Marasme des rameaux

Marasme des rameaux, Marasmiellus ramealis
Marasme des rameaux, Marasmiellus ramealis

D'allure singulière, élégante, comme la plupart de ses confrères de la grande famille des Marasmiacées, le Marasme des rameaux se dénote par ses colonies denses posées sur de frêles supports.

Botanique

Nom latin  : Marasmiellus ramealis
Synonymes  : Agaricus amadelphus, Gymnopus ramealis, Marasmius juniperinus
Famille  : Marasmiacées
Chapeau : hémisphérique puis s'étale, 0,3 à 1,5 cm de diamètre
Hyménium  : lames, crèmes
Spores  : sporée blanche
Anneau  : absent
Pied : fin, blanchâtre à brun-noirâtre, 0,5 à 2 cm de hauteur
Chair : blanchâtre, très fine
Volve  : absente
Odeur : insignifiante

Habitat et usages

Répartition  : France, Europe
Periode : fin du printemps jusqu'au début de l'hiver
Habitat : forestier, sur brindilles et bois mort de feuillus, rarement sur conifères
Confusions possibles : Marasmiellus vaillantii, Marasmiellus candidus
Toxicité : aucune
Intérêt culinaire : sans intérêt
Usages : non référencés

Généralités

Le Marasme des rameaux, petit champignon Basidiomycète, parsème de ses ombrelles claires les rameaux morts, brindilles, écorces, des sous-bois, par temps humide. D'allure singulière, élégante, comme la plupart de ses confrères de la grande famille des Marasmiacées, Marasmiellus ramealis se dénote par ses colonies denses posées sur de frêles supports.

Description du Marasme des rameaux

Le Marasme des rameaux est un champignon de petite taille, au chapeau délicatement relevé laissant apparaître des lames ondulées. Ce chapeau, blanchâtre et hémisphérique, mesure entre 0,3 et 1,5 cm de diamètre, puis s'étale avec l'âge et tend vers des teintes beige-roussâtres. Les couleurs sont plus sombres au centre et la marge de Marasmiellus ramealis est finement striée, plus claire que le centre du chapeau. La cuticule est parfois ridée. Les lames du Marasme des rameaux sont beige à beige sombre, plus ou moins serrées et irrégulières, elles peuvent être légèrement interveinées quand le sporophore, partie fertile visible, arrive à maturité. Le pied de Marasmiellus ramealis est souvent incurvé, il est brun-noirâtre à la base puis brun, son sommet est blanchâtre à ochracé. Ce pied, fin, est saupoudré de petits flocons blancs, principalement à sa base. La chair du Marasme des rameaux est fine et blanchâtre, sa saveur est douce et son odeur est faible, sans particularité.

Le mycélium, partie végétative cachée, se répand dans le bois en décomposition, en fins filaments blancs.

Détermination de Marasmiellus ramealis

Le Marasme des rameaux est un champignon qui ne pose habituellement pas de problème d'identification. Cependant il est tout de même possible de le confondre avec Marasmiellus vaillantii se développant généralement dans les mêmes milieux que Marasmiellus ramealis mais, contrairement au Marasme des rameaux, il présente un pied moins floconneux et la couleur globale de son sporophore est plus claire, plus blanche. Cependant dans le doute seule une identification au microscope permettra de les différencier. Une autre confusion est possible avec Marasmiellus candidus, ce marasme présente des lames plus espacées et irrégulières, son chapeau se fripe et prend un aspect gaufré. De plus son pied n'est pas floconneux mais velouté.

Milieu de vie du marasmes des rameaux

Le Marasme des rameaux est un petit champignon commun que l'on retrouve sur les brindilles, les branches et les souches de bois mort de feuillus et plus rarement de conifères. Il se rencontre souvent sur des petites branches au niveau du sol. Marasmiellus ramealis est grégaire, il se développe essentiellement en colonies sur un même support. Il pousse généralement pendant les périodes humides, de la fin du printemps jusqu'au début de l'hiver.

Toxicité ou intérêt culinaire

Aucun intérêt culinaire, considéré comme non comestible

Espèces et variétés de Marasmiellus

Certains Marasmes se développent sur des hôtes très spécifiques :

  • Marasmius ventalloi : pousse dans les dunes méditerranéennes sous les pins, chapeau brun-roux
  • Marasmius wettsteinii : pousse uniquement sur les aiguilles ou débris de conifères, chapeau beige avec une papille noirâtre
  • Marasmius bulliardii : Marasme de Bulliard, pousse sur les feuilles de chênes, chapeau beige avec une papille noirâtre
  • Marasmius hellebori-corsici : pousse uniquement sur l'hellébore de Corse, chapeau ocre puis blanc
  • Marasmius epiphylloides : pousse uniquement sur les feuilles de lierre, chapeau blanc puis jaunâtre
  • Marasmius hudsonii : pousse uniquement sur feuilles de houx, chapeau blanc hérissé de poils bruns
  • Rhizomarasmius undatus : pousse sur les rhizomes de Fougère-aigle, chapeau à bord cannelé gris ou brunâtre

Mise en garde : Les informations, les photos et les indications présentes sur ce site sont publiées à titre informatif et ne doivent en aucun cas remplacer l'avis d'un professionnel mycologue pour l'identification des champignons. Seule une formation adéquate ou la confirmation par un mycologue averti peut vous permettre d'identifier de manière fiable un champignon. Dans le doute, abstenez-vous de consommer un champignon ! Le site ne saurait donc être tenu pour responsable en cas d'intoxication par les champignons présentés.

Lire aussi
Aster divariqué, Aster à rameaux étalés, Aster divaricatus Aster divariqué, Aster à rameaux étalés, Aster divaricatus

Aster divaricatus, renommé dernièrement Eurybia divaricatus, l’aster divariqué ou aster à rameux étalés est une plante vivace appartenant à la famille des Astéracées. Cet aster est originaire...

Marasme petite-roue, Marasmius rotula Marasme petite-roue, Marasmius rotula

en parachute, blanchâtre, entre 0,3 et 1,5 cm de diamètrePetit champignon de la famille des Marasmiacées, Marasmius rotula se rencontre communément dans nos forêts de feuillus. Son élégante coiffe...

Marasme des Oreades, Faux-mousseron, Mousseron d'automne, Marasmius oreades Marasme des Oreades, Faux-mousseron, Pied dur, Corriolette, Bouton de guêtre, Mousseron d'automne, Marasmius oreades

convexe, brun-roux, crème, 2 à 5 cm de diamètreLe Marasme des Oréades est le champignon des nymphes de montagne. Les Oréades viennent danser en secret dans les cercles de ce Basidiomycète de la...

Les dangers du jardinage Les dangers du jardinage

Gare aux outils de jardinage que nous laissons souvent traîner ici ou là, lorsque l'on a des enfants. Savez-vous que ce type d'accident est parmi les plus courant en France. Bien évidemment , on...

Vos commentairesAjouter un commentaire