Saule à feuilles étroites, Saule à feuilles de romarin

Les feuilles étroites du saule à feuilles de romarin, Salix rosmarinifolia

Botanique

N. scientifique Salix rosmarinifolia
Synonyme Salix repens subsp rosmarinifolia
Famille Salicacées
Origine Europe centrale et Asie centrale
Floraison avril-mai
Fleurs jaune pâle
Typearbuste cultivé pour son feuillage
Végétationarbustive
Feuillage caduc
Hauteur1 à 2,50 m 

Planter et cultiver

Rusticité rustique jusqu'à -24 °C
Exposition ensoleillée à mi-ombre
Soltolérant, supporte les sols lourds
Acidité légèrement acide à basique
Humidité normal à frais
Utilisationen isolé, en massif, en haie
Plantationautomne, printemps
Multiplicationbouture, semis
Les feuilles étroites du saule à feuilles de romarin, Salix rosmarinifolia

Salix rosmarinifolia, le saule à feuilles étroites ou saules à feuilles de romarin est un arbuste caduc appartenant à la famille des Salicacées. Il est originaire d’Europe centrale ainsi que d’Asie centrale, croissant dans les zones ouvertes et montagneuses. Salix rosmarinifolia est parfois considéré comme une sous-espèce du saule rampant, Salix repens. Ce saule au feuillage fin et élégant est un apport très satisfaisant au jardin, tant il est facile à vivre et aisé à modeler.

Description du saule à feuilles de romarin

Salix rosmarinifolia forme un arbuste au port arrondi et hérissé de multiples branches fines et souples. Il montre un d’un tronc peu épais, court, qui se divise presque immédiatement en plusieurs troncs secondaires. Il peut mesurer de 1 m à 2,50 m. Sachant qu’il supporte le recépage et qu’il y réagit magnifiquement bien, il peut être mené en petit arbre têtard qui laisse un massif ombragé et sec à coloniser, aussi bien qu’en buisson bas et dense, utilisable en haie mitoyenne ou en haie intérieure basse.

Les jeunes rameaux sont duveteux et blanchâtres, puis ces branches deviennent rougeâtres. Elles sont rectilignes, peu épaisses, et très longues.

Les feuilles sont alternes et denses ; elles sont presque linéaires : elles mesurent de 3 à 6 cm de longueur pour 2 à 4 mm de largeur, longuement acuminées. Elles montrent un limbe vert mat sur le dessus, et très tomenteux et blanc au revers, ce qui donne à ce buisson une teinte générale argentée, lorsque le vent fait danser ses branches souples. Le feuillage prend une belle couleur jaune à l’automne.

L’espèce est dioïques, c’est-à-dire qu’un saule à feuilles de romarin ne porte soit que des fleurs mâles (chatons de 2 cm), soit que des fleurs femelles (épis globuleux assez peu visibles) et qu’il n’est donc pas autofécond. Cette espèce est butinée par les abeilles.

Salix rosmarinifolia ne fait pas particulièrement de rejets de racines, par contre ses branches basses peuvent se marcotter naturellement.

Comment cultiver le saule à feuilles de romarin ?

Salix rosamirifolia est très facile à contenter. Il est rustique jusqu’à -24 °C, demande une exposition ensoleillée à mi-ombre, apprécie toutes sortes de sols, sauf les sols vraiment acides. Il est d’ailleurs parfaitement adapté aux sols un peu trop lourds et mal oxygénés, et peut être utilisé parfois pour assécher une zone un peu trop humide du jardin.

Salix rosmarinifolia est planté de préférence en novembre, ou les précipitations hivernales l’aideront à s’implanter. Transplanté à d’autres périodes de l’année, il sera bien plus gourmand en arrosage, surtout lors de l’été suivant. Il peut devenir relativement résistant à la sécheresse, même dans un climat méridional, une fois bien enraciné.

Salix rosmarinifolia gagne à être recépé. Taillé à la hauteur que vous choisissez, ce recépage lui permet de produire de très longues branches droites, bien feuillées et souples. Recépé près du sol tous les ans, il forme un arbuste d’environ 1 m en tous sens, régulier. Recépé à hauteur de 1,20 m tous les 2 ou 3 ans, il fait une boule de feuillage au-dessus d’un tronc divisé et mince, qui produit une mi-ombre ou une ombre claire, propice aux épimédiums, hostas, heuchères, cyclamens, sceaux de Salomon, ainsi qu’aux bulbes d’hiver.

Il est résistant au vent.

Comment multiplier le saule à feuilles de romarin ?

Les semis est rarement mis en œuvre, car il faut deux arbustes de sexe diffèrent pour en obtenir des graines et de plus, celles-ci ne se conservent que très peu de temps. Elles doivent être semées immédiatement sur sol frais.

Les boutures, quelles qu’elles soient, sont un jeu d’enfant, soit directement en place, soit en passant par un vase : elles s’enracinent dans l’eau en quelques semaines.

Espèces et variétés de Salix

300 espèces dans ce genre :

  • Salix alba, le saule blanc
  • Salix purpurea, le saule pourpre
  • Salix babylonica, le saule pleureur
  • Salix hastata, le saule hasté
  • Salix fragilis, le saule cassant
  • Salix cinerea, le saule cendré
  • Salix caprea le saule marsault
  • Salix magnifica, très belle espèce chinoise
  • Salix integra ‘Hakuro Nishiki’, le saule crevette
  • Salix mastudana ’Tortuosa’, le saule tortueux
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Saule Marsault pleureur, Salix caprea 'Kilmarnock' Saule Marsault pleureur, Salix caprea 'Kilmarnock'

Le saule marsault pleureur, en latin Salix caprea 'Kilmarnock' ou Salix caprea 'Pendula' est une adorable forme horticole de saule, appartenant à la famille des Salicacées. Le saule marsault...

Saule crevette, Salix integra 'Hakuro Nishiki' Saule crevette, Salix integra 'Hakuro Nishiki'

Salix integra 'Hakuro Nishiki', le saule crevette, est un arbuste d'origine horticole appartenant à la famille des Salicacées. Cette variété de saule, très décorative, obtenue par les japonais à...

Saule de Pékin tortueux, Salix matsudana 'Tortuosa' Saule de Pékin tortueux, Salix matsudana 'Tortuosa'

Salix mastudana 'Tortuosa', le saule tortueux, est un bel arbre d'ornement de la famille de Salicacées. Cet arbre d'assez petit développement est issue de l'espèce Salix mastudana, qui est...

Saule blanc, Osier blanc, Salix alba Saule blanc, Osier blanc, Salix alba

Salix alba, le saule blanc, est un arbre de petit développement appartenant à la famille des Salicacées. Le saule blanc est une de nos essences indigènes ; il est distribué[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire