Des chauves-souris dans les vignobles

Des abris pour chauves-souris installés dans les vignobles du Var
Des abris pour chauves-souris installés dans les vignobles du Var

Nouvelles invitées de marque des producteurs de vins soucieux de l'environnement, les chauves-souris s'installent dans les vignobles pour assurer la qualité des récoltes. Auxiliaires inattendues, elles trouvent dans les vignobles le gîte et le couvert en échange des services rendus.

La chauve-souris un animal méconnu et malmené

Ce petit mammifère volant faisant partie de la famille des Chiroptères se décline en une trentaine d'espèces sur le territoire français. Trop longtemps associée à des notions terrifiantes comme les vampires, halloween ou les films d'horreur, la chauve-souris n'avait jusqu'à présent pas très bonne réputation. Toutefois, cette bestiole au fasciés certes ingrat, qui adopte des postures inversées pour dormir, n'est pas dangereuse bien au contraire ! Les espèces présentes en France sont insectivores, et représentent donc d'excellentes auxiliaires en lutte biologique contre les parasites, non seulement au jardin mais aussi dans les exploitations agricoles.

C'est tout naturellement que dans notre pays, 34 espèces sont actuellement protégées par l'article L.411-1 du Code de l’Environnement. Éloignées par la pollution lumineuse, l'urbanisation mais surtout décimées par l'usage abusif d'insecticides, les chauves-souris disparaissent de manière alarmante de notre paysage, leur population a ainsi chuté de 40 % en 10 ans et ce, malgré leur statut de protection. Il est donc grand temps de les aider et de les accueillir sans crainte dans notre environnement comme le font certains gérants de vignobles.

Des chauves-souris invitées dans les vignobles

Partant de la constatation qu'une seule chauve-souris peut avaler 1/3 de son poids en insectes en une nuit, soit plus de 2500 insectes, les vignerons de nombreuses régions françaises commencent à s’intéresser de près à ce petit chiroptère friand d'un papillon dont les larves causent bien des soucis dans les vignobles : l'eudémis (Lobesia botrana) autrement connu sous le nom de 'Vers de la grappe'.

Un projet d'envergure portant le doux nom de Bat'Viti a été mis en place depuis 2016 en partenariat avec les chambres d'agriculture de Dordogne et du Lot-et-Garonne, le Conservatoire d'Espaces Naturels d'Aquitaine ainsi qu'avec la contribution active des élèves des collège Henri IV à Bergerac et Lucien Sigala de Duras qui ont construit des nichoirs.

Une quarantaine de viticulteurs exploitant des vignobles sur les communes de Monbazillac et Duras s'est associée au projet afin de trouver une manière alternative et naturelle de lutter contre les ravageurs de leurs vignobles en accueillant tout simplement des chauve-souris.

De nombreux nichoirs correspondants aux diverses espèces ont été installés dans les vignobles pour favoriser la venue de ce petit animal farouche. L'initiative est d'ailleurs suivie partout en France notamment dans l'Hérault où le département met à la disposition des viticulteurs des nichoirs, mais aussi en Ardèche où les refuges à chauve-souris commencent à se multiplier.

Le projet Bat'Viti a plusieurs optiques  dont celle de déterminer les facteurs favorisant la fréquentation des vignobles par les chauve-souris (ressources en nourriture, qualité du paysage, gestion sans pesticides...) mais aussi de promouvoir leur action naturelle sur les parasites dont l'eudémis fait partie.

Autre projet, en lien avec le premier, 'Batman', qui vise à sensibiliser les jeunes à la biodiversité locale au travers des écoles et au rôle important de la chauve-souris dans l'environnement. Ce projet a aussi pour but de changer l'image de ce petit animal si souvent diabolisé à tord et donc de le faire mieux connaître.

Des résultats encourageants

En parallèle, la LPO (Ligue Protectrice des Oiseaux), l'INRA (Institut de Recherches Agronomiques) et le bureau d'étude Eliomys ont mené une étude en 2017 sur plusieurs parcelles de vignes en Gironde. Cette étude financée par le CIVB (Conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux) a démontré l'efficacité des chauve-souris dans la lutte contre le fameux papillon ravageur mais aussi contre son cousin le chochylis.

Des points d'écoutes (dont 47 sur les communes de Monbazillac et de Duras) ont été mis en place afin d'enregistrer les éventuels ultrasons émis par les chauve-souris. Bonne nouvelle : 16 espèces étaient représentées dans les vignobles sur les 24 fréquentant la Dordogne. Les analyses sur le guano trouvé sur place par l'INRA ont prouvé que le régime alimentaire des chauve-souris comportait bien de l'ADN d'eudémis et de cochylis. Les chauve-souris peuvent donc être envisagées sérieusement dans un programme de lutte biologique contre ces parasites.

De nouvelles poses de nichoirs pour chauves-souris ont été réalisées par les élèves du collège Henri IV de Bergerac en 2018 pour favoriser notamment l'installation de la pipistrelle commune (Pipistrellus pipistrellus), de la pipistrelle de Kuhl (Pipistrellus kuhlii), de la sérotine commune (Eptesicus serotinus) et du petit rhinolophe (Rhinolophus hipposideros) deux espèces tout particulièrement intéressées par l'eudémis.

Le monde de l'arboriculture aussi concerné

Étudié depuis plus longtemps, l'impact de la prédation des chauves-souris sur les ravageurs dans les vergers a été démontrée, non seulement sur la carpocapse de la pomme, la tordeuse du pêcher, mais aussi sur la cicadelle pruineuse et la mouche de l’olive.

Les études se poursuivent aussi dans ce domaine pour des récoltes plus abondantes et plus saines dans un environnement mieux préservé.

Lire aussi
Photographier dans une serre à papillons Photographier dans une serre à papillons

Pris d’une envie bucolique de photographier les papillons ailleurs que sur les parebrises ?  Il y a bien sur le jardin mais si la patience n’est pas votre fort, il reste la serre à...

Accueillir les vers de terre dans son jardin Accueillir les vers de terre dans son jardin

Les vers de terre sont des animaux essentiels à la vie du sol. De nombreuses espèces se partagent l'espace colonisant tantôt la surface tantôt les strates plus profondes de la terre. Apprendre à...

Aidez les chauves-souris en leur proposant un abri Aidez les chauves-souris en leur proposant un abri

Les chauves-souris méritent d'être protégées. Inoffensives malgré leur mauvaise réputation, en France elles sont toutes insectivores. Discrètes, vous ne les croiserez que la nuit, lorsqu'elles...

Des chauves-souris contre les moustiques Des chauves-souris contre les moustiques

Loin des insecticides, des produits à la forte odeur, des plaquettes branchées sur les prises électriques ou des spirales gâchant vos repas, la chauve-souris est la nouvelle tendance en matière de...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Jaja (Charente)
    Super....pour les viticulteurs....Espérerons que cela marchera
    Répondre à Jaja
    Le 08/11/2019 à 17:17
  • Papik (Ile de France)
    Enfin une vraie bonne nouvelle ! Et n'oubliez pas que les défections des chauves-souris produisent aussi un excellent engrais naturel.
    Répondre à Papik
    Le 02/11/2019 à 14:40