Châtaignier (Châtaigne)

Chataignier (Chataigne), Castanea sativa

Le châtaignier commun, Castanea sativa est cultivé pour ses fruits, les marrons ou châtaignes, son bois, mais aussi son port élégant. Cet arbre devient majestueux, puis vénérable et imposant. Planter du châtaignier implique de bien réfléchir à son envergure comme à sa variété.

Botanique

Nom latin  : Castanea sativa
Synonymes  : Castanea vesca, Castanea vulgaris
Famille  : Fagacées
Origine  : sud de l'Europe, nord de l'Afrique
Période de floraison : avril à mai
Couleur des fleurs  : vert
Type de plante : arbre fruitier
Type de végétation : arborée
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : 20 à 30 m
Toxicité : le fruit est comestible, ne pas confondre avec le marron d'Inde

Planter et cultiver

Rusticité  : très rustique, jusqu'à - 29 °C
Exposition  : ensoleillée à mi-ombre
Type de sol : siliceux de préférence, argile, limon, sable
Acidité du sol  : acide à neutre
Humidité du sol  : sec à frais, mais non gorgé d'eau
Utilisation : en isolé, culture fruitière, arbre à receper pour le bois, plante médicinale
Plantation, rempotage : automne
Méthode de multiplication : semis, greffage, marcottage
Maladies et ravageurs : la maladie de l'encre, le chancre, la carpocapse, le balanin des châtaignes

Généralités

Castanea sativa, le châtaignier commun est un arbre au feuillage caduc appartenant à la famille des Fagacées, comme le hêtre et le chêne. Sa distribution naturelle était certainement relictuelle de l’aire glacière : elle se trouve en climat subméditerranéen sur des reliefs très arrosés tels que la Corse ou les Cévennes. Mais producteur de fruits très nourrissants, le châtaignier est cultivé à travers toute l’Europe là où c’est possible et souvent naturalisé dans les forêts acides. Il est donc présent partout sur notre territoire français, bien que rare dans le nord.

Description du Châtaignier

Castanea sativa est un arbre haut de 25 à 35 mètres à maturité. Il est capable de vivre 500 à 1500 ans. Certains châtaigniers très âgés montrent un tronc de 6 m de diamètre, et des spécimens français plusieurs fois centenaires (à Nantes par exemple) peuvent s’enorgueillir d’une circonférence de 9 et 12 m.

Dans sa jeunesse, le châtaignier montre une croissance rapide. Son tronc est droit et son houppier a une tendance pyramidale. Puis avec l’âge, sa croissance ralentit et son houppier prend une silhouette ample et ronde.

Son écorce est d’abord grise et lisse, puis vieillit en se fissurant et devient noirâtre.

Ses jeunes rameaux sont rougeâtres, typiquement anguleux, marqués de larges cicatrices foliaires et de lenticelles.

Il fait de nombreux rejets de souche.

Ses grandes feuilles rigides sont lancéolées, dentées régulièrement. Elles mesurent 10 à 20 cm de long pour 4 à 8 cm de large. Elles sont alternes, glabres et brillantes, vert foncé au-dessus, mais légèrement pubescentes et aux nervures saillantes au-dessous.

Fleurs mâles et fleurs femelles sont séparées. Les fleurs femelles, terminales sont groupées par 2 ou 3 tandis que les fleurs mâles sont regroupées en de multiples et longs chatons dressés, vert jaune et odorantes. Ces fleurs sont particulièrement mellifères.

Après fécondation, 1 à 3 châtaignes se développent. Ces châtaignes brunes sont enfermées dans des bogues très épineuses. La fructification se fait de mi-septembre à novembre, selon les variétés.

Comment planter et cultiver le châtaigner ?

Le châtaignier se transplante de novembre à janvier. Il accepte tout sol minéral et siliceux (argileux à sablonneux) tant que ceux-ci ne sont pas saturés d’eau en hiver, mais ne supporte pas les substrats calcaires. La terre, assez profonde doit avoir un pH acide, compris entre 5,5 et 7.

Castanea sativa est une espèce thermophile et héliophile, qui aime donc la chaleur. S’il supporte l’ombre lorsqu’il est jeune, il doit absolument être au soleil quand il dépasse les 6 m de hauteur. Offrez-lui une large place au soleil, abritée des vents du nord : il est très rustique, mais ses jeunes branches peuvent être endommagées par les premières gelées automnales.

Bien arrosé l’année suivant sa transplantation, il devient assez résistant à la sécheresse une fois bien enraciné, sauf si le sol est trop poreux.

Comment choisir sa variété de châtaigner ?

En dehors de la sylviculture, le châtaignier peut être cultivé dans un jardin pour sa silhouette et sa production de fruits. Il s’installe dans la durée, le meilleur de sa productivité se situant entre ses entre 40 et 60 ans d’âge ; il faut donc choisir correctement sa variété aussi bien que son emplacement. Il est conseillé de bien se renseigner et de trouver une pépinière spécialisée pour ne pas être déçu. Un châtaigner issus de semis mets 20 ans à produire, et la qualité de sa châtaigne n’est pas forcément au rendez-vous. Un châtaignier greffé produit ses premières châtaignes au bout de 3 à 5 ans, en moyenne.

Les différentes variétés proposées permettent de jouer sur la qualité de la châtaigne (goût, productivité, grosseur), mais aussi sur la précocité de la floraison, puis de la récolte : Bouche rouge et Belle Épine sont tardives, tandis que Ipharra, Précoce des Vans, Bournette sont précoces. Il existe de nombreuses variétés intermédiaires.

Certaines variétés, comme Bouche de Bétizac ou Marron de Lyon, ne produisent pas ou peu de pollen et doivent donc être fécondées par un autre châtaignier pollinisateur. Il faudra donc planter 2 châtaigniers ayant une floraison simultanée. En contrepartie, Bouche de Bétizac produit rapidement et reste plus petit que les autres.

Planter 2 châtaigniers de variété différente permet toujours d’obtenir une meilleure fructification.

Des châtaigniers décoratifs existent aussi en plusieurs formes panachées :

  • Castanea sativa `Aureomaculata’, marbré de jaune doré
  • Castanea sativa ‘Aspleniifolia’, à feuilles très étroites, voire laciniées
  • Castanea sativa ‘Variegata’, à feuilles panachées de blanc et bogues blanches

Châtaigne ou marron ? Du pont de vue botanique, le marron est le fruit du marronnier, non comestible et même toxique. Cependant, du point de vue de la culture fruitière du châtaigner, le marron est une grosse châtaigne bien ronde produite lorsque la bogue ne contient qu’un fruit au lieu de 2 ou 3. Certaine variété sont reconnues pour produire une forte proportion de marrons : Belle Epine, Bouche de Bétizac, Bournette, Marigoule, Bouche Rouge, Maraval, Marsol…

Châtaigniers en danger : le cynips du châtaignier 

Un micro-hyménoptère, soit une petite guêpe arrivée d’Asie, se répand de plus en plus l’Europe et envahit nos sylvicultures de châtaigner. le cynips du châtaignier pond dans les bourgeons et provoque la chute systématique des châtaignes, voire parfois la mort de l’arbre.

L’INRA étudie comme solution une lutte biologique en élevant ses prédateurs naturels, les torymus, une autre petite guêpe qui pond dans les larves du Cynips.

La variété Bouche de Bétizac semblerait plus résistante aux cynips.

L’encre (Phytophtora cambivora) et le chancre du châtaignier (Endothia parasitica) causent aussi des dégâts. Et pour éviter la prolifération des vers du fruit, ramassez tous les fruits dès qu’ils tombent et brûler ou mettre ailleurs ceux véreux avant que les larves ne se réfugient dans la terre sous le châtaigner.

Autre utilisation du châtaigner

  • le châtaigner s’utilise pour son bois : le châtaigner rejette aisément de souche, sa production de bois (pour du bardage de bonne qualité ou les charpentes, par exemple) est faite par un recepage tous les 8 à 10 ans. Il est capable de produire 10 beaux rejets pas souches.
  • c’est une plante médicinale : les feuilles et l’écorce de Castanea sativa sont une bonne source de tanin. Le châtaignier est fébrifuge, astringent, et hémostatique.
  • les feuilles ou les bogues peuvent être utilisés dans un shampoing pour donner une très belle teinte dorée aux cheveux.

Le saviez-vous ?

  • Le châtaignier était autrefois appelé l'arbre à pain car la châtaigne est consommé couramment comme légume.

  • La France produit plus de 12000 tonnes de châtaignes par an.

  • Le châtaignier peut vivre jusqu'à mille ans !

Espèces et variétés de Castanea

Entre 13 et 15 espèces dans ce genre :

  • Castanea crenata, le châtaignier crenelé, japonais
  • Castanea mollissima, le châtaignier chinois
  • Castanea dentata, le châtaignier d’Amérique
  • Castanea pumila, le châtaignier de Virginie
  • Castanea henryi, le châtaignier d’Henry, asiatique
Lire aussi
Châtaignier commun, Castanea sativa : fiche botanique Châtaignier commun, Castanea sativa : fiche botanique

Fiche botanique consacrée au châtaignier commun, Castanea sativa Originaire du bassin méditerranéen, le châtaignier est présent dans de nombreuses régions françaises, cependant il est rare dans le...

Le châtaignier des nonneries à Abbaretz Le châtaignier des nonneries à Abbaretz

Classé 9ème plus vieil  arbre de France, découvrons le châtaignier des nonneries à Abbaretz. Une curiosité qui serait millénaire ou Henry IV serait veny s'y reposer. Le Châtaignier des Nonneries,...

Quelle est la différence entre marron et châtaigne ? Quelle est la différence entre marron et châtaigne ?

Souvent employé à tord, le terme de 'marron' est entré dans le langage courant notamment sur le plan culinaire. En botanique, il en est tout autre, et la confusion avec la châtaigne peut même être...

Cynips du châtaignier, Dryocosmus kuriphilus Cynips du châtaignier, Dryocosmus kuriphilus

Dryocosmus kuriphilus Yasumatsu, un petit Hyménoptère de la famille des cynipidés qui provoque des galles vient d’être découvert en Italie dans la région de Cuneo (Piémont). Il est originaire...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Belloundja abdelwahab (Algérie)
    Comment peut-on acheter quelques plants de châtaignier à partir de la France ?
    Répondre à Belloundja abdelwahab
    Le 06/10/2018 à 14:08
  • MarylineG (NORMANDIE)
    Je souhaite planter des châtaignes et des glands sur une haie bocagère mais je crains que les mulots et autres rongeurs ne les grignotent ! Est-ce que je peux les badigeonner de bouse de vache ou d'argile afin d'obtenir un effet répulsif ? merci
    Répondre à MarylineG
    Le 13/11/2017 à 11:40
  • Pmuloto 62 (Nord pas de calais)
    Quel engrais peut-on utiliser pour un châtaignier et à quelle époque ? Les feuilles et coques sont-elles toxiques pour les animaux en pâture ?
    Répondre à Pmuloto 62
    Le 11/12/2013 à 10:13
  • Cents Terres
    En corrèze, par le pays, la chataigne est la patate du pauvre !
    Répondre à Cents Terres
    Le 08/12/2011 à 09:22