Plutée de Pouzar

Le Plutée de Pouzar, Pluteus pouzarianus se rencontre plus fréquemment en montagne. De teinte brunâtre, brillant, ce champignon apprécie les bois morts des forêts de conifères.

Plutée de Pouzar, Pluteus pouzarianus
Plutée de Pouzar, Pluteus pouzarianus

Botanique

N. scientifique Pluteus pouzarianus
Famille Plutéacées
Chapeau hémisphérique puis convexe et finit par s'aplanir, brun-sombre à brun-gris, D. 3-15 cm
Hyménium lames libres et serrées, blanches puis roses
Spores sporée rosâtre
Anneau absent
Pied cylindrique, blanc à crème, fibrilles brunes proches de la base, H. 4-14 cm
Chair mince, fragile et blanchâtre
Volve absente
Odeur faible ou légèrement raphanoïde (de radis)

Habitat et usages

Répartition France, Europe
Périodeété et automne
Habitatsur bois mort de conifères, plus fréquent en montagne
Confusions possiblesPluteus cervinus, Pluteus alniphilus, Pluteus primus
Toxicitéconsidéré comme non comestible
Intérêt culinairesans intérêt culinaire
Usagesnon référencés
Plutée de Pouzar, Pluteus pouzarianus

Si le Plutée de Pouzar, de son nom latin Pluteus pouzarianus, se développe rarement en plaine, sa rencontre est plus fréquente en montagne. De teinte brunâtre, brillant, ce Basidiomycète de la famille des Plutéacées apprécie les forêts de conifères. On l'y aperçoit souvent en formation de plusieurs individus de tous âges, serrés sur du bois mort.

Description du Plutée de Pouzar 

Lorsque le Plutée de Pouzar émerge du sol son chapeau est premièrement hémisphérique puis il va s'ouvrir pour arborer une forme davantage convexe pour finir par s'aplanir. Ses dimensions très variables sont comprises entre 3 et 10 cm de diamètre. De couleur brun-sombre à brun-gris sa surface est légèrement grasse au toucher, lui donnant un aspect brillant. Son centre, quelque peu mamelonné, est délicatement recouvert de mèches brunâtres. Cependant il est parfois possible que son centre soit déprimé. La marge, au bord du chapeau, est lisse et parfois finement fibrilleuse. Sous celle-ci, les lames libres mais serrées sont blanches chez les jeunes sujets puis rosissent à maturité.

Le pied blanc à crème est cylindrique et des fibrilles brunes sont visibles proches de la base. Plus ou moins imposant, il mesure de 4 à 15 cm de haut pour un diamètre de 0,5 à 3 cm. La chair, mince, est fragile et blanchâtre. Sa saveur est douce et son odeur est faible ou légèrement raphanoïde .

Détermination de Pluteus pouzarianus 

La détermination des espèces de ce genre pose souvent des problèmes. Il est difficile de différencier certains Plutées les uns des autres.

Particulièrement Pluteus pouzarianus avec le Plutée couleur de cerf, Pluteus cervinus, mais aussi avec Pluteus alniphilus ainsi que le Plutée printanier, Pluteus primus. Retrouvé sur feuillus et conifères, le premier est très difficilement distinguable mais possède parfois des teintes davantage noirâtres. Le second, Pluteus alniphilus, pousse sur les feuillus et enfin le Plutée printanier se développe, comme son nom l'indique, au printemps.

Toutefois pour avoir une identification fiable il est nécessaire de réaliser des observations au microscope.

Milieu de vie

Ce Plutée peu commun se développe sur le bois mort de conifère. En effet, tous les Plutées sont des champignons saprophytes et le Plutée de Pouzar ne fait pas exception, son mycélium se nourrit des débris organiques provenant des conifères.

Il est plus fréquemment aperçu en montagne et peut aussi bien se développer seul, qu'entouré de ses congénères.

Enfin, la période la plus propice à son développement s'étale du début de l'été jusqu'en automne.

Toxicité ou intérêt culinaire

Cette espèce ne semble pas toxique mais elle est toutefois considérée comme non comestible. Probablement dû à son manque d'intérêt culinaire ou son potentiel effet indigeste.

Espèces et variétés de Pluteus

Des Plutées assez remarquables peuvent être retrouvés dans nos forêts :

  • Pluteus aurantiorugosus : Plutée orangé, chapeau granuleux puis ridé, orangé à orange rougeâtre
  • Pluteus umbrosus : Plutée brun d'ombre, chapeau ochracé couvert de mèche brunes hérissées
  • Pluteus tricuspidatus : Plutée à arête noire, chapeau brun rougeâtre à brun noirâtre avec de petites mèches brunes au centre
  • Pluteus murinus : chapeau gris à gris brun sombre, uniformément velouté
  • Pluteus thomsonii : Plutée cendré, chapeau brun sombre avec de grosses rides formant un réseau
Fiches des champignons du même genre

Mise en garde : Les informations, les photos et les indications présentes sur ce site sont publiées à titre informatif et ne doivent en aucun cas remplacer l'avis d'un professionnel mycologue pour l'identification des champignons. Seule une formation adéquate ou la confirmation par un mycologue averti peut vous permettre d'identifier de manière fiable un champignon. Dans le doute, abstenez-vous de consommer un champignon ! Le site ne saurait donc être tenu pour responsable en cas d'intoxication par les champignons présentés.

Lire aussi
Plutée du Saule, Pluteus salicinus Plutée du Saule, Pluteus salicinus

Le Plutée du Saule arbore souvent une couleur verdâtre qui se mélange à sa teinte globalement grisâtre. Pouvant être attirante il faut se méfier de ce pigment particulier qui est[...]

Plutée en parasol, Pluteus petasatus Plutée en parasol, Pluteus petasatus

Sur un tronc d'arbre mort, sombre, à un mètre du sol, se dresse fièrement un beau chapeau blanc protégeant des lames roses, sur un pied blanc, c'est une plutée en[...]

Volvaire soyeuse, Champignon d'arbre, Volvariella bombycina Volvaire soyeuse, Champignon d'arbre, Volvariella bombycina

La volvaire soyeuse peut laisser perplexe de prime abord, se développant sur les troncs, il passe de l'oeuf à un beau champignon. A découvrir !

Vos commentairesAjouter un commentaire