A LA UNE »
Histoires de Frêne

Champignons invasifs, des plantes en péril

Changement climatique, échanges commerciaux, modifications de l'environnement... Les forêts, les pépinières, le jardin, voient de nouveaux hôtes s'inviter, invisibles, invasifs, pathogènes. Partons à la découverte de quelques champignons peu appréciés.

Le tristement célèbre Phytophthora infestans sur une feuille de pomme de terre
Le tristement célèbre Phytophthora infestans sur une feuille de pomme de terre

Le mildiou de la pomme de terre

Le tristement célèbre Phytophthora infestans, un mildiou, pseudo-champignon, décima les cultures de pomme de terre en Europe, provoquant de grandes famines en Irlande dès 1845. Originaire du Pérou, il transita au Mexique, puis aux Etats-Unis en 1843, pour se développer sur l'ancien continent. Il est actuellement redouté par les jardiniers, tant pour les pommes de terre que pour les tomates. Les périodes chaudes et humides voient des taches noires se développer sur les feuilles, les tiges, les fruits et tubercules. Les récoltes sont anéanties.

La graphiose de l'orme

D'origine asiatique, apparu aux Pays-Bas en 1919, puis en Lorraine en 1920, la graphiose de l'orme, Ophiostoma ulmi, s'est répandue rapidement en Europe.Les arbres contaminés se dessèchent et meurent, par populations entières. Les ormes ne subsistent plus aujourd'hui qu'à l'état de sujets buissonnants, en sujets isolés dans les haies et les forêts. De nouveaux hybrides entre ormes européens et asiatiques seraient résistants, permettant le maintien de ce genre dans nos campagnes.

Le chancre du platane

Ceratocystis platani, responsable de la mort de milliers de platanes le long du canal du midi, a bouleversé les paysages du sud de la France. Il a débarqué à Marseille à la fin de la seconde guerre mondiale, avec des caisses de munitions. Et ne cesse de se propager depuis, remontant le long du canal du Midi, apparaissant sur des foyers localisés. Le seul moyen de lutte connu actuellement est l'éradication des sujets atteints, afin de limiter la propagation. Et les gestes préventifs de chacun, pour éviter de transporter des spores d'un site à l'autre.

La chalarose du frêne

Chalara fraxina, fut détectée en Pologne et Lituanie dans les années 90, puis sa propagation en Europe a vu les frênes se flétrir, les jeunes sujets étant plus impactés que les adultes. Le Nord de la France a été atteint en 2008, depuis la progression vers l'Ouest est constante, limitée dans les régions aux étés chauds. La situation est préoccupante, cependant les frênes semblent mieux résister à la chalarose que l'orme à la graphiose.

L'oïdium du chêne

Erysiphe alphitoides recouvre les feuilles des chênes, surtout le pédonculé, d'un feutre blanc. Apparut en 1907 en France et en Espagne, il s'est répandu très vite, le pire était craint pour les populations de chênes. Son impact reste toutefois limité, affaiblissant les populations sans les décimer. Le cycle de vie du champignon permet aux chênes de débourrer et de reprendre une activité vigoureuse avant la propagation estivale de son parasite.

Le chancre des châtaigniers asiatiques

Les châtaigniers européens ne connaissaient pas le chancre des châtaigniers asiatiques. Lorsque Cryphonectria parasitica a été importé ils ne savaient pas s'en protéger et ont été durement touchés. Les sujets âgés se dessèchent, les souches émettent des rejets vigoureux, mais à nouveau attaqués par le parasite. Cependant la lutte biologique ouvre des pistes rassurantes.

Phytophtora ramorum

Dans les années 90 un Oomycète de la famille des Peronosporacées, très proche des champignons, commença à causer de gros dégâts dans les forêts de chênes d'Amérique du Nord. Observé en Europe à la même époque, il ne montrait pas une lignée virulente et les chênes du vieux continent ne s'en trouvèrent pas inquiétés. Limité dans un premier temps aux espèces ornementales, présent dans les pépinières, Phytophtora ramorum a été détecté en France en milieu naturel courant 2007, des forêts de mélèzes étaient contaminées dans le Finistère en 2017. Au vu de la diversité et du nombre de ses hôtes, plus de 120 espèces, de sa rapidité de propagation, Phytophtora ramorum est particulièrement surveillé. Il est classé parmi les organismes de quarantaine soumis à éradication.

Le champignon pathogène de l'ailante, un allié des écosystèmes européens ?

Verticillium nonalfalfae, champignon pathogène des ailantes, provoque leur mort sur pied aux Etats-Unis. Or en Europe cet arbre est considéré comme invasif dans de nombreuses régions. Verticillium nonalfalfae apporterait-il une solution de gestion biologique ? Spécifique à l'ailante, il ne risquerait pas de se propager vers d'autres espèces. Et peut être est-il déjà présent en Autriche, où il aurait été trouvé en 2015. Un champignon pathogène deviendrait alors un allié de nos plantes indigènes.

Toute observation de sujets atteints par ces maladies permet de suivre au mieux les épidémies, d'agir en conséquence. Ainsi des signalements peuvent être faits aux services compétents, type le Service Régional de l'Alimentation, ou la Fédération de Lutte contre les Organismes nuisibles (FREDON et FDGDON).

Lire aussi
Les champignons cultivés Les champignons cultivés

Contrairement aux champignons sauvages, poussant spontanément dans les sous-bois frais, les champignons cultivés sont disponibles toute l'année car ils ne sont pas soumis aux aléas climatiques....

Salade de champignons aux crevettes Salade de champignons aux crevettes

Envie d'une salade composée originale ? Voici une recette légère, fraiche, savoureuse et très simple à préparer. Des champignons de Paris, une belle poignée de crevettes décortiquées, deux...

Toasts aux champignons de Paris et oeufs mollets Toasts aux champignons de Paris et oeufs mollets

Deux belles tranches de pain, une poignée de bons champignons de Paris, un oeuf et un peu de fromage frais et on obtient un savoureux sandwich équilibré, à déguster sur[...]

Les champignons carnivores Les champignons carnivores

Des champignons se nourrissant de proies vivantes, chasseurs confirmés ? Etonnant, mais réel. Le règne des Fungi trouve ses ressouces auprès d'autres êtres vivants : ils peuvent être parasites,...

Vos commentairesAjouter un commentaire