Marasme petite-roue

Marasme petite-roue, Marasmius rotula
Marasme petite-roue, Marasmius rotula

Son élégante coiffe évoque un minuscule parachute, mais son nom commun, Marasme petite-roue, a préféré retenir sa forme striée-cannelée, tels les rayons d'une « petite roue ».

Botanique

Nom latin  : Marasmius rotula
Synonymes  : Agaricus rotula, Androsaceus rotula
Famille  : Marasmiacées
Chapeau : en parachute, blanchâtre, entre 0,3 et 1,5 cm de diamètre
Hyménium  : lames blanches
Spores  : sporée blanche
Anneau  : absent
Pied : très fin, brun noirâtre, blanc au sommet, 2 à 6 cm de haut
Chair : blanchâtre, fine
Volve  : absente
Odeur : insignifiante

Habitat et usages

Répartition  : France, Europe
Periode : de mai jusqu'à la fin de l'automne
Habitat : forestier, sur bois mort, principalement de feuillus
Confusions possibles : Marasmius bulliardii, Marasmius wettsteinii, Marasmius androsaceus
Toxicité : aucune
Intérêt culinaire : sans particularité
Usages : non référencés

Généralités

Petit champignon de la famille des Marasmiacées, Marasmius rotula se rencontre communément dans nos forêts de feuillus. Son élégante coiffe évoque un minuscule parachute, mais son nom commun, Marasme petite-roue, a préféré retenir sa forme striée-cannelée, tels les rayons d'une « petite roue ». Elancé sur son pied long et fin, ce Basidiomycète apparaîtra sur brindilles, bois morts, du printemps à l'automne.

Description du Marasme petite-roue

Le modeste chapeau du Marasme petite-roue dont la forme striée-cannelée, très caractéristique, rappelle celle d'un parachute miniature, mesure entre 0,3 et 1,5 cm de diamètre. Ce chapeau ombiliqué et blanchâtre présente une légère dépression beige-ochracée au centre de sa face supérieure. La marge de Marasmius rotula est fortement dentelée et ondulée. Les lames du Marasme petite-roue sont libres mais insérées à une collerette au sommet du pied, le collarium. Elles sont blanches, peu nombreuses et espacées, elles sont cependant bien définies. Le pied est en forme de crin lisse brillant, il est fin, mais peut atteindre les 6 cm de haut. De plus le pied de ce petit Marasme présente un dégradé de couleurs, brun-noirâtre à la base il s'éclaircit au sommet, devenant blanchâtre sous le chapeau. Le pied peut devenir entièrement noirâtre avec l'âge. La chair blanchâtre est très mince. La saveur du Marasmius rotula est douce et son odeur est légère voire insignifiante.

Le mycélium, partie végétative cachée, se répand dans le bois en décomposition, en fins filaments.

Détermination de Marasmius rotula

Le Marasme petite-roue se prête peu à la confusion. En effet, son chapeau en forme de parachute de couleur claire et son fin pied sombre, permettent de le reconnaître facilement. Cependant d'autres Marasmes lui ressemblent et seuls des détails connus peuvent permettre d'être certain de l'identification. Le Marasme de Bulliard, Marasmius bulliardii est légèrement plus petit, son chapeau plus brun présente une papille noire au centre et il pousse sur feuilles mortes. Marasmius wettsteinii pousse sur les débris de conifères. Marasmius androsaceus pousse surtout sous conifères, il est plus sombre mais s'éclaircit par temps sec et ressemble alors au Marasme petite-roue.

On remarque toutefois qu'il est difficile de confondre le Marasme petite-roue en identifiant son habitat.

Milieu de vie du Marasme petite-roue

Marasmius rotula est un champignon commun que l'on rencontre facilement dans nos forêts de feuillus. Il se développe en groupe de plusieurs individus, ou bien parfois isolé, sur le bois mort de feuillus, souvent au niveau du sol. On le retrouve aussi bien sur les souches que sur les branches et les brindilles. Il pousse très rarement sur les conifères. Le Marasme petite-roue est un champignon saprophyte, son mycélium se nourrit de débris organiques.

Toxicité ou intérêt culinaire :

Aucun intérêt culinaire, considéré comme non comestible

Espèces et variétés de Marasmius

Certains Marasmes poussent exclusivement sur le bois et les débris de conifères morts :

  • Gymnopus perforans : Marasme perforant, chapeau beige rosâtre puis blanchâtre, pousse seulement sur les aiguilles de conifères et particulièrement d'épicea
  • Marasmius wettsteinii : chapeau beige avec une papille noirâtre, pousse uniquement sur les aiguilles ou débris de conifères
  • Marasmius androsaceus : Marasme androsace, chapeau brun rosâtre, pousse principalement sous conifères
  • Marasmius scorodonius : Marasme alliacé, chapeau brun roussâtre puis crème, pousse dans les bois herbeux de conifères

Mise en garde : Les informations, les photos et les indications présentes sur ce site sont publiées à titre informatif et ne doivent en aucun cas remplacer l'avis d'un professionnel mycologue pour l'identification des champignons. Seule une formation adéquate ou la confirmation par un mycologue averti peut vous permettre d'identifier de manière fiable un champignon. Dans le doute, abstenez-vous de consommer un champignon ! Le site ne saurait donc être tenu pour responsable en cas d'intoxication par les champignons présentés.

Lire aussi
La musaraigne, petite mais grande alliée La musaraigne, petite mais grande alliée

Petit mammifère au museau pointu, ressemblant de loin à une souris, la musaraigne est un animal méconnu et mal-aimé qui rend pourtant de grands services au jardinier. Musaraigne qui-es-tu ? Le...

Une petite serre bien aménagée Une petite serre bien aménagée

Véronique nous fait part de son expérience lors de la mise en place de sa petite serre dans son jardin. Désirant une serre modeste en taille, mais solide et jolie ; nous avons opté pour une...

Petite pervenche, Vinca minor Petite pervenche, Vinca minor

Vinca minor, la petite pervenche est une plante herbacée vivace appartenant à la famille est Apocynacées. La petite pervenche est une plante indigène ; elle est distribuée dans toute la...

Petite lentille d'eau, Petite lenticule, Lentille d'eau commune, Lemna minor Petite lentille d'eau, Petite lenticule, Lentille d'eau commune, Lemna minor

La petite lentille d’eau est une plante flottante faisant partie de la famille des Lemnacées. Commune en France à la surface des eaux stagnantes, telles que lacs, étangs, fossés, Lemna minor...

Vos commentairesAjouter un commentaire