Mikado

Mikado, Syngonanthus chrysanthus 'Mikado'
Mikado, Syngonanthus chrysanthus 'Mikado'

Botanique

Nom latin  : Syngonanthus chrysanthus 'Mikado'
Famille  : Ériocaulacées
Origine  : Brésil, obtention horticole
Période de floraison : presque toute l’année
Couleur des fleurs  : blanche
Type de plante : plante vivace herbacée
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : 35 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : non rustique, 15°C
Exposition  : mi-ombre, ombre lumineuse
Type de sol : tourbeux
Acidité du sol  : acide
Humidité du sol  : gorgé d’eau
Utilisation : plante d’intérieur
Plantation, rempotage : printemps, été
Méthode de multiplication : semis

Le Mikado, Syngonanthus chrysanthus est une obtention horticole récente (2003) de l’espèce Syngonanthus chrysanthus. L’espèce type, originaire du Brésil, croit dans les zones marécageuses humides et chaudes. Syngonanthus chrysanthus appartient à la famille des Eriocaulacées. Cette famille de monocotylédones est considérée comme proche des Carex et des Joncs.

En Europe, le Mikado, cultivar breveté de reproduction protégée, est produit uniquement par une firme hollandaise. C’est une plante d’intérieur charmante au design très graphique, qui fleurit presque toute l’année.

Description du Mikado

Syngonanthus chrysanthus ‘Mikado’ montre une petite rosette basale large de 8 à 10 cm. Les feuilles sont étroites et velues. Elles s’aplatissent autour du centre de la rosette. La rosette produit un grand nombre de hampes florales très fines et rigides, hautes de 20 à 35 cm, produisant un effet graphique qui rappelle un feu d’artifice. Les hampes florales produisent un unique capitule de minuscules fleurs. Le capitule est d’abord rond et jaune, puis devient blanc nacré lorsque que les petites fleurs s’épanouissent.

Culture du Mikado

Syngonanthus chrysanthus ‘Mikado’ se cultive dans un mélange acide, comprenant de la tourbe, du terreau et du sable non calcaire. L’installer dès l’achat dans un pot assez grand permet de mieux gérer l’humidité du sol. En effet le mikado, originaire des marais, demande une terre humide à gorgée d’eau en permanence. Le pot est donc lui-même installé dans un cache-pot qui permet de surveiller la quantité d’eau encore disponible pour la plante. Les arrosages sont donc suivis, pour que le substrat reste au minimum trempé. Le niveau d’eau peut monter jusqu’à la base de la rosette. Les arrosages sont faits uniquement à l’eau douce, eau de pluie ou eau déminéralisée, au pied de la plante. L’eau du robinet, si elle est calcaire, va rendre le mélange basique et tuer la plante rapidement.

D’autre part Syngonanthus chrysanthus aime aussi que l’atmosphère soit humide, de l’ordre de 70 % d’humidité. En dehors des pièces naturellement humides comme les salles de bain, l’atmosphère est humidifiée par un plateau de bille d’argile, ou grâce des plantes voisines qui créent une ambiance tropicale. Une culture en bocal en verre, agrémentée de mousse vivante, ou parmi les billes d’argiles lui convient bien aussi, tout en étant de belle composition. Le mikado se plait aussi en terrarium, en compagnie d’orchidées ou de plantes carnivores.

La meilleure exposition est l’ombre lumineuse, ou un soleil voilé par un rideau. La mi-ombre est possible avec le soleil du matin ou du soir.

Le Mikado croit bien entre 18 et 22°C, c’est-à-dire la température d’un appartement. En revanche il cesse de pousser en dessous de 15°C.

La plante en bonne santé semble immuable, car les tiges se succèdent presque sans discontinuer, il faut juste couper les vieilles tiges inesthétiques. De même, la rosette basale ne s’élargit pas. Les nouvelles feuilles se développent au centre tandis que les anciennes se désagrègent à l’extérieur.

Multiplier le Mikado

Le Mikado se reproduit par semis, mais celui-ci est réservé aux producteurs, car le cultivar est breveté.

Espèces et variétés de Syngonanthus

Le genre comprend environ 250 espèces
‘Mikado’ est la variété breveté que l’on retrouve commercialisée

Lire aussi
Installation d'un arrosage automatique pour le potager Installation d'un arrosage automatique pour le potager

Mr Collinet habitant à Marseille : Je souhaite mettre en place dans mon jardin un arrosage automatique (goutte à goutte) pour le potager. Comment faut-il faire ? Les 3 principales contraintes...

Un potager au balcon Un potager au balcon

Nulle raison de se priver de la joie de récolter des légumes frais cultivés de façon naturelle sous prétexte que vous ne possédez qu'un simple balcon. A la fois décoratif et utile, cet aménagement...

Le calendrier du potager Le calendrier du potager

Ce tableau donné à titre indicatif présente les périodes de semis, de repiquage et de récolte pour les principaux légumes et pour un climat moyen (type Ile-de-France). Pour chaque espèce, il existe...

Débuter un potager Débuter un potager

Des légumes fraîchement cueillis et regorgeant de saveur qui n’en a pas rêvé ? Sautez le pas en créant votre potager : plaisir des sens garanti ! Le choix de l’emplacement Plusieurs...

Vos commentairesAjouter un commentaire