffe va définir la taille du saule marsault pleureur. Certaine individus sont miniatures lorsqu’ils sont greffés à 60 cm de hauteur, d’autres sont greffés entre 1 et 3 m de hauteur. A partir du point de greffe, de longues branches retombent jusqu’au sol : la forme du jeune Salix caprea ‘Kilmarnock’ est très étroite, mais se développant avec les années, il va s’élargir en multipliant le nombre de branches.

Au printemps, les boutons floraux débourrent avant le feuillage. Le saule marsault pleureur ne porte que des fleurs mâles, pour notre plus grands bonheur car il produit de gros chatons argentés puis jaunes pâle, lorsque les étamines murissent. Les bourgeon floraux sont alternes et débourrent en d’autant de petites peluches satinées artistiquement disposées sur la branche.

Les feuilles sont alternes et elliptiques, de 4 à 10 cm, un peu ondulées sur les bords. Le tronc est lisse et gris noirâtre, ponctué de crevasses en losange.

Culture du saule marsault pleureur

Salix caprea ‘Kilmarnock’ est tolérant sur ses conditions de culture. le saule marsault croit dans un sol, sableux, argileux, limoneux, ou même calcaire, tolérant sur le ph. Son exposition doit être d’ensoleillée à mi- ombre, sachant que ses jolie chatons chatoient merveilleusement dans les rayons du soleil. Question humidité, le sol doit être normal à frais. Il est installé dans le jardin en automne ou au printemps, par exemple au moment de sa floraison.

Si possible, le saule marsault pleureur est installé à l’abri des vents violents, qui peuvent rompre la greffe : la masse de tiges peu avoir une forte prise au vent.

Entretien : peu d’entretien pour cette variété, mais si besoin, il peut être taillé au printemps avant le débourrage, ou en été, si on souhaite une coupe au bol qui ne descend pas jusqu’à terre. D’autre part, maintenir à l’aide de tuteur, des ramifications encore souples et proches du point de greffe vers le haut, permet de gagner un peu de hauteur.

Comment choisir son Salix caprea ‘Kilmarnock’ à l’achat ?

Choisir la hauteur du point de greffe en fonction de vos désirs : un saule marsault greffé bas ne s’élèvera beaucoup au-delà de la hauteur de son point de greffe. Sa croissance sera plutôt en largeur.

Choisir ensuite un individu où la greffe est saine et solide : pas de fentes ou zones malades près du point de greffe, mais au contraire un beau bourrelet de croissance sain, et un nombre correct de branches retombantes avec de nombreux bourgeons en cours de débourrage.

Espèces et variétés de Salix

300 espèces dans ce genre :
Salix alba, le saule blanc
Salix babylonica, le saule pleureur
Salix integra ‘Hakuro Nishiki’, le saule crevette
Salix mastudana ’Tortuosa’, le saule tortueux

Nos fiches
Lire aussi
L'eau de saule L'eau de saule

L'eau de saule est une solution biologique idéale en remplacement de l'hormone de bouturage chimique. Économique et efficace, il est très facile de la fabriquer soi-même. Le processus de...

La structure d'une fleur La structure d'une fleur

La fleur se décomposent en différentes parties : Anthère : partie terminale de l'étamine contenant le pollen Bractée : élément à la base du pédoncule ou de la fleur Calice : l'ensemble des sépales...

A quoi sert une fleur ? A quoi sert une fleur ?

Qu'elles possèdent une exubérante beauté ou qu'elles soient très discrètes, les fleurs ont toutes la même fonction : celle d'abriter les organes reproducteurs de certaines plantes ayant évolué au...

L'eau de fleur d'oranger L'eau de fleur d'oranger

Merveilleuse fragrance se développant dans les pâtisseries ou les entremets, l'eau de fleurs d'oranger n'a pas son pareil pour sublimer les recettes de sa note toute en fraîcheur et en subtilité....

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Scoubidou (Île de France)
    J'ai un yamadori de saule Marsault que je vais tenter de transformer en bonsaï. Serait ce une bonne idée ?
    Répondre à Scoubidou
    Le 17/04/2016 à 21:25