L'ethnobotanique

Science visant à étudier les rapports étroits entre les diverses civilisations et peuplades et la flore environnante, l'ethnobotanique regroupe de nombreux domaines d'études.

Le parcours ethnobotanique de la Méditerranée dans le fort Saint-Jean
Le parcours ethnobotanique de la Méditerranée dans le fort Saint-Jean

Qu'est-ce que l'ethnobotanique ?

Le terme « ethnobotanique » est la contraction d’'ethnologie' et de 'botanique'. Il correspond donc à l'étude du rapport que peut entretenir un groupe ethnique donné avec la flore directement présente dans son environnement. Cette science permet de comprendre les relations entre certaines cultures et les végétaux qui les entourent. C'est André-Georges Haudricourt (1911-1996) linguiste, botaniste, ethnologue et géographe, qui le premier utilisa le terme dans son livre ' L'Homme et les plantes cultivées '(1943).

Domaines d'application de l'ethnobotanique

L'ethnobotanique est un vaste sujet qui demande une connaissance complète d'autres domaines comme l'anthropologie culturelle, science humaine étudiant les spécificités de l'Homme par rapport aux autres animaux, mais aussi l'archéologie, permettant d'étudier le rapport des civilisations éteintes avec les végétaux, et la plus récente bio-ingénerie source des progrès actuels en matière de multiplication végétative (culture in-vitro par exemple) ou de création de nouvelles plantes résistantes aux diverses attaques externes.

Intérêts de l'ethnobotanique

L'ethnobotanique est, comme nous l'avons vu, une science complète et complexe, faisant appel à de nombreux domaines. Elle permet une solide connaissance dans le domaine végétal, depuis l'apparition des premières plantes jusqu'à la création de nouveaux hybrides. Elle implique aussi la connaissance de diverses ethnies et peuplades de part le monde et ce depuis que l'humanité existe. Une compétence en géographie et en histoire est donc requise. Vaste sujet donc !

L'ethnobotanique, étudie aussi les rites, les croyances et les légendes associés aux végétaux. Rituels païens, animistes, religieux sont ainsi détaillés et expliqués. L'étroit lien entre humains et végétaux que se soit au niveau alimentaire ou au niveau plus spirituel est décortiqué. L'importance des plantes prend alors toute sa dimension dans la vie courante des Hommes et ce depuis toujours.

L'ethnobotanique nous permet donc d'en apprendre énormément sur les peuples humains et leurs habitudes, mais aussi de prendre conscience de l'extrême diversité d'adaptation des végétaux et des hommes selon leurs régions ou le climat auxquels ils sont soumis.

L'étude de pratiques ancestrales ou de remèdes traditionnels à base de plantes permet aussi de faire évoluer la science et de découvrir ou de redécouvrir des substances actives capables de soigner de manière plus naturelle. Elle entreront alors dans la composition de médicaments ou de produits cosmétiques actuels.

Lire aussi
Un jardin «Très mousse » par Marilyne LEVECQ Un jardin «Très mousse » par Marilyne LEVECQ

Un jardin éphémère «Très mousse » a été crée à l'occasion de la fête des plantes de Saint-Jean de Beauregard de septembre 2014 par Maryline LEVECQ.

Démarrer en permaculture Démarrer en permaculture

Une maison, un jardin, nous, et la nature. Les questions sur la permaculture circulent, les réponses séduisent, « agir avec la Nature et non contre ». Observations, réflexion, choix, précéderont...

Tibouchine, Fleur araignée, Tibouchina urvilleana Tibouchine, Fleur araignée, Tibouchina urvilleana

Le tibouchine est une plante qui vient du Brésil. Courante dans les régions tropicales et subtropicales, où elle peut dépasser 6 mètres de haut, elle aurait été introduite en Europe[...]

Un relief venu d'ailleurs Un relief venu d'ailleurs

Pour ce jardin Marilyne LEVECQ, créatrice de jardins a trouvé son inspiration avec un relief venu d'ailleurs.

Vos commentairesAjouter un commentaire