A LA UNE »
Adopter un âne

Palmier de la reine, Cocotier plumeux, Cocotier de Romanzoff

Palmier de la reine, Cocotier plumeux, Cocotier de Romanzoff, Syagrus romanzoffiana
Palmier de la reine, Cocotier plumeux, Cocotier de Romanzoff, Syagrus romanzoffiana

Botanique

Nom latin  : Syagrus romanzoffiana
Synonymes  : Cocos romanzoffianum, Arecastrum romanzoffianum
Origine  : Amérique du sud
Période de floraison : août, septembre
Couleur des fleurs  : blanc
Type de plante : palmier
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : 12 m

Planter et cultiver

Rusticité  : peu rustique, -7°C
Exposition  : soleil
Type de sol : type terre à cactées
Acidité du sol  : acide à neutre
Humidité du sol  : frais à humide
Utilisation : conteneur, serre, véranda, extérieur en climat méditerranéen
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : semis

Syagrus romanzoffiana, le palmier de la reine, est un palmier appartenant à la famille des Arécacées, proche des cocotiers. Originaire de zones humides d’Amérique du sud, ce palmier est moyennement rustique, mais capable de vivre en climat méditerranéen. Ses palmes plumeuses, particulièrement exotiques, sont très appréciées, ainsi que sa croissance rapide en hauteur.

Il est cultivé en pleine terre comme ornemental dans le sud de la France. Ailleurs il supporte bien la culture en bac et fait une belle plante d’intérieur pour les halls lumineux, vérandas et serres.

Description du palmier de la reine

Syagrus romanzoffiana est un palmier élancé, haut et fin, de 12 à 15 m de hauteur dans sa contrée d’origine. Il produit un stipe annelé par les cicatrices foliaires. Ses palmes pennées aux longs folioles fins peuvent atteindre 4 à 5 m de long et sont recourbées. La couronne du palmier de la reine adulte s’étend sur 6 cm. C’est bien sûr l’encombrement qu’il peut prendre en pleine terre, car cultivé en bac sa croissance est beaucoup plus modérée.

Les inflorescences ramifiées apparaissent d’entre les feuilles. Les fleurs, mâles et femelles séparées, sont portées sur un même palmier. Elles éclosent en fin d’été. Les fleurs femelles fécondées produisent des fruits ronds jaunes ovoïdes de 2 à 3 cm, non comestibles.

Culture du cocotier plumeux

Le palmier de la reine est assez facile de culture. Il se transplante très bien, et montre une certaine rusticité : sans protection, son feuillage est abimé à -4°C, et la plante gèle en dessous de -7°C. Il peut être planté en extérieur toute l’année, ou rester en bac et être rentré à l’abri du froid en hiver.

Syagrus romanzoffiana demande un sol assez riche et drainant, un mélange type terre à cactée comprenant 1/3 de terre de jardin, 1/3 de sable, et 1/3 de terreau lui convient bien pour la culture en bac. Pour une croissance rapide, il lui faut chaleur, lumière et humidité, bien qu’il puisse résister à quelques sécheresses non durables. Durant la période de croissance, un arrosage très régulier permet aux nouvelles palmes de bien s’épanouir. Le manque d’eau fait s’écarter les folioles avant que la palmes n’ai fini de pousser ou crée de vilains plis dans la palme.

En hiver, Syagrus romanzoffiana aime une période plus fraiche, mais toujours arrosée. En intérieur, l’atmosphère doit également rester suffisamment humide pour que les feuilles restent belles. Il peut être vaporisé à l’eau douce.

Comment multiplier le palmier de la reine

Syagrus romanzoffiana ne se multiplie que par semis. Heureusement, sa croissance est rapide pour un palmier. Les graines germent au chaud et à l’humidité. Le substrat de semis est par exemple, un mélange de terre de bruyère avec du sable. Les graines propres et fraiches sont enterrées juste sous la surface dans des pots profonds, et maintenues dans des sacs pour conserver l’humidité. Les semis sont conservés à une température supérieure à 25°C.

Les plantules apparaissent en 15 à 30 jours. Les premières feuilles sont entières, non caractéristiques. Le jeune cocotier plumeux grandit d’autant plus vite s’il profite de chaleur et de lumière abondante, toujours en milieu humide. A 6 mois, il comporte 4 à 5 feuilles longues de 40 cm environ, encore juvéniles. Au bout de 2 à 3 ans, il produit enfin des feuilles pennées et mesure déjà 1 à 2 m de haut.

Les jeunes plants sont repiqués au fur et à mesure dans des pots plus grands. Ils ne sont éventuellement installés en pleine terre que lorsqu’ils produisent leurs feuilles pennées, stade où ils sont plus résistants.

Espèces et variétés de Syagrus

Syagrus romanzoffiana ‘Silver Queen’ est plus réduit en taille, mieux adapté pour la culture en bac

Lire aussi
Savoir choisir son palmier Savoir choisir son palmier

Florian DUROUSSET de la pépinière bio jardins nous parle de la bonne manière de choisir un palmier Cela commence par définir l'emplacement final du palmier car au nord on ne placera peut-être pas...

La propolis, reine des produits de la ruche La propolis, reine des produits de la ruche

Des températures qui baissent, un soleil qui se fait plus capricieux, des jours qui raccourcissent, l’hiver arrive. et qui dit hiver, dit nez bouché, dit rhume, angine, gorge irritée, des...

Le rotin, un palmier grimpant Le rotin, un palmier grimpant

Sous l'appellation commune de 'palmier à rotin' se cachent de nombreuses espèces tropicales de palmiers grimpants à fort développement. Ces plantes étonnantes sont utilisées dans de nombreux...

Charançon rouge du palmier, Rhynchophorus ferrugineus Charançon rouge du palmier, Rhynchophorus ferrugineus

Le charançon rouge est un coléoptère originaire des îles indonésiennes et de l'Inde méridionale. Il détruit sur ses terres d'origine les plantations de cocotiers ; il est donc considéré comme...

Vos commentairesAjouter un commentaire