Plutée du Saule

Le Plutée du Saule arbore souvent une couleur verdâtre qui se mélange à sa teinte globalement grisâtre. Pouvant être attirante il faut se méfier de ce pigment particulier qui est en réalité un signe de la toxicité de ce champignon.

Plutée du Saule, Pluteus salicinus
Plutée du Saule, Pluteus salicinus

Botanique

N. scientifique Pluteus salicinus
Synonyme Agaricus salicinus
Famille Plutéacées
Chapeau convexe puis s'aplanit, gris pâle à gris verdâtre
Hyménium lames libres
Spores sporée rose
Anneau absent
Pied blanchâtre, parfois vert olivâtre à la base
Chair crème, mince
Volve absente
Odeur légère

Habitat et usages

Répartition France, Europe
Périodeavril à octobre
Habitatsur bois mort de feuillus
Confusions possiblesPluteus cervinus, Pluteus americanus
Toxicitétoxique
Intérêt culinairedangereux
Usagesnon référencés
Plutée du Saule, Pluteus salicinus

Les recherches mycologiques en zones humides non entretenues, où se mèlent souches et troncs d'arbres morts, peuvent entraîner une bien curieuse découverte. Celle du Plutée du saule, champignon de la famille des Plutéacées qui pousse sur ces troncs en décomposition et se dénote par sa clarté grisâtre. Encore plus troublant si on se rapproche, Pluteus salicinus arbore souvent une couleur verdâtre qui se mélange à sa teinte globalement grisâtre. Pouvant être attirante il faut se méfier de ce pigment particulier qui est en réalité un signe de la toxicité de ce basidiomycète.

Description du Plutée du Saule

Le chapeau de Pluteus salicinus mesure entre 2 et 7 cm de diamètre, il est d'abord convexe puis il s’aplanit et présente une légère dépression au centre. De couleur grise à grise verdâtre le chapeau est couvert d'une cuticule lisse à finement écailleuse. La marge au bord du chapeau est lisse et parfois soyeuse. Les larges lames du Plutée du saule sont libres, blanches chez les jeunes sujets, elles rosissent à maturité. Le pied crème ou blanchâtre est souvent courbé, fibrilleux et il est parfois verdissant à la base. Il mesure jusqu'à 10 cm de haut pour un diamètre de 0,3 à 1 cm. La chair est crème et peu épaisse. L'odeur de Pluteus salicinus est légère et peu définie.

Contrairement aux Agarics, le Plutée du saule ne possède ni volve, ni anneau.

Le mycélium, partie végétative invisible, se répand en fins filaments blancs dans le bois des arbres morts.

Détermination de Pluteus salicinus

On peut confondre le Plutée du saule avec Pluteus americanus qui lui est pratiquement identique mais ce Plutée pousse principalement en Amérique du Nord, il sera donc difficile de les confondre. Cependant dans nos forêts françaises Pluteus salicinus ressemble à des formes pâles du Pluteus cervinus, le Plutée couleur de cerf. Mais ces formes pâles ne possèdent pas de teinte olivâtre et dégagent une odeur de radis. Toutefois pour avoir une identification fiable il est nécessaire de réaliser des observations au microscope.

Milieu de vie

Pluteus salicinus apprécie les souches et bois morts de divers feuillus, son petit nom n'impliquant pas les saules comme ses hôtes exclusifs. Ce Plutée est fréquent en forêt et généralement proche de zones humides. Tous les Plutées sont des champignons saprophytes et le Plutée du saule ne fait pas exception, son mycélium se nourrit de débris organiques.

Toxicité ou intérêt culinaire

Le Plutée du saule est toxique, faiblement mais toxique tout de même, il contient de la psilocybine qui lui donne sa teinte bleue verdâtre. La consommation de Pluteus salicinus peut donc provoquer des pertes de connaissances et des hallucinations.

Espèces et variétés de Pluteus

Des Plutées assez remarquables peuvent être retrouvés dans nos forêts :

  • Pluteus aurantiorugosus : Plutée orangé, chapeau granuleux puis ridé, orange jaune à orange rougeâtre.
  • Pluteus umbrosus : Plutée brun d'ombre, chapeau ochracé couvert de mèche brunes hérissées
  • Pluteus tricuspidatus : Plutée à arête noire, chapeau brun rougeâtre à brun noirâtre avec de petites mèches brunes au centre.
  • Pluteus murinus : chapeau gris à gris brun sombre, uniformément velouté, des fissures blanches apparaissent rapidement.
  • Pluteus thomsonii : Plutée cendré, chapeau brun sombre avec de grosses rides formant un réseau.
Fiches des champignons du même genre

Mise en garde : Les informations, les photos et les indications présentes sur ce site sont publiées à titre informatif et ne doivent en aucun cas remplacer l'avis d'un professionnel mycologue pour l'identification des champignons. Seule une formation adéquate ou la confirmation par un mycologue averti peut vous permettre d'identifier de manière fiable un champignon. Dans le doute, abstenez-vous de consommer un champignon ! Le site ne saurait donc être tenu pour responsable en cas d'intoxication par les champignons présentés.

Lire aussi
Plutée en parasol, Pluteus petasatus Plutée en parasol, Pluteus petasatus

Sur un tronc d'arbre mort, sombre, à un mètre du sol, se dresse fièrement un beau chapeau blanc protégeant des lames roses, sur un pied blanc, c'est une plutée en[...]

Saule à feuilles étroites, Saule à feuilles de romarin, Salix rosmarinifolia Saule à feuilles étroites, Saule à feuilles de romarin, Salix rosmarinifolia

Salix rosmarinifolia, le saule à feuilles étroites ou saules à feuilles de romarin est un arbuste caduc appartenant à la famille des Salicacées. Il est originaire d'Europe centrale ainsi que[...]

Saule Marsault pleureur, Salix caprea 'Kilmarnock' Saule Marsault pleureur, Salix caprea 'Kilmarnock'

Le saule marsault pleureur, en latin Salix caprea 'Kilmarnock' ou Salix caprea 'Pendula' est une adorable forme horticole de saule, appartenant à la famille des Salicacées. Le saule marsault...

Je tresse le saule vivant, de Sébastien SLIVA Je tresse le saule vivant, de Sébastien SLIVA

Je tresse le saule vivant, 10 modèles à réaliser dans son jardin Tresser le saule est une activité créative, artisanale et peu coûteuse... mais exigeant de solides connaissances. Ce livre présente...

Vos commentairesAjouter un commentaire