Marasme des Oreades, Faux-mousseron, Pied dur, Corriolette, Bouton de guêtre, Mousseron d'automne

Marasme des Oreades, Faux-mousseron, Mousseron d'automne, Marasmius oreades
Marasme des Oreades, Faux-mousseron, Mousseron d'automne, Marasmius oreades

Le Marasme des Oréades est le champignon des nymphes de montagne. Les Oréades viennent danser en secret dans les cercles de ce champignon présent dans nos prairies du printemps à l'automne. Mais ils font surtout le bonheur des cueilleurs de champignons.

Botanique

Nom latin  : Marasmius oreades
Synonymes  : Agaricus oreades, Agaricus pratensis, Collybia oreades
Famille  : Marasmiacées
Chapeau : convexe, brun-roux, crème, 2 à 5 cm de diamètre
Hyménium  : lames blanchâtres
Spores  : sporée blanche
Anneau  : absent
Pied : fin, coriace, brun-crème
Chair : blanche, élastique
Volve  : absente
Odeur : cyanique

Habitat et usages

Répartition  : France, Europe, Amérique du Nord
Periode : du printemps à l'automne
Habitat : zones herbeuses, prairies, pelouses
Confusions possibles : Marasmius collinus
Toxicité : aucune
Intérêt culinaire : bon comestible
Usages : alimentaire

Généralités

Le Marasme des Oréades est le champignon des nymphes de montagne. Les Oréades viennent danser en secret dans les cercles de ce Basidiomycète de la famille des Marasmiacées, présent dans nos prairies du printemps à l'automne. Mais s'ils charment elfes, sorcières et fées, les groupes de petits Marasmius oreades font surtout le bonheur des cueilleurs de champignons.

Description du Marasme des Oréades

Plutôt petit, avec son chapeau de 2, 3 cm en moyenne, d'allure frêle, le Marasme des Oréades ouvre son chapeau en cloche puis s'aplanit en conservant en son centre un mamelon arrondi, ocre-brun. De teinte ocre-roux par temps humide, il pâlit progressivement, de la marge vers le centre, et devient crème pâle par temps sec. La marge, parfois striée, relativement cannelée, surplombe des lames espacées, épaisses, inter-veinées. Elle viennent s'arrondir, libres, sur le pied fin, velouté, beige clair, à la base roussissante. La coriacité du pied est caractéristique du Marasme des Oréades, nommé également Pied dur : il se tord sans se rompre, ne peut se couper avec les ongles. Et ne se consomme pas. La chair, mince et élastique, blanchâtre, émet une odeur dite d'amande amère, sa saveur est douce.

Le mycélium, partie végétative cachée, se développe dans le sol en fins filaments blancs, à la recherche de matières organiques en décomposition. Sa croissance est concentrique.

Détermination de Marasmius oreades

Très proche de Marasmius collinus, espèce rare, le Marasme des Oréades s'en démarque par son pied coriace, ferme et velouté, celui de son cousin étant lisse, fragile. Le Clitocybe blanchi, Clitocybe rivulosa, se trouve dans les mêmes habitats que le Bouton de guêtre. De même taille, blanc marbré d'ocre, avec des lames serrées descendant légèrement sur le pied, les 2 espèces se mêlent, et peuvent être récoltées sans discernement. Le Clitocybe étant toxique, la vigilance s'impose.

Milieu de vie du Marasme d'automne

Le Marasme des Oréades apprécie les prairies, pelouses, bord de route, clairières, où il forme des ronds de sorcière typiques. Commun, il se développe du printemps à l'automne. En période sèche il se racornit totalement puis se réhydrate après les pluies, et reprend sans soucis ses fonctions physiologiques. D'où son nom, Marasmius, du Grec Marasmos signifiant « dépérissement, ralentissement». Champignon saprophyte, il se nourrit de matières organiques du sol.

Intérêt culinaire 

Bon comestible, le Bouton de guêtre se consomme dès la cueillette, garde ses qualités culinaires après séchage. Les récoltes abondantes compensent la petite taille de chaque sporophore, partie reproductive aérienne du champignon.

Usages du Marasme d'automne

En cuisine, le Faux-mousseron apporte son parfum aux omelettes, potages, sauces. Les pieds, coriaces, s'utilisent plutôt pour donner du goût. Le mode de conservation le plus courant est le séchage.

Espèces et variétés de Marasmius

Parmi une centaine d'espèces de Marasmes, on trouve :

  • Marasmius rotula : Marasme petite roue, sur bois mort
  • Marasmius omphaliformis : Marasme en omphale, odeur faible, chapeau beige rosé à gris brun
  • Marasmius wynneae : odeur faible puis de moisi, chapeau blanc puis gris violacé en partant du centre
  • Marasmius ventalloi : odeur faible, chapeau en forme de parachute, fauve sombre à brun roux
  • Marasmius epiphyllus : Marasme des feuilles, sur feuilles de feuillus divers
  • Marasmius bulliardii : Marasme de Bulliard, sur feuilles de chênes mortes
Fiches des champignons du même genre

Mise en garde : Les informations, les photos et les indications présentes sur ce site sont publiées à titre informatif et ne doivent en aucun cas remplacer l'avis d'un professionnel mycologue pour l'identification des champignons. Seule une formation adéquate ou la confirmation par un mycologue averti peut vous permettre d'identifier de manière fiable un champignon. Dans le doute, abstenez-vous de consommer un champignon ! Le site ne saurait donc être tenu pour responsable en cas d'intoxication par les champignons présentés.

Lire aussi
Marasme petite-roue, Marasmius rotula Marasme petite-roue, Marasmius rotula

en parachute, blanchâtre, entre 0,3 et 1,5 cm de diamètrePetit champignon de la famille des Marasmiacées, Marasmius rotula se rencontre communément dans nos forêts de feuillus. Son élégante coiffe...

Parfums d'automne Parfums d'automne

Avec les premières pluies de septembre, les sous-bois exhalent de parfums d’humus, de terre riche, et voilà les premiers chapeaux de champignons qui se déploient. C'est le moment des grandes...

Pourquoi les feuilles tombent en automne ? Pourquoi les feuilles tombent en automne ?

La question peut faire sourire, mais qui ne se l'ai jamais posé ? Et elle en amène une autre : pourquoi certains arbres comme les conifères ne perdent pas leurs feuilles ? Tour d'horizon...

Symphonie d'automne Symphonie d'automne

Dès le mois de septembre, l'atmosphère se fait plus mystérieuse et la nature reprend progressivement ses quartiers d'hiver accompagnée d' une douce symphonie faite de sons mêlés et de mille...

Vos commentairesAjouter un commentaire