Le chat de gouttière

Le chat de gouttière est un bon chasseur
Le chat de gouttière est un bon chasseur

Robuste, affectueux, bon chasseur, le chat de gouttière souvent décrié pour son côté trop commun est pourtant un animal exceptionnel qui a su s'adapter au fil des millénaire à la vie aux côtés des hommes. Animal fétiche de certaines îles grecques, adulés par les photographes amateurs et vecteur de nombreuses vues sur 'You Tube', notre chat de gouttière est une star à part entière.

Origines du chat de gouttière

Le chat de gouttière ou 'chat commun' pour les amateurs de races, est un chat classique, sur lequel l'Homme n'est pas intervenu. Aucun sélection n'a été opérée pour obtenir des caractéristiques précises. La bête vit heureuse dans les campagnes, les villes, les rues et les parcs où elle se reproduit librement avec des sujets de son choix qui ne correspondent à aucun critère particulier.

La race 'Gouttière' n'existe donc pas et aucun éleveur ne vend ce type de chat qui abonde d'ailleurs gratuitement un peu partout.

Le chat de gouttière vit plus ou moins dans l'environnement humain depuis toujours. Apprécié par les fermiers et les cultivateurs, il servait autrefois, et parfois encore à chasser les rongeurs des greniers, des silos, des granges et autres écuries. Petit à petit, il a suivi ses amis humains dans les villes, jusqu'à devenir un chat d'appartement à part entière faisant un pied de nez au fier persan squatteur de coussins en tous genres.

Aspect du chat de gouttière

Ce chat peut être de n'importe quelle couleur, du blanc au noir, en passant par le roux, le gris, les versions tigrées, marbrées ou les fameux 'écailles de tortue', couleur dédiée aux seules femelles. Il peut avoir la couleur d'un siamois ou d'un chartreux sans en être vraiment un. Le poil du gouttière est généralement court, mais au grès des croisements certains arborent un poil mi-long, voire même long sans pour autant appartenir à une race particulière.

Le chat de gouttière n'a pas de morphologie spécifique, il est tantôt lourd et trapu, tantôt fin et élégant, parfois pataud et grassouillet. La tête peut être fine ou très ronde, les yeux bleus, verts, oranges, jaunes... Peu importe, il s'agit d'un chat sans standard et cela est très bien ainsi.

Comportement du chat de gouttière

On le dit indépendant, solitaire, mais le chat de gouttière peut devenir un véritable pot de colle, attendant son maître à son retour du travail patiemment posté près du portail ou accompagnant le petit dernier à l'école si celui-ci s'y rend à pieds. Comme tous les chats, il adore se lover sur le canapé ou sur les genoux de son propriétaire et ne rechigne pas à réclamer bruyamment sa nourriture ou à ouvrir les portes si nécessaire. Car oui, le chat de gouttière par sa faculté d'adaptation exceptionnelle est souvent un chat très intelligent capable d'étonner son maître tout au long de sa vie qui peut se prolonger jusqu'à 18 ans voir même 20 ans pour les sujets les plus âgés.

Lire aussi
Le Ragdoll, un chat idéal pour la famille Le Ragdoll, un chat idéal pour la famille

D'une gentillesse et d'une docilité hors pairs, le ragdoll est le chat idéal pour une famille aimante comportant des enfants et d'autres animaux de compagnie. Il apprécie la vie en intérieur et se...

Le Persan, sa majesté le chat Le Persan, sa majesté le chat

Le persan représente une des races de chats les plus célèbres. Ses poils longs, sa majesté et son caractère docile, en font un chat très apprécié et une valeur sûre dans le monde félin depuis...

Le Chartreux, le chat par excellence Le Chartreux, le chat par excellence

Le Chartreux est une des races les plus anciennes en Europe. Massif mais néanmoins gracieux, le Chartreux est un félin par excellence, à la fois indépendant et très amical avec son maître et les...

Le Bengal, un chat au look de léopard Le Bengal, un chat au look de léopard

Avec son look de léopard miniature le Bengal est le chat le plus tendance actuellement. Il fait d'ailleurs partie des races les plus achetées dans le monde malgré son prix rédhibitoire. Découvrons...

Vos commentairesAjouter un commentaire