Marasme de Bulliard

Le Marasme de Bulliard, minuscule champignon nécessitant un œil de lynx pour le dénicher, est étonnant avec son chapeau souvent surplombé d'une petite goutte d'eau.

Marasme de Bulliard dans une goutte d'eau !
Marasme de Bulliard dans une goutte d'eau !

Botanique

N. scientifique Marasmius bulliardii
Synonyme Androsaceus bulliardii
Famille Marasmiacées
Chapeau en parachute, blanchâtre, 0,3 à 0,8 cm de diamètre
Hyménium lames blanches à beiges
Spores sporée rose
Anneau absent
Pied très fin, en forme de crin, brun noirâtre
Chair blanchâtre, fine
Volve absente
Odeur insignifiante

Habitat et usages

Répartition France, Europe
Périodede l'été jusqu'en décembre
Habitatsur feuilles de chêne et autres feuillus
Confusions possiblesMarasmius rotula, Marasmius wettsteinii
Toxicitéaucune
Intérêt culinairesans particularité
Usagesnon référencés
Marasme de Bulliard dans une goutte d'eau !

Le Marasme de Bulliard, minuscule champignon basidiomycète de la famille des Marasmiacées, nécessitant un œil de lynx pour le dénicher, est étonnant avec son chapeau souvent surplombé d'une petite goutte d'eau. Et avec sa forme de parachute attaché à un petit pied lui-même fixé aux feuilles mortes, on peut penser avec un peu d'imagination que le Marasmius bulliardii est un parachute qui a délicatement déposé les feuilles mortes au sol.

Description du Marasme de Bulliard

Le chapeau du Marasme de Bulliard est très petit, il mesure seulement entre 0,3 et 0,8 cm de diamètre. Beige-pâle à blanchâtre il est convexe et rappelle une forme de parachute. Ce chapeau est légèrement ombiliqué et présente une petite papille noire au centre de sa face supérieure. La marge du Marasmius bulliardii est fortement striée-cannelée. Les lames du Marasme de bulliard sont libres mais insérées par un collarium en collerette presque accolé au pied. Elles sont concolores au chapeau et très espacées. Le pied est en forme de crin lisse et brillant, il est très fin, il mesure entre 0,03 et 0,05 cm de diamètre mais il peut atteindre les 5 cm de haut. La base du pied est noire mais le haut est plus clair, tirant sur le beige, il peut parfois présenter de petites ramifications stériles qui ressemblent à des boutons. La chair blanchâtre est très fine. La saveur du Marasmius bulliardii est douce et son odeur est légère voire insignifiante.

Détermination de Marasmius bulliardii 

Le Marasme de Bulliard se reconnaît facilement. Principalement par son habitat spécifique, sur les feuilles de feuillus. Cependant il est possible de le confondre avec deux autres espèces de Marasmes. Marasmius rotula, le Marasme petite-roue qui a un chapeau blanc plus petit et sans papille noire au centre contrairement au Marasmius bulliardii, de plus il pousse sur le bois mort, principalement de feuillus. Une autre confusion est possible avec Marasmius wettsteinii, qui pousse uniquement sur les débris de conifères ou sur leurs aiguilles, seul leur habitat permet de les différencier.

Milieu de vie

Le Marasme de Bulliard est un champignon commun qui pousse exclusivement sur les feuilles mortes ou les nervures de feuillus, principalement de chêne. On le trouve généralement en touffes de plusieurs individus sur la litière de feuilles mortes ou sur le reste de nervure de feuilles.

C'est un champignon saprophyte, son mycélium se nourrit de débris organiques.

Toxicité ou intérêt culinaire

Sans particularité ou indigeste

Espèces et variétés de Marasmes :

Espèces et variétés de Marasmius

Les différentes espèces de Marasmes présentent de fortes ou de faibles odeurs :

  • Marasmius oreades : Marasme des Oréades ou Faux-mousseron, odeur d'amande amère, chapeau brun roux puis crème
  • Marasmius omphaliformis : Marasme en omphale, odeur faible, chapeau beige rosé à gris brun
  • Marasmius wynnei : odeur faible puis de moisi, chapeau blanc puis gris violacet en partant du centre
  • Mycetinis alliaceus : Marasme à odeur d'ail, odeur d'ail très marquée, chapeau beige grisâtre
  • Marasmiellus perforans : Marasme perforant, odeur de chou ou d'eau croupie, chapeau beige rosâtre puis blanchâtre
  • Marasmius ventalloi : odeur faible, chapeau en forme de parachute, fauve sombre à brun roux
Fiches des champignons du même genre

Mise en garde : Les informations, les photos et les indications présentes sur ce site sont publiées à titre informatif et ne doivent en aucun cas remplacer l'avis d'un professionnel mycologue pour l'identification des champignons. Seule une formation adéquate ou la confirmation par un mycologue averti peut vous permettre d'identifier de manière fiable un champignon. Dans le doute, abstenez-vous de consommer un champignon ! Le site ne saurait donc être tenu pour responsable en cas d'intoxication par les champignons présentés.

Lire aussi
Marasme petite-roue, Marasmius rotula Marasme petite-roue, Marasmius rotula

Son élégante coiffe évoque un minuscule parachute, mais son nom commun, Marasme petite-roue, a préféré retenir sa forme striée-cannelée, tels les rayons d'une « petite roue ».

Marasme des Oreades, Faux-mousseron, Mousseron d'automne, Marasmius oreades Marasme des Oreades, Faux-mousseron, Mousseron d'automne, Marasmius oreades

Le Marasme des Oréades est le champignon des nymphes de montagne. Les Oréades viennent danser en secret dans les cercles de ce champignon présent dans nos prairies du printemps à[...]

Marasme des rameaux, Marasmiellus ramealis Marasme des rameaux, Marasmiellus ramealis

D'allure singulière, élégante, comme la plupart de ses confrères de la grande famille des Marasmiacées, le Marasme des rameaux se dénote par ses colonies denses posées sur de frêles supports.

Les champignons incontournables du printemps Les champignons incontournables du printemps

Le printemps, loin d'être la saison pauvre des champignons, promet les belles années des récoltes variées et savoureuses

Vos commentairesAjouter un commentaire