Grande mélianthe

Grande mélianthe, Melianthus major

Botanique

Nom latin  : Melianthus major
Famille  : Mélianthacées
Origine  : Afrique
Période de floraison : été
Couleur des fleurs  : rouge sombre
Type de plante : plante arbustive
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : persistante
Hauteur : 2 à 3 m
Toxicité : toxique à l'ingestion

Planter et cultiver

Rusticité  : rustique, jusqu'à -15 °C
Exposition  : mi-ombragée à très ensoleillée
Type de sol : argileux à sablonneux
Acidité du sol  : moyennement acide à faiblement basique
Humidité du sol  : frais et un peu drainant
Utilisation : plante ornementale pour massif, plante médicinale
Plantation, rempotage : printemps, automne
Méthode de multiplication : semis, boutures, rejets

Melianthus major, la grande mélianthe, est une plante arbustive appartenant à la famille des Mélianthacées. Les Mélianthacées représentent une petite famille dont toutes les espèces sont originaires du sud de l’Afrique. La grande mélianthe y croît en marge forestière ou près des cours d’eau. Plus rustique que l’on ne pense, cette belle plante d’allure très exotique aime un climat doux et arrosé : elle montre alors un feuillage exubérant et sera même capable de fleurir en France à partir du moment où ses tiges lignifiées supportent l’hiver.

Description de la grande mélianthe

Melianthus major est un arbuste drageonnant, aux multiples tiges peu ramifiées et dressées, capables de s’étaler sur plusieurs mètres (3,5 m). Chaque tige s’élève de 1 à 2,50 m et porte de grandes feuilles alternes pennées. Ces feuilles lisses et vert bleuté sont longues de 30 à 45 cm, composées de 7 à 13 grandes folioles en gouttières profondément dentées. Ce feuillage ample et bien dessiné apporte une réelle exubérance ainsi qu’une belle touche d’exotisme. Froissé, il dégage une odeur huileuse, plutôt désagréable.

Les fleurs s’épanouissent assez tôt au printemps. Elles sont disposées en racèmes terminaux ou axillaires, portées bien au-dessus du feuillage. Les fleurs rouge sombre, presque marron, sont irrégulières, comportant 4 ou 5 pétales et sépales de tailles différentes. Elles sont surtout caractérisées par un disque noir à nectar, en forme de coupelle, très productif d’un curieux nectar noir. Les Mélianthus sont d’ailleurs appelées aussi « fleurs de miel ». Les fleurs fécondées par les insectes se transforment en petits fruits vert pale gonflés d’air qui libèrent quelques graines rondes et noires.

La grande mélianthe est une plante toxique à l’ingestion, en revanche le miel de mélianthe est réputé doux, mais pourtant caractéristique.

Comment cultiver la grande mélianthe ?

Rusticité. Malgré son origine subtropicale, Melianthus major n’est pas si gélif. Ses tiges souterraines résiste jusqu’à -15 °C, tandis que ses tiges aériennes supportent des gelées ponctuelles jusqu’à -10 °C. Il faut que ses tiges persistent l’hiver pour être capables de fleurir au printemps. Malgré tout, une grande mélianthe, cultivée comme une plante herbacée, c’est-à-dire recépée par le gel ou par le jardinier offre un feuillage beaucoup plus développé, assez formidable.

La grande mélianthe sera donc aisément cultivée dans tout climat aux hivers modérés (climats océaniques ou méditerranéens), et ailleurs avec quelques protections contre le froid (exposition protégée par un mur ou paillage). Elle est transplantée au jardin au printemps pour lui laisser le temps de s’enraciner avant son premier hiver.

Mélianthus major demande un sol relativement drainant de moyennement acide à peu basique, qui ne se dessèche pas durant sa saison de croissance. Elle a besoin d’une exposition ensoleillée ou mi-ombre. Plus le sol est riche, plus le feuillage sera luxuriant, mais un sol assez pauvre favorise la floraison.

Lorsque les tiges persistantes auront l’air désordonnées, elles seront coupées à ras de terre pour laisser la place aux nouvelles.

Comment multiplier la grande mélianthe ?

Semis : les graines sont semées en automne à froid entre 0 et 10 °C. Elles germent généralement au printemps.

Les boutures sont assez faciles avec du bois de l’année : des boutures de base de nouvelles pousses au printemps ou des boutures un peu plus mûres en été, à l’étouffée.

Les rejets se transplantent au printemps en climat froid, ou en automne en climat doux.

Le saviez-vous ?

Des décoctions de feuilles de Melianthus major sont utilisées pour améliorer la cicatrisation des plaies et soigner les contusions.

Espèces et variétés de Melianthus

6 espèces arbustives dans ce genre, toutes originaires de la moitié sud de l’Afrique

  • Melianthus comosus, aux fleurs orange
  • Melianthus pectinatus, au feuillage très fin
Lire aussi
La musaraigne, petite mais grande alliée La musaraigne, petite mais grande alliée

Petit mammifère au museau pointu, ressemblant de loin à une souris, la musaraigne est un animal méconnu et mal-aimé qui rend pourtant de grands services au jardinier. Musaraigne qui-es-tu ? Le...

La grande sauterelle verte, utile au jardinier La grande sauterelle verte, utile au jardinier

Impressionnante pour certains, fascinante pour d'autres, la grande sauterelle verte ne laisse personne indifférent. Elle saute, elle vole et se déplace vivement lorsque le jardinier foule une zone...

Les dangers du jardinage Les dangers du jardinage

Gare aux outils de jardinage que nous laissons souvent traîner ici ou là, lorsque l'on a des enfants. Savez-vous que ce type d'accident est parmi les plus courant en France. Bien évidemment , on...

Le jardinage urbain Le jardinage urbain

Marre de la grisaille de nos villes ! Qu’à cela ne tienne, pourquoi ne pas créer un jardin sur le balcon, la terrasse ou même sur le toit des immeubles. Les citadins ont besoin de ce retour à...

Vos commentairesAjouter un commentaire