Les clôtures, lier l'utile à l'agréable

Clôtures rigides commençant à être envahi par le végétal

Chacun aime se sentir chez soi, préserver son intimité et situer les limites réelles de son jardin. C’est pourquoi, l’une des premières choses réalisées dans les jardins avec les accès et le gazon, sont les clôtures. Simple moyen de limites de propriété ou vrai élément de mise en valeur de celle-ci. Il en existe de toutes les tailles, de tous types et pour tous les budgets.

Assurance de tranquillité

La majorité des logements construits actuellement le sont dans des structures comme celles des lotissements où les terrains sont généralement de petite taille, et les mètres carrés comptés avec précision. Les nouveaux propriétaires alors conscients que leur voisinage durera au moins 20 ans, préfèrent mettre des limites dès le début afin d’éviter le moindre conflit.

Souvent, dans ce cas là, les deux parties s’accordent pour partager les frais de mise en place de la clôture mitoyenne. Attention cependant de bien respecter le règlement propre au lotissement en terme de hauteur, de type de clôture et d’alignement. Pour les personnes déjà bien installées chez elles et dont les préoccupations ne sont plus les limites de propriétés et de voisinage, il arrive que la tranquillité soit simplement le fait de ne plus avoir de haies mitoyennes à tailler. Dans ce cas, les clôtures répondent aisément à leurs besoins.

Une multitude de possibilités

Les clôtures se déclinent sous plusieurs formes, il peut s’agir de panneaux bois, de murets complétés de panneaux, de grilles soudées ou tout simplement de grillages. Les grilles et grillages soudés sont meilleur marché et permettent de se sentir chez soi, limiter l’intrusion et l’évasion de nos amis les bêtes. Les grilles et grillages sont presque systématiquement associés à des haies de manière à masquer la visibilité.

Les panneaux rigides restent une solution encore accessible permettant de répondre aux même attentes que le grillage en y ajoutant une part d’esthétisme et de sécurité supplémentaire. La durée de vie de ce type d’aménagement est supérieure et nous pouvons l’associer à un sous bassement béton, gravillons lavés ou à un muret.

Dans tous les cas, beaucoup de monde continue d’y planter des haies en complément, toujours dans l’esprit de s’isoler, se sentir encore plus chez soi. Ces haies pouvant représenter certaines contraintes liées à leur volume et leur entretien, peuvent désormais être remplacées par des kits d’occultation.

Ces lames en PVC ou en bois sont glissées entre les mailles des panneaux soudés permettant de limiter les regards indiscrets tout en conservant une clôture esthétique et moins encombrante. Ces kits sont nettement moins onéreux, présentent une finition plus fine et ont une durée de vie plus importante que la brande. Ils apportent une fiabilité supérieure aux films brises vent, certes moins coûteux, mais aussi beaucoup moins jolis.

Pour ce qui est des clôtures en bois, elles sont très tendance malgré une certaine crainte des particuliers pour leur entretien. En effet, elles sont à étudier de près. Comme pour les terrasses, le choix du bois, la fixation, les sections choisies ainsi que l’exposition de la clôture sont des critères à prendre en compte. Le PVC et le béton sont deux alternatives proposés pour palier à ces problèmes mais demeurent assez excessifs en terme de coût.

De belles années devant elles

De tout temps, les ménages ont souhaité avoir un chez soi où ils peuvent faire ce qui leur plait sans avoir à se soucier du regard des autres. Laisser les enfants jouer en toute sécurité et tranquillité, avoir un espace clos pour ces animaux tout en entretenant de bons rapports avec le voisinage. Pour toutes ces raisons les clôtures sont entrées dans nos moeurs et de nouveaux produits ne cessent de sortir afin d’y lier un aspect esthétique devenu important.

Les clôtures ont encore de belles années devant elles !

Lire aussi
Aménager les allées pour joindre l'utile à l'agréable Aménager les allées pour joindre l'utile à l'agréable

Tout le monde aime avoir un jardin à son image, ses goûts, ses envies. On se fait une joie d’y passer un moment pour se détendre à l’ombre d’un arbre remarquable, ou près...

La fourche, un outil polyvalent utile au jardinier La fourche, un outil polyvalent utile au jardinier

La fourche, de la préhistoire à aujourd'hui ... Bien que la fourche évoque souvent, dans l'esprit commun, un instrument agricole, elle n'en est pas moins utile au jardin; entre autres opérations,...

Le crapaud commun, un batracien utile pour votre jardin Le crapaud commun, un batracien utile pour votre jardin

Le printemps approche, lentement mais sûrement, et, pour certains, il est pour demain, après-demain; seules la température, l'humidité et la luminosité déclencheront le réveil après 3 à 4 mois de...

Le croissant, un outil taillant utile à maints travaux Le croissant, un outil taillant utile à maints travaux

Chacun aura compris l'origine du nom que l'on donne communément à cet instrument, mais ajoutons que le terme « volant », en tous pays francophones, est souvent employé pour désigner le même objet....

Vos commentairesAjouter un commentaire