Mildiou de la tomate et de la pomme de terre

Mildiou sur le feuillage de pommes de terre
Mildiou sur le feuillage de pommes de terre

Les dégâts en résumé

Responsable : le champignon pathogène est Phytophthora infestans
Dégâts apparents : des taches jaunes apparaissent sur les feuilles, elles brunissent rapidement, puis toute la feuille sèche, noircit, se recroqueville. Les fruits sont atteints aussi, marqués de taches brunes qui s’étalent, puis ils pourrissent. Les tiges finissent par noircir également et la récolte est perdue. Chez la pomme de terre, les tubercules se tachent et pourrissent.
Période des dégâts : entre juin et août surtout
Plantes les plus sensibles : tomate, pomme de terre, poivron
Conditions favorables : périodes estivales chaudes et humides, temps orageux.
Mildiou sur le feuillage de pommes de terre » Proposer une photo

Les traitements

Traitement préventif

parmi les mesures de prévention à respecter absolument, il faut éviter de planter à proximité tomate et pomme de terre, du fait du risque de propagation de la maladie. Autre mesure indispensable, la nécessaire rotation des cultures. Il convient d’attendre 4 ans au moins avant de planter tomates ou pommes de terre au même emplacement, car le champignon peut persister dans le sol ou les débris végétaux d’une année à l’autre. En période de temps chaud, humide, orageux, faites une pulvérisation préventive de fongicide à base de cuivre, de type bouillie bordelaise, pour protéger les plants.

Traitement biologique

si l’été est chaud et humide, procédez à des pulvérisations préventives de décoction de prêle, tous les quinze jours, car les traitements curatifs sont de peu d’efficacité. Coupez aussitôt tous les organes malades, dès qu’ils présentent quelques taches, pour essayer de limiter l’extension du mildiou.

Traitement chimique

pour obtenir une certaine efficacité, il faut intervenir le plus rapidement possible, dès l’apparition des premiers symptômes. Ayez recours aux fongicides à base de cuivre, de manèbe, mancozèbe ou cymoxanil. Renouvelez le traitement au moins une fois, à deux semaines d’intervalle.

Conseils

A titre préventif également contre le mildiou de la tomate et de la pomme de terre, recherchez des variétés de tomate ou pomme de terre dites tolérantes au mildiou. Sans être véritablement résistantes, elles sont moins atteintes par la maladie que les autres variétés.

Autres mesures d’hygiène pour limiter les risques d’apparition du mildiou au potager : espacer suffisamment les pieds de tomate ou de pomme de terre pour que l’air circule bien entre les plantes ; arroser au pied des plantes et non par aspersion du feuillage, ce qui favorise la propagation de la maladie, car les spores du champignon sont véhiculées entre autres par les éclaboussures.

Il existe non pas un, mais des mildious, causés par différents champignons microscopiques, notamment le mildiou de la vigne, le brémia ou mildiou des composées qui fait des ravages parmi les laitues.

Lire aussi
10 conseils pour éviter le mildiou de la tomate 10 conseils pour éviter le mildiou de la tomate

Le mildiou est une maladie très courante sur la tomate causée par un champignon nommé 'Phytophthora'. Elle se développe par temps humide et lorsque les températures deviennent clémentes. Le...

La pomme de terre française La pomme de terre française

Précoce ou de conservation, à grain fin ou à grain épais, la pomme de terre française est une institution depuis sa popularisation par Antoine Parmentier dès 1769. Environ plus de 200 espèces sont...

Pomme de terre, Solanum tuberosum Pomme de terre, Solanum tuberosum

La pomme de terre est un des légumes les plus cultivés au monde. Avec plus de 30 siècles d'histoire cette Solanacée n'a pas fini d'investir nos potagers. Un peu d'histoire La pomme de terre...

Pomme de terre Bleue d'Artois, Solanum tuberosum 'Bleue d'Artois' Pomme de terre Bleue d'Artois, Solanum tuberosum 'Bleue d'Artois'

La pomme de terre bleue d’Artois, Solanum tuberosum « Bleue d’Artois » est une variété de pommes de terre caractérisée par sa couleur bleue. Solanum tuberosum, de la...

Vos commentairesAjouter un commentaire