Faux cyprès Sawara

Faux cyprès Sawara, Chamaecyparis pisifera 'Boulevard'

Botanique

Nom latin  : Chamaecyparis pisifera
Famille  : Cupressacées
Origine  : Amérique du nord
Période de floraison : mars à avril
Couleur des fleurs  : vert
Type de plante : conifère
Type de végétation : arbustive
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : de 30 cm à 45 m pour l'espèce type

Planter et cultiver

Rusticité  : rustique, -21° C
Exposition  : soleil, mi-ombre
Type de sol : tolérant
Acidité du sol  : tolérant
Humidité du sol  : frais à sec
Utilisation : arbuste isolé, ou en massif, haie
Plantation, rempotage : mi-septembre à mi-novembre

Chamaecyparis pisifera, faux-cyprès Sawara ou cyprès Sawara, est un conifère persistant appartenant à la famille de Cupressacées. La forme naturelle de Chamaecyparis pisifera est native du Japon, mais peu de monde reconnaitrait cette essence d’arbre, car le faux-cyprès Sawara n’est connue en horticulture que sous les multiples formes de ses variétés.

Description du cyprès Sawara

Chamaecyparis pisifera dans sa forme naturelle, est un arbre de haut jet, au  port conique atteignant une hauteur maximale de 45 m, pour  15  m de large. Son tronc, peu visible se desquame en lanières rouges, et  ses feuilles sont réduites à l’état d’écailles,  assez piquantes lorsque l’arbre est jeune. Les rameaux sont gris bleuté surtout sur la face inférieure. Les floraisons sont très discrètes, mais produisent un important pollen susceptible de provoquer des allergies.

Longuement sélectionnés, les cultivars du Cyprès Sawara se répartissent en 4 groupes distincts :

  • Les cyprès Sawara du groupe ‘Squarrosa’

    Le Squarrosa est un arbre de moyen développement, 20 m de hauteur au plus, au large port pyramidale et au feuillage  juvénile gris bleuté, tournant au mauve en hiver.

    La variété ‘Squarrosa Intermedia’ en est la forme naine. Cette variété donne de remarquables résultats, utilisée pour un port en nuages par exemple.

    Chamaecyparis  pisifera ‘Boulevard’, est une forme atteignant 3 m en tous sens, au feuillage gris acier, panaché de vert. Il a tendance à conserver ses vieilles feuilles sèches, il faut donc les faire tomber  doucement chaque année.
  • Les cyprès Sawara du groupe Plumosa sont moins épineux. Ils sont coniques ou en colonne, d’environ 6 m de hauteur à maturité.

    ‘Plumosa Aurea’, montre un feuillage vert- jaune, plus coloré en exposition ensoleillée, mais qui souffre éventuellement des gelées matinales. On essaie de lui éviter le soleil au lever du jour en hiver. ‘Plumosa Compressa’ est une forme naine de 45 cm.
  • Les cyprès sawara du groupe  ‘Filifera’,  montrent des rameaux aplatis en éventail ou se terminant en queue de rat. Il en existe une forme dorée.
  • La forme ‘Nana’ est un arbuste arrondi au rameaux denses bleu-vert, foncé. Il ne sera jamais trop encombrant car mesure  30 cm de hauteur à 10 ans.

Planter son cyprès Sawara

Ce conifère est très facile à cultiver et se plaira en presque toutes conditions. Il aime un sol d’acide à basique, et un terrain frais à sec, mais non gorgé d’eau. Chamaecyparis pisifera est transplanté de préférence vers la fin septembre ou en octobre, avant qu’il ne fasse froid, ou en avril après les fortes gelées. Dans le jardin, lui est préparée une jauge  2 à 3 fois plus large et haute  que la motte de racines, où le sol est ameubli et mélangé avec un peu de terreau. La motte est bassinée 1 heure avant d’être enterrée. Les arrosages sont très réguliers dans le mois qui suit : un arrosoir toute les semaines même s’il pleut, mais aussi lors de son premier été, quand il fait sec.

Multiplication des cyprès Sawara

Les variétés se multiplient  par boutures, en novembre  sous châssis froid.

Cyprès ou faux-cyprès ?

Les « vrais » cyprès sont les conifères du genre Cupressus, comme par exemple le cyprès Leyland. Les Chamaecyparis sont de faux-cyprès, bien que couramment appelés cyprès. La distinction entre ces deux espèces est au niveau des écailles, disposées à plat sur deux rangs pour les Cupressus tandis que chez les autres, les écailles peuvent être dans toutes les directions. Pour s’y retrouver dans ses achats, mieux vaut être précis et faire l’effort d’utiliser la dénomination latine.

Espèces et variétés de Chamaecyparis

8 espèces dans ce genre
Chamaecyparis lawsoniana, le faux-cyprès de Lawson
Chamaecyparis obtusa, le faux-cyprès obtus
Chamaecyparis thyoides, le cèdre blanc
Les nombreuses variétés de cyprès Sawara sont bien mieux connues que l’espèce type

Nos fiches
Lire aussi
Les vrais faux légumes anciens Les vrais faux légumes anciens

Les légumes oubliés ont de nos jours le vent en poupe. Recherche de vraies valeurs, de qualités gustatives et d'originalité, le consommateur change ses habitudes pour se tourner vers des variétés...

Les faux poivres Les faux poivres

Le monde du poivre est bien plus vaste que ce que l'on pourrait croire. Il est composé, des vrais poivres tous issus de lianes du genre Piper, et de faux poivres que nous allons découvrir ensemble....

Le faux semis pour éliminer les mauvaises herbes Le faux semis pour éliminer les mauvaises herbes

Trop peu pratiquée par les jardiniers, la technique du faux semis est pourtant un moyen efficace et facile de lutter contre les herbes indésirables et de laissez la zone nette en vue du semis réel....

Taille et entretien du cyprès de Florence Taille et entretien du cyprès de Florence

Très graphique, élancé vers le ciel, le cyprès de Florence constitue un sujet ornemental exceptionnel dans un jardin. De l'entretien courant à la taille, voici comment maintenir son port si...

Vos commentairesAjouter un commentaire